25 septembre 2021 12:58

Développement de l’axe du canal de Suez

jeudi، 30 novembre 2017 - 12:38

Exploits continus et opportunités d’investissement

Dr. Ahmed Aboul Hassan Zarad

 

Le développement de l’axe du canal de Suez témoigne actuellement d’un nombre d’évolutions sur diverses pistes…Citons à titre d’exemple : l’installation d’un réseau de tunnels sous le canal de Suez à Port-Saïd et à Ismaïlia, la mise en place de la plus grande plateforme de conteneurs au monde dans la région de l’Est de Port-Saïd, la construction d’une station de  « produits en vrac » à Ein Al Sokhna en sus de l’établissement d’une usine pour l’assemblage des voitures sur 96 mille m2 de superficie, dans la zone économique du canal de Suez.

Le développement de l’axe du canal de Suez est lié à d’autres projets nationaux dont celui du nouveau canal de Suez et la Capitale administrative.

Le projet de l’axe du canal vise à profiter amplement des grandes potentialités du nouveau canal, de ses avantages et des facilitations disponibles à travers le projet de la  nouvelle capitale notamment en termes de services administratifs et logistiques.

Ce rapport aborde la localisation géographique du projet de développement de l’axe du canal de Suez, le plan du gouvernement à cet égard en 2016-2017 ainsi que les caractéristiques des évolutions et des exploits continus accomplis dans ce projet national titanique.

 

 Premièrement : Localisation géographique du projet :

Le projet de l’axe du canal de Suez s’étend sur les deux bords du canal, de Port-Saïd à Suez, passant par Ismaïlia jusqu’au port d’El Arich et la lisière géographique de l’Est de Port-Saïd et du port d’El Sokhna.[1]

Dans le but de faciliter les procédures relatives à la mise en place des projets d’investissement dans cette région, « l’article 13 » de la loi sur la zone économique octroie les compétences des gouverneurs, des ministres et des présidents des organismes, au Conseil d’administration de la zone pour éliminer les entraves bureaucratiques et unifier les autorités avec lesquelles traitent les investisseurs.

La zone économique du Canal de Suez[2]:

A cette fin le décret présidentiel n° 330 de l'an 2015, a été promulgué pour la mise en place de la zone économique du canal de Suez en tant que zone de nature particulière conformément aux dispositions de la loi n° 83 de l'an 2002 concernant les zones économiques à nature particulière. Ledit décret détermine la portée et les limites de cette zone économique dont la superficie est de 460 km2. Le premier ministre a promulgué le décret n° 330 de l'an 2015 concernant la formation du Conseil d'administration de l'Organisme.

La zone économique comprend six ports, à savoir : Port de l'Ouest de Port-Saïd, port de l'Est de Port-Saïd,  port d’Adabeya,  port d'El Arich, port d’El Tor et port de «Ein El Sokhna». Avec ces nouveaux ports, la région du canal de Suez se trouve entièrement au sein de la zone économique qui comprend également la zone industrielle de l'Est de Port-Saïd, la zone de la vallée de la technologie au Nord d’Ismaïlia, et la zone industrielle au Nord-Ouest du golfe de Suez, en plus de la liaison du Delta au Sinaï par des tunnels creusés sous le canal.

 

Deuxièmement: Plan du gouvernement pour développer l'axe du canal de Suez au cours de la période 2016-2017:[3]

En ce qui concerne le projet de développement de l'axe du canal de Suez, le gouvernement vise à entamer les projets suivants:

-     La création d’un nouveau quai pour le port d’Ein El Sokhna au coût de 350 millions de L.E. 

-     L’acheminement des services du grand complexe industriel qui sera installé dans la ville de l'Ouest de Qantara au  coût de 300 millions de L.E. environ.

-     la création de 9 quais dans le port de Port-Saïd au coût d’environ  2,5 millions de L.E et des tunnels au coût d’environ 30 milliards de L.E.

-     L’installation  d’une centrale électrique de 457 MW de capacité.

-     L’installation d’une centrale hydraulique de 150 m3 / jour  de capacité et au coût de 500 millions de dollars pour être mise en œuvre au cours des deux exercices financiers (2016/2017 -2017/2018).

-     L’acheminement des services vers la vallée de la technologie (à l'Est d'Ismaïlia) et bitumage des routes au coût d’environ 300 millions de L.E.

 

Troisièmement: Evolutions et exploits dans l’axe du Canal de Suez:

L’axe du Canal de Suez a été témoin récemment de plusieurs évolutions, telles: La mise en œuvre du quai de conteneurs, le plus long du monde, dans la zone de « Charq Al Tafria » à Port-Saïd, l’exécution d’un réseau de tunnels au-dessous du Canal de Suez à Port-Saïd et à Ismaïlia, l’installation de la station de «produits en vrac» à Ein El Sokhna et la construction d’une usine pour l’assemblage des voitures et des industries de Mercedes sur 96 mille m2 dans la zone économique du Canal.

