27 novembre 2022 05:46

Célébration de la 150ème anniversaire de l’inauguration du Canal de Suez

dimanche، 15 décembre 2019 - 02:32

L’Egypte célèbre l’ouverture du Canal de Suez à la navigation mondiale événement qui remonte à un siècle et demi (1869-2019). Ce Canal acquiert une importance stratégique du fait qu’il est la voie de communication la plus courte reliant l’Orient à l’Occident. Il est à noter que le projet du développement de la région du Canal de Suez contribue à revêtir ce Canal d’un aspect fiable comme la meilleure voie d’eau pour la navigation mondiale.                                                        

Histoire de la liaison de la mer Rouge à la Méditerranée


La liaison indirecte

L’idée de relier la Méditerranée à la mer Rouge remonte à 40 siècles, naissant dès l’ère des pharaons, passant par l’ère islamique jusqu’au percement du Canal pour atteindre son état actuel. 

Creusé sous le règne de Senausert 3, pharaon d’Egypte (1887-1849) le premier canal était destiné à relier la Méditerranée au nord à la mer Rouge au Sud via le Nil et ses branches.

Abandonné souvent à l’ensablement, le canal a été rouvert avec succès par Sethi 1er (1310 av.JC), puis, par Necho 2 (610 av. JC), le roi des perses Darius (522 av. JC), Ptolémée 2 (285 av. JC), l’empereur Trajan (117ap. JC) et enfin par Amro Ibn Elass (640 ap. JC) suite à la conquête islamique.
Sous Necho 2, un canal a été creusé entre la branche Péluse du Nil et l’extrémité nord des lacs amers (situés entre les deux mers) aux dépens de la vie de 100,000 personnes. Cependant, mal entretenu pour de longues années, le canal a été percé à nouveau, sous le roi des Perses Darius 1er (522-486 av JC). Selon Hérodote, ce canal était suffisamment large que deux navires puissent se croiser avec leurs rames étendues et qu’il a fallu quatre jours pour y naviguer. Darius a commémoré l’achèvement du percement du canal en élevant une série de de mémoires en granit tout au long du Nil.  

Ce canal aurait été prolongé jusqu’à la mer Rouge sous Ptolémée 2 (285-246 av JC). Négligé sous les Romains, il a été remis en état sous l’empereur Trajan (98-117 ap. JC).         

Après la prise de contrôle islamique de l’Egypte, Amro Ibn El-Ass a fait percer à nouveau le canal reliant le Nil à la mer Rouge pour créer une nouvelle ligne d’approvisionnement à partir du Caire. Ce canal était utilisé pour expédier des grains à l’Arabie Saoudite et pour transporter les pèlerins aux lieux saints. Le canal a été bloqué en 767 ap. JC par le calife abbasside El-Mansour pour couper l’approvisionnement des insurgés au Delta et pour affamer les rebelles à la Médine.

La liaison directe

Le canal de Suez est le premier canal reliant directement la Méditerranée à la mer Rouge à l’époque moderne.

Les premiers efforts pour creuser ce canal ont été déployés lors de l’expédition d’Egypte par Napoléon Bonaparte. Entamés en 1799 par Lepère, les travaux du percement du canal furent aussitôt suspendus à cause d’une erreur de calcul estimant la différence des niveaux moyens de la mer Rouge supérieure à ceux de la Méditerranée de dix mètres.

En 1833, un groupe de savants français connu sous le nom de « Les Saint-Simoniens » est arrivé au Caire, manifestant un grand enthousiasme au projet du canal en dépit de la différence des niveaux moyens des deux mers. Malheureusement, à cette époque, le souverain Mohamed Ali était peu enthousiaste à ce projet. En 1835, un grand nombre des Saint-Simoniens fut dévasté par la peste alors que la plupart des ingénieurs du groupe sauvés sont rentrés en France. Or, ils ont laissé en Egypte de nombreuses personnes passionnées du projet du canal, dont Ferdinand De Lesseps (devenu plus tard consul adjoint de France à Alexandrie) et l’ingénieur français Linant De Bellefonds.

