19 avril 2024 10:34

OGI: Le monde est dans l'attente d'un nouvel ordre mondial après cette crise

mercredi، 22 avril 2020 - 12:53

Le président de l'Organisme Général de l'Information (OGI), Diaa Rachwan a affirmé que la crise du coronavirus que connait actuellement le monde aurait des répercussions "profondes" sur l'ordre mondial avec tous ses composants politiques, économiques, sociaux et mydriatiques.

Dans l’éditorial du nouveau numéro de la revue "Horizons asiatiques" publié par l'OGI sous le titre "Coronavirus et les maux de l'ordre mondial", M. Rachwan a mentionné qu'il était encore tôt de détecter l'impact direct et indirect des changements que connait le monde sur l’équilibre des puissances internationales et les composants de puissance des pays soulignant que sur le niveau direct, l’état d'urgence a été décrété partout dans le monde après l'apparition du Covid-19 dans une ville chinoise et le monde est devenu un village, voire une maison où tous les membres sont touchés par la même maladie.

Sur le plan économique, cette crise a démontré que l’économie chinoise peut influencer directement les relations internationales, a-t-il noté mettant l'accent sur les indicateurs économiques et les marchés financiers dans la plupart des superpuissances qui ont été touchés ainsi que les prix de plusieurs produits de base comme le pétrole et l’énergie.

Et d'ajouter que ces développements ont confirmé, d'une manière préliminaire, que l'Asie est devenue le plus important centre de l’économie mondiale, voire le plus influent.

Sur le plan médiatique, a-t-il précisé, la "globalisation"et la couverture médiatique de l'apparition et de la propagation du coronavirus étaient "positifs" et avaient contribué à la sensibilisation aux moyens de prévention et du contrôle de cette maladie mais en même temps les médias ont contribué à la propagation de la panique qui a affecté la stabilité psychologique des gens, la stabilité économique, le tourisme et le déplacement dans de nombreuses régions du monde.

M. Rachwan a souligné plusieurs questions ayant trait à l'orientation vers l'Asie Centrale au vu de la présence des parties internationales et régionales qui tentent d'imposer leur hégémonie sur "cette région stratégique", mettant l'accent en ce sens sur la politique égyptienne envers cette région, les opportunités de coopération et les défis afférents, les relations culturelles "historiques", les relations économiques, le rôle de la femme dans cette région ainsi que les conquêtes islamiques y survenues.

"Horizons asiatiques" est une revue scientifique trimestrielle qui vise à suivre les principales questions contemporaines et les affaires asiatiques dans divers domaines. Elle est publiée en trois langues: arabe, anglais et chinois, a-t-il fait savoir.

MENA

Related Stories

Les plus visités

From To