Des tunnels sophistiqués au-dessous du Canal de Suez : 

Le projet des tunnels est un élément clé dans le développement de l'axe du Canal. Ce projet géant a pour objectif d’assurer  l’évolution globale de la région du Canal de Suez, non seulement la voie navigable mais également toute la zone environnante à partir de Port-Saïd, de la région d’El Qantara, d’Ismaïlia, de Suez et du golfe de Suez, y compris les ports, les zones industrielles et logistiques, les routes et les piscicultures à Ismaïlia, à «Charq El Tafria» et à Port-Saïd. Les projets des tunnels, en cours dans les gouvernorats du Canal, constituent l'un des principaux outils de développement de l’axe du Canal de Suez. Ces tunnels relieront la rive ouest du Canal de Suez à la rive est du Sinaï puis le Sinaï au reste de la patrie. De plus, ces tunnels faciliteront le voyage aller-retour du Sinaï ainsi que le transport des marchandises et des passagers, en les reliant notamment au réseau national des routes.[4]

Les tunnels du Canal de Suez à Port Saïd et à Ismaïlia visent à relier le Sinaï à la Nouvelle Vallée et mettre fin à son isolement pour profiter des projets géants nationaux prévus être mis en œuvre parmi les projets de l'Organisme économique du Canal de Suez.

A-    Les tunnels de Port-Saïd:

Les deux entreprises des Entrepreneurs arabes et Orascom se chargent de superviser les travaux du creusement des tunnels à Port-Saïd. Chaque tunnel est de 2.85 km de long, de 11.4 de diamètre interne et de 12.6 m2 de diamètre externe.[5]

B-    Les tunnels d'Ismaïlia:

La première phase des tunnels est en cours d’achèvement d’ici à octobre 2017, plus de 3.5 km à l'accès nord, d'un total de 4.8 km, et 3.7 km, d'un total de 4.8 km à l'accès sud, ont été creusés. La première phase est prévue être achevée et inaugurée officiellement le 30 juin 2018.

Il est prévu que 5000 véhicules/jour environ traverseront le tunnel du Suez à Ismaïlia en dix minutes du début à la fin du tunnel.[6]

2- La nouvelle Ismaïlia…extension du projet national de l'axe du Canal de Suez:[7]

La nouvelle Ismaïlia est située sur la rive Est du canal de Suez, en face de la ville d'Ismaïlia, au km 72 au Sud de la route « Al Awssat » et jusqu'au Mont de Marie dans le but de créer une société urbaine intégrée à l'Est du Canal. L’Etat a entamé la construction de 57.000 logements, sur une superficie totale de 5,8 mille feddans, y compris l’infrastructure,  les services et les établissements administratifs. Elle est la première ville égyptienne qui renferme des services pour les personnes aux besoins spéciaux.  La ville est prévue être créée  en 7 phases, sachant qu’en  octobre 2017,  12 mille unités ont été achevées (la première phase).

3 - Canal de l'Est de Port-Saïd, une forte relance de l'axe de développement du Canal de Suez:

Le développement du port de l'Est de Port-Saïd représente l’un des projets de développement économique de la zone du canal de Suez.  Dans ce contexte, le Canal de l’Est de Port-Saïd a été achevé en 100 jours seulement (15/11/2015 - 24/02/2016).

 Le canal est de  9,5 km de long, de 250 m de large et de 18,5 m de profondeur. Il permet ainsi le passage des  pétroliers les plus géants du monde.

Le canal, dont les coûts de creusement se sont chiffrés à 36 millions de dollars, a augmenté le transit des conteneurs de 2 millions à 3 millions au cours de la première année de fonctionnement. 

Le Canal de l’Est de Port-Saïd contribue à faciliter l'entrée et la sortie des navires à destination et en provenance du port de l’Est de Port-Saïd.

4- Le plus long quai de conteneurs au monde:

Le plus long quai de conteneurs au monde de 5 km de long est en cours d’exécution à Charq El Tafria à Port-Saïd. Il est prévu être achevé vers la fin de l'année 2018.

A quelques kilomètres de ce quai, une nouvelle zone industrielle sera construite pour les industries légères, vu la nature du sol qui ne permet pas l’établissement d'usines d’industries lourdes.

La nouvelle zone industrielle, à l’Est de Port-Saïd, sera une région attrayante aux investisseurs de tous les pays du monde, pour sa localisation géographique qui permet d’épargner quelques heures dans le transport des marchandises provenant de certains pays. Elle contribuera par conséquent à économiser le carburant et à maintenir la qualité du produit qui sera transporté en 11 jours[8] seulement au lieu de 40 jours.

5- Le Port de Ein El Sokhna:[9]                                         

Connu comme le port du siècle, le port de Ein El Sokhna est caractérisé par ses hautes capacités et notamment par sa localisation privilégiée dans la zone économique, sa proximité de la route le Caire/El Sokhna et des autres routes créées par l'Etat, sur la voie périphérique, ainsi que sa proximité de la nouvelle capitale administrative. Ledit port comprend deux chantiers navaux et des quais, de 2500 mètres, de long et prévu atteindre 6000 mètres à la suite des travaux d’évolution. La capacité maximale d'assimilation du port atteint environ 9 millions de tonnes/an et a augmenté récemment à 17 millions de tonnes/an suite au fonctionnement du quai «des produits en vrac». Sa capacité est prévue atteindre 21 millions de tonnes/an après les travaux d’évolution.

