04 mars 2021 11:53

Coopération égypto-allemande en matière d’énergie

mercredi، 27 janvier 2021 - 12:17

Le ministre égyptien de l’Électricité et de l’énergie renouvelable, Mohamed Chaker a examiné, lors d'une réunion virtuelle, avec le secrétaire d'État au ministère fédéral allemand de l'Économie et de l'Énergie, Andreas Feicht, les horizons de la coopération dans le domaine de l’énergie renouvelable et les technologies de l'hydrogène, apprend-on d'un communiqué publié par l'ambassade d’Égypte en Allemagne.

Lors de la réunion, à laquelle ont participé plus de 100 représentants de firmes et des parties concernées des deux côtés, M. Chaker a passé en revue les développements positifs et l'extension sans précédent dans le secteur de l’énergie renouvelable en Égypte ainsi que l'intérêt croissant accordé à l'hydrogène vert sans émissions de carbone en tant que pilier des efforts de développement durable, soulignant le succès de l'Égypte dans la réalisation de l'objectif d'augmenter le pourcentage d'énergie produite à partir de sources renouvelables à 20% dans le mix énergétique égyptien d'ici la fin de 2021, un an avant l'échéance fixée pour atteindre cet objectif, et en visant une augmentation de ce pourcentage à 42% d'ici 2035.

M. Chaker a souligné la transformation de l’Égypte en un hub énergétique régional et la compétitivité du secteur égyptien de l’énergie renouvelable surtout avec le faible coût de production de l’énergie à partir de sources solaire et éolienne et la disponibilité de générer 90 gigawatts d'énergie solaire et éolienne, selon l'Energy Atlas.

Il a affirmé que l'hydrogène constituait un axe majeur des efforts en cours pour moderniser la stratégie égyptienne des énergies renouvelables 2035, indiquant la formation d'un comité ministériel égyptien pour développer une stratégie nationale pour la production et l'exportation d'hydrogène.

Il a souligné les multiples opportunités de coopération avec les entreprises allemandes dans ce domaine, telles que la recherche et la coopération scientifique, la formation et le renforcement des capacités, indiquant qu'une lettre d'intention a été signée avec la société allemande "Siemens" pour démarrer des études pour mettre en œuvre un projet pilote dans le domaine de l'hydrogène vert et sans carbone.

De son côté, le ministre allemand a affirmé l'importance accrue accordée par l'Allemagne au renforcement des relations économiques et des investissements avec l’Égypte surtout dans le domaine de l’énergie et de l’hydrogène dans le cadre de la stratégie nationale allemande de l’hydrogène approuvée en 2020 en vertu de laquelle l'Allemagne dépendra de l'importation de l’hydrogène de l’étranger notamment du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord avec en tête l’Égypte.

Il a de même mis en exergue le soutien de son pays au projet de coopération entre le ministère égyptien de l'électricité et Siemens pour la mise en œuvre d'un projet pilote dans le domaine de l'hydrogène vert, ainsi que sa volonté d'étendre la coopération avec l'Égypte dans tous les aspects de la fabrication d'hydrogène vert, tels que la recherche et la coopération universitaire, et de promouvoir les multiples opportunités d'investissement disponibles en Égypte pour la fabrication d'hydrogène vert et ses dérivés et ses diverses applications.

MENA

Related Stories

Les plus visités

From To