19 avril 2024 10:49

Choucri : L’intransigeance de l’Ethiopie amènera l’Egypte à recourir à d’autres alternatives

mardi، 16 juin 2020 - 07:47

« L’intransigeance de l’Ethiopie poussera la partie égyptienne à recourir à d’autres alternatives », a noté le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choucri lors d’un colloque sur les enjeux actuels, organisé par le Conseil d’affaires égyptien de la coopération internationale.

Choucri a passé en revue les défis sans précédent d’ordre économique, politique et social qui découlent de la propagation du Covid-19.

Il a noté que cette crise sanitaire mondiale a causé la mise à l’arrêt de chaînes de production et de livraison mondiales, et a poussé de nombreux pays à prendre des mesures susceptibles de contrer le virus, dont les conséquences ont touché de plein fouet le comportement des individus (consommateurs, chefs d’entreprises, etc.).

La propagation du Covid-19 a également, selon le chef de la diplomatie égyptienne, fait renaître la notion de l’Etat national puissant, seul capable de faire face à la propagation du virus et de composer avec l’ensemble de ses répercussions.

Cette crise sanitaire a en outre poussé les pays à échanger les accusations de manière sans précédent et mis à nu de nombreuses lacunes dans le système de gestion de crises à l’échelle planétaire.

Le ministre des Affaires étrangères a également évoqué la crise libyenne, la cause palestinienne, la situation en Syrie et au Yémen ainsi que le Barrage éthiopien de la Renaissance. Sur ce sujet, il a une fois de plus réitéré que l’Egypte reste ferme sur sa position favorable aux négociations, affichant en même temps sa bonne volonté de trouver un accord juste et global de nature à réaliser les intérêts des trois pays concernés. Il a en revanche noté que l’attitude de l’Ethiopie dans les récentes négociations n’affiche pas de positivisme. « L’intransigeance de l’Ethiopie va amener l’Egypte à envisager d’autres choix comme le recours au Conseil de sécurité. Ce dernier doit assumer ses responsabilités en empêchant les autorités éthiopiennes de prendre des mesures unilatérales pouvant nuire aux droits hydrauliques de l’Egypte, afin d’éviter toute atteinte à la paix et à la sécurité internationales, », a-t-il relevé.

Le Progrès. Net

Related Stories

Les plus visités

From To