En 1846, le groupe des Saint-Simoniens a créé à Paris une association destinée à étudier la possibilité de creuser à nouveau le canal de Suez. En 1847, Bourdalou affirmait que la différence des niveaux moyens des deux mers est négligeable. C’est Linant De Bellefonds qui en a élaboré le rapport technique. Malheureusement, la Grande Bretagne s’opposait fermement à ce projet et Mohamed Ali, malade à cette époque, était peu passionné de ce projet.

En 1854, le diplomate français, l’ingénieur Ferdinand De Lesseps a pu susciter l’enthousiasme du vice-roi d'Egypte, Saïd Pacha à ce projet.

En 1858, la compagnie universelle du canal maritime de Suez fut créée et a obtenu la concession du percement et du fonctionnement du canal pour une durée de 99 ans après lesquels il devient propriété du gouvernement égyptien. La compagnie a été fondée en tant qu’une institution égyptienne dont les actions sont possédées pour la plupart par des investisseurs égyptiens et français. En 1875, le gouvernement britannique a acheté les actions de son homologue égyptien.

Les études expérimentales ont indiqué que 2,613 millions de pieds cubes du sable devaient être éliminés dont 600 millions des terres émergées et 2,013 millions seraient dragués des eaux du canal. Les couts étaient initialement estimés à 200 millions de francs.          

Lorsque la compagnie envisageait des difficultés financières au début, Saïd Pacha a acheté 44% des actions en vue d’en maintenir le fonctionnement. Cependant, les Britanniques et les Turcs se méfiaient de ce projet et ont décidé d’en suspendre les travaux pour une courte durée. Ce n’est qu’en 25 avril 1859, que Napoléon 3 a effectivement commencé les travaux du percement du canal. En 1862, la première étape du creusement prit fin. Or, le percement fut à nouveau suspendu avec l’avènement d’Ismail Pacha au pouvoir succédant à Saïd Pacha. Ferdinand De Lesseps a dû alors avoir recours à Napoléon 3 et un comité international fut formé en mars 1864 pour régler les problèmes entravant le creusement du canal. Trois ans plus tard, l’écluse de Suez étant éliminée, l’eau du canal coulant vers la mer Rouge, le percement du canal prit fin le 17 novembre 1869. Et, enfin le canal de Suez fut ouvert à la navigation mondiale.  

En 1875, à cause des dettes extérieures, le gouvernement britannique a acheté les actions des investisseurs égyptiens, en particulier celles de Saïd Pacha, soit 400 miles GBP, cependant la France demeurait le concessionnaire principal. Conformément aux termes de la Convention de Constantinople le canal a été ouvert aux navires de tous pays sans distinction, en temps de paix et de guerre.

La Grande Bretagne considérait le canal comme essentiel pour maintenir sa force navale et ses intérêts coloniaux.

Par conséquent, les dispositions du Traité anglo-égyptien en 1936 ont permis à la Grande-Bretagne de maintenir sa force défensive tout le long du Canal de Suez, alors que les nationalistes égyptiens demandaient à plusieurs reprises son évacuation du canal. En1954, les deux Etats ont signé un accord pour remplacer le traité de 1936 pendant sept années, stipulant le retrait progressif des troupes britanniques de la région.

Le canal continua sous le contrôle des deux puissances jusqu'à son nationalisation par Gamal Abdel Nasser en 1956, et fut depuis sous la direction de l'Autorité du Canal de Suez.

 Dans la période contemporaine, après la révolution de juillet 1952, le Canal de Suez a été interdit à la navigation à deux reprises, la première a été brève, à l'issus de l'agression tripartite franco -anglo-israélienne contre l'Egypte en 1956 visant à reprendre la direction de la voie navigable, le canal a été rouvert en 1957. La deuxième fermeture a eu lieu après la guerre contre Israël, juin 1967, celle-ci s'est poursuivie jusqu'en 1975, lors de la signature du deuxième accord de désengagement.

Le 26 juillet 1956, le président Gamal Abdel Nasser avait annoncé le canal de Suez complètement placé sous la direction égyptienne, ce qui a conduit à l'agression tripartite contre l'Egypte le 29 octobre 1956.

