26 janvier 2021 04:34

L'Egypte tient à participer aux initiatives africaines pour promouvoir les projets d'énergie

mercredi، 02 décembre 2020 - 06:05
L'Egypte tient à participer aux initiatives africaines pour promouvoir les projets d'énergie

 L'Egypte tient à participer à de nombreuses initiatives africaines qui visent à promouvoir les projets d'énergies renouvelables et à développer les infrastructures en Afrique en faveur de tous les peuples du continent, a déclaré mardi le ministre de l'Electricité et des Energies renouvelables, Mohamed Chaker.

M. Chaker a tenu ces propos lors de l'inauguration par visioconférence de la 2ème session de la commission secondaire chargée de l'énergie et dépendant du Comité technique de l'Union africaine spécialisé dans les transports, les infrastructures transcontinentales et interrégionales, l'énergie et le tourisme (CTS-TTIIET).

"Parmi les initiatives auxquelles participe l'Egypte, figurent le plan de transport continental qui a été préparé par l'Agence de développement de l'Union africaine (AUDA-NEPAD), le Partenariat Afrique-Union européenne pour l'énergie (AEEP), l'initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI) à laquelle elle contribue en tant que membre du conseil d'administration et membre du comité technique, outre sa participation au Consortium pour l'énergie de l'Afrique de l'Est (EAPP), au programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) et à tous les projets régionaux d'interconnexion électrique", a ajouté M. Chaker.

Il a souligné que le secteur énergétique en Afrique souffre actuellement des répercussions de l'épidémie de Covid-19 et de la grave récession économique mondiale, en particulier avec le début de la deuxième vague de ce virus.

M. Chaker a noté que des mesures pourraient être adoptées pour relancer l'économie et augmenter les investissements nécessaires pour soutenir l'agenda 2063 de l'Union africaine (UA).

Il a cité les défis qu'a relevés le secteur de l'électricité égyptien durant les cinq dernières années et ses efforts pour transformer le déficit électrique qui avoisinait les 20% en un excédent répondant à tous les besoins actuels et futurs, et ce par la génération de plus de 28 gigawatts supplémentaires.

Le ministre a évoqué l'adoption de nombreuses incitations pour encourager la participation du secteur privé aux projets du secteur énergétique, faisant état de la collaboration de 32 ​​investisseurs à la mise en œuvre du parc solaire "Benban" à Assouan, d'une capacité totale de 1465 mégawatts, le plus grand du genre au Moyen-Orient et en Afrique.

Source: Mena

Related Stories

Les plus visités

From To