03 octobre 2022 06:39

Allocution et discours

L'allocution du président El-Sissi devant la séance du CPS de l'UA sur la Libye

dimanche، 09 février 2020 - 10:00

Le président Abdel Fattah El-Sissi a appelé hier samedi à adopter une position africaine forte face à l'envoi de terroristes en Libye.

Lors de son allocution devant la séance du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union Africaine  (UA) sur la Libye, tenue à Addis Abeba, M. El-Sissi a mis en garde contre le danger que constitue la poursuite de l'envoi de milliers de combattants étrangers et d’éléments terroristes de la Syrie vers la Libye.

Les menaces provoquées par cette situation ne se limiteront pas aux territoires libyens, mais elles auront également un impact sur la sécurité des pays voisins, notamment ceux qui ont de longues frontières avec la Libye, poursuit-il, appelant à faire face à cette question par tous les moyens légitimes et demandant au Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine d'adopter une position africaine robuste.

La crise libyenne traverse une étape critique qui la rend plus compliquée et qui a des répercussions sécuritaires très dangereuses, non seulement sur la Libye, mais aussi sur les pays voisins, dont les pays du Sahel qui ont de longues frontières avec le pays, a signalé le chef de l'Etat, précisant que l'approche globale destinée à relever ces défis doit prendre en considération toutes les dimensions sécuritaires, économiques, sociales et de développement, ainsi que le soutien aux efforts des Etats du Sahel.

Les derniers développements négatifs en Libye ont exigé normalement de se concentrer sur la dimension sécuritaire de la crise à la lumière de menaces terroristes et d'autres menaces liées au crime organisé et aux migrants africains, a rappelé le président El-Sissi, jugeant nécessaire une approche globale pour mettre fin à la crise.


"Il ne faut pas oublier que l’Egypte a appelé depuis neuf ans à rapprocher entre les Libyens pour mettre fin à cette crise, tout en prenant en considération les dimensions politique, économique et social, et pas seulement la dimension sécuritaire », a dit le Président.

Le chef de l’Etat a ajouté qu’il n’y aurait pas de stabilité sécuritaire en Libye sans trouver un réglement pacifique à la crise actuelle. M. El-Sissi a rappelé que l’Egypte avait mis l’accent sur ces éléments durant les préparatifs du sommet de Berlin.

Et le Président d’ajouter que le consensus international de Berlin a été violé par des parties régionales connues.

Le Président El-Sissi a, enfin, salué le rôle du Comité de haut niveau sur la Libye et la volonté de son président de poursuivre la participation de l’Afrique aux efforts visant à trouver une issue politique à la crise libyenne.


MENA

Nile international

Related Stories

Les plus visités

From To