Le nouveau Canal de Suez

Le 5 août 2014, le président Abdel Fattah Al-Sissi a lancé le projet du nouveau Canal de Suez, et signa la charte du creusement pour la duplication d'une grande distance du canal, dans le but de comprendre la croissance prévue dans le taux du commerce mondial. Le projet permet de diminuer la durée pour franchir le canal et la période d'arrêt des navires dans voie navigable et de réduire le coût du voyage augmentant ainsi la classification du canal et éliminant l'idée de canaux alternatifs dans la région. 

Objectifs du nouveau Canal de Suez

·               Augmenter la capacité de navigation de 49 navires/jour en 2014 à 97 navires/jour en 2023.

·               Accroitre les revenus du canal de 5.3 milliards de dollars en 2014 à 13.2 milliards de dollars en 2023.

·               Créer près d'un million de chances d'emploi aux habitants des villes du Canal de Suez, du Sinaï et des gouvernorats voisins pour instaurer des nouvelles communautés urbaines. 

Le projet, en général, vise à la hausse du revenu national égyptien en devise étrangère en diminuant le temps nécessaire au passage des convois de 18 heures à 11 heures.

Le nouveau Canal de Suez est inauguré le 6 août 2015.

Célébration de la 150ème anniversaire de l'ouverture du Canal de Suez

Le lieutenant général Ossama Rabie président de l'Autorité du Canal de Suez, et le ministre des Antiquités ont assisté le dimanche 17/11/2019 à la célébration des 150 ans de l’inauguration du Canal de Suez pour la navigation maritime tenue dans la nouvelle marina à l'est du canal au gouvernorat d'Ismaïlia, en présence de l'ambassadeur de France, l'ambassadeur du Panama, l'ambassadeur Abdel-Raouf El-Reedy, président honoraire du Conseil égyptien des affaires étrangères et le prince Hussein Tosson ainsi que plusieurs représentants d'agences maritimes internationales, des experts maritimes, des membres de L'Association du Souvenir de Ferdinand de Lesseps outre un nombre de médias locaux et internationaux.

Le lieutenant général Ossama Rabie a souhaité la bienvenue aux participants et a commencé son discours en félicitant le président de la République Abdel Fattah Al-Sissi et le peuple égyptien de ce précieux souvenir, exprimant sa fierté du rôle du Canal de Suez en faveur du commerce mondial et du développement de l'industrie du transport maritime, depuis sa création en 1869 et au cours de son Histoire.

Le président de l'Autorité du Canal de Suez a ensuite passé en revue un nombre de statistiques de navigation confirmant l'importance du canal pour le mouvement commercial mondial. Il a déclaré que, dès son inauguration, le canal a témoigné le trafic de 1.3 million de navires, avec des tonnages s'élevant à 28,6 milliards de tonnes et des revenus de 135,9 milliards de dollars.

Egalement, les statistiques de navigation, ont marqué environ 19000 navires avec des tonnages de 1,2 milliard de tonnes et des revenus de 6 milliards de dollars, au cours de l'exercice 2018/2019.

Le lieutenant-général a souligné que l'Autorité du Canal de Suez est une institution intégrale active dans l’économie et le développement ayant un rôle sociétal pionnier dans la région du canal. Il a précisé que la prochaine étape vise la poursuite du processus de développement et la mise en œuvre des directives du président Abdel Fattah Al-Sissi prévoyant donner la priorité au développement du cours de navigation par la construction de garages et de caissons ainsi qu'en mettant à jour les unités marines, parallèlement à la réforme structurelle et administrative des filiales pour relever le classement des arsenaux. L’autorité a de même conclu un contrat pour acheter deux nouveaux carottiers prévus rejoindre le service en 2020. Il a souligné le souci de l’autorité à la sophistication du système par la transformation numérique qui sera appliquée dans toutes les opérations. Un grand intérêt est également accordé à la réforme administrative, l’évolution de la performance et l’autonomisation des potentiels jeunes.

Les assistants ont participé à une présentation affichant le rôle historique primordial du Canal de Suez pour le commerce mondial, puis un documentaire a été projeté démontrant l’évolution du canal dès son création jusqu’à présent.

A l’issue d’une croisière, une cérémonie a été organisée, suivie par l’inauguration du Musée historique du Canal de Suez en présence des hôtes et des directions du Ministère des Antiquités.


Related Stories

Les plus visités

From To