29 septembre 2022 08:27

Inauguration de la phase du champ de gaz "Zohr"

mercredi، 31 janvier 2018 - 03:59

Le Président Abdel Fattah El-Sissi a assisté, le 31 janvier 2018, aux cérémonies organisées pour annoncer la mise en production du champ de gaz "Zohr" à l'ouest du gouvernorat de Port-Saïd, considéré comme le plus grand gisement en Egypte découvert en Méditerranée.

Les cérémonies de l’inauguration:
Les cérémonies ont commencé par la récitation des versets du Saint Coran par Cheikh Ahmed Tamim El-Maraghy.

M. Claudio Descalzi, président-directeur général de la compagnie pétrolière italienne ENI, a prononcé une allocution de circonstance, dans laquelle il a affirmé que le projet de champ de gaz "Zohr" était une preuve sur l'intérêt accordé par Eni à investir en Egypte, notant que les travaux d'Eni en Egypte avaient commencé en 1954.
Il a souligné que l'Egypte figurait parmi les premiers pays où Eni avait travaillé, y gérant environ 35% du gaz naturel.
M. Descalzi a exprimé sa conviction que le champ de gaz "Zohr" restait encore à découvrir, faisant état de plusieurs difficultés auxquelles Eni s’était heurté pendant les deux dernières années.
Par ailleurs, le PDG d'Eni a déclaré que le président El-Sissi avait jugé impératif d'accélérer le travail dans leurs projets gaziers. 
Dans une période de trois mois, Eni a découvert les champs Noras et Balteem, a-t-il dit. Un mois plus tard, Eni a découvert le méga-champ de Zohr en Méditerranée.
M. Descalzi a également noté que le champ de gaz Zohr avait été découvert en août 2015 pendant le mandat du ministre du pétrole, Shérif Ismail. En septembre, Eni a présenté un plan de développement du projet Zohr, mais le président El-Sissi n'était pas satisfait du calendrier inclu dans le plan.
M. Descalzi a dit qu'il était attristé par le rejet du plan par le président et par sa demande d'en avoir un autre.
Fin novembre de la même année, Eni a soumis un nouveau plan au président El-Sissi, ajoutant qu'un accord historique avait été conclu plus tard après de longues réunions, puis le président a demandé à Eni de commencer la production pilote en 2017.
Il a précisé que des compagnies égyptiennes telles qu'Enppi et Petrojet avaient fait du bon travail. 
Il a également noté que ces compagnies avaient aidé Eni dans son travail, notant que les résultats du travail avaient été effectués par les compagnies égyptiennes et non pas étrangères.
Le projet du plus grand gisement de gaz naturel "Zohr" … un nouvel ajout à l'économie égyptienne
Le ministre du pétrole, Tarek El-Molla a jugé "important" le projet du plus grand gisement de gaz naturel "Zohr" en Méditerranée, qui constitue un nouvel ajout à l'économie égyptienne pour réaliser le développement escompté et construire la nouvelle Egypte.
Dans son allocution de circonstance, 
M. El-Molla a affirmé que le projet de Zohr montrait la capacité de l'Egypte à réaliser de grands exploits dans un temps record et en conformité avec les critères mondiaux.
Le ministre a remercié le président El-Sissi pour son soutien au secteur pétrolier, en particulier le projet Zohr jusqu'à ce qu'il commence sa production, ajoutant que les progrès réalisés dans le projet Zohr avaient attiré l'attention des spécialistes dans l'industrie pétrolière au monde.
La révolution du 30 juin constitue un grand tournant dans le rétablissement de la sécurité et de la stabilité politique et économique de l'Egypte, a ajouté 
M. Molla, ajoutant que le gouvernement se concentrait sur la réduction des cotisations des entreprises étrangères et le rééchelonnement des dettes de l'Etat.
Il a noté que le gouvernement avait remboursé avec succès 2,4 milliards de dollars de dettes dues aux partenaires étrangers jusqu'au 30 juin 2017.
Plus de 83 accords ont été conclus depuis fin 2013 et jusqu'à présent, a-t-il dit, notamment l'accord de concession pétrolière "Shorouk" relatif au champ de gaz "Zohr", ajoutant que d'autres projets, notamment ceux d'Alexandrie-Nord et de Noros, avaient déjà démarré leur production.
Le ministre du Pétrole, Tarek El Molla, a noté que la découverte du gisement gazier en eau profonde "Zohr" avait été annoncée le 31 août 2015 avec des estimations selon lesquelles sa production totale atteindrait 30 billions de pieds cubes de gaz (environ 5,5 milliards de barils équivalent pétrole).
Cette découverte permettra de sécuriser plus de 135% des réserves de pétrole brut en Egypte, a-t-il ajouté.
Après la découverte, des réunions intensives ont eu lieu entre septembre 2015 et février 2016 pour accélérer le développement du champ offshore.
Les documents nécessaires pour le développement du champ de gaz ont été signés en février 2016, a-t-il précisé.
Le ministre du Pétrole a précisé que la première phase du projet de développement de Zohr comprenait le forage de six puits à 190 km de profondeur, la mise en place d'une plate-forme de contrôle offshore responsable de l'ouverture et de la fermeture des puits.
Un film documentaire a été projeté sur la fabrication de la plate-forme offshore du champ gazier de Zohr.
Le ministre a indiqué que l'Egypte avait travaillait pour encourager les sociétés internationales pour intensifier leurs activités d'exploration dans les zones avoisinantes.
Les partenaires y compris Eni travaillent à maximiser l'interaction entre l'Egypte et Chypre afin de transformer l'Egypte en un centre énergétique régional.
Le ministre a indiqué que la réduction de la production de gaz avait atteint ses niveaux les plus bas en 2015 et 2016, mais "l'autosuffisance serait réalisée d'ici fin 2018. 
A la fin de l'année en cours, et avec le lancement de la deuxième phase de la production de Zohr, l'Egypte arrêtera l'importation de gaz liquéfié et économisera jusqu'à 230 millions de dollars par mois ou 2,8 milliards de dollars par an, a-t-il martelé.
À la fin de son allocution, M. El-Molla a présenté au Président El-Sissi une maquette de la plate-forme de contrôle offshore du champ de Zohr.



Related Stories

Les plus visités

From To