 

 La station des produits en vrac à Sokhna:[10]

La création de la station des produits en vrac à Ein El Sokhna représente le premier projet de la zone économique du canal de Suez (situé au sud du canal), et le noyau des projets d'énergie prévus pour le développement de l'axe du canal et visant à transformer l'Egypte en un centre régional de commerce et de stockage des produits pétroliers et de ravitaillement des navires.
Le projet est construit sur une superficie de 400 mille m2, et comprend de nouveaux entrepôts de 200 mille m3 de capacité et consacrés au gaz, au bitume et au carburant. Le projet vise également la construction de nouveaux pipelines de 40 km pour relier la capacité de stockage du gaz de la station des produits en vrac au réseau national de la conduction du pétrole brut et des produits pétroliers faisant partie de l'Organisme général du pétrole.
2- Installation d'une usine d'assemblage de voitures Mercedes et de leurs industries sur 96 mille m2 :[11] 
En septembre 2017, une superficie de 96.000 m2 a été consacrée à la création d'une usine d'assemblage des voitures et des industries nécessaires à la société Mercedes dans la zone économique du canal de Suez. Cette usine dessert l'Egypte, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
L’axe du canal de Suez…Opportunités prometteuses à l’investissement:
Le projet de développement du canal de Suez constitue un des mégaprojets nationaux. Il comprend une série de projets industriels, touristiques, urbains, et autres. En plus de la création d'une nouvelle génération de villes à l’instar de la nouvelle ville d'Ismaïlia, le projet contribue au tracé d’une nouvelle carte économique et démographique de l’Egypte.

A travers le réseau moderne des tunnels d’Ismaïlia et de Port-Saïd, la presqu’île du Sinaï sera reliée au Delta, favorisant ainsi de l'équilibre de la répartition urbaine et agricole sur la terre d’Egypte et à l’assurance davantage de chances d’investissement, immobilière, industrielle, touristique et autres tout au long  de cet  axe promotionnel important.

Cette région a été témoin de la naissance du projet de pisciculture à Ismaïlia, qui offre des perspectives prometteuses à l'investissement dans la région, assure la sécurité alimentaire et modifie le plan de la production alimentaire en Egypte.

La nouvelle capitale administrative avec ses potentiels logistiques et urbains, ses édifices civilisés  et ses infrastructures intégrales, renforcera et augmentera les chances  d'investissement dans l'axe du Canal, là où des pays et des entreprises internationales, comme Singapour, la Chine, l’Indonésie, l’Inde,  la Russie,  la France, l’Italie, l’Espagne et autres ont annoncé leurs désirs d’investir dans cette région prometteuse.

Bref, il existe des ambitions et des espoirs d’accroître les investissements dans et  autour l’axe du canal de Suez, d’exécuter des projets urbains, touristiques, technologiques et des régions logistiques, dont le coût dépasse des centaines de milliards de dollars. Ce qui mena à réaliser  un des grands objectifs nationaux importants, celui de créer des chances d’emploi spécifiques et modernes aux  jeunes.



[1] Allocution du Lieutenant général Mohab Mamich, président de l’Organisme du Canal de Suez (5 août 2014).

[2] Site de l’Organisme Général de l’Information.

[3] Mohammed Tareq,  « Al Watan » publie, en chiffres, le plan du gouvernement pour le développement de l'axe du canal de Suez au cours de l'an 2016-2017, Al Watan, le 17 mai 2016, le lien suivant: http://www.elwatannews.com/news/details/1179398

 

[4] Le site officiel du journal d’Al Wafd:

 http://alwafd.org/%D8%A3%D8%AE%D8%A8%D8%A7%D8%B1/919318

[5] Même source.

[6] Gamal Haragi, "questions et réponses " , Informations sur les tunnels du Canal de Suez, Al Yom Al Sabee', 24 octobre 2014.

[7] Gamal Haragi, Photos de la nouvelle Ismaïlia, 57 mille logements, le 14 octobre 2017

[8] Abdel Latif Sobh, photos «Canal de Suez»…Beaucoup d’actions, peu de mots…Al Youm Al Sabe’a, le 21 octobre 2017

[9] Youssef Gaber, Mamich: La station des produits en vrac représente le premier des projets de la région économique du Canal de Suez, le portail d’Al Ahram, le 8/10/2017

[10] Déclaration de Mohab Mammiche, la station des produits en vrac est le précurseur des projets de la zone économique du canal de suez, Portail d'Al Ahram  8/10/2017.

[11] Heba Sobeih-Mammiche: 96 mille m2 pour la création de l'usine "Mercedes" dans la zone économique, Al Watan.

 

Related Stories

Les plus visités

From To