11 mai 2021 06:37

Le gouvernement oeuvre pour accroître les dépenses affectées à la santé, l'enseignement et au développement social

samedi، 17 avril 2021 - 05:07

 Le ministre des Finances, Mohamed Maait a indiqué que le gouvernement œuvrait pour accroître les dépenses affectées aux secteurs de la santé, l'enseignement et du développement social et ce dans le cadre de la stratégie de la construction du citoyen égyptien.

Selon un communiqué publié vendredi, 16 avr, par le ministère des Finances, M. Maait a souligné, lors des réunions du printemps du Fonds Monétaire international et de la Banque Mondiale, tenues par visioconférence, la poursuite des mesures entreprises pour endiguer la propagation du coronavirus soit par la réponse aux besoins du secteur sanitaire ou par le soutien des secteurs économiques et des categories les plus affectés.

La Couverture Santé Universelle (CSU), a-t-il précisé, constitue l'outil principal pour la reforme du secteur de la santé, mettant en exergue les initiatives nationales lancées par l'Etat et lesquelles ont réussi à lutter contre l’hépatite C et la liste d'attente des chirurgies.

La mise en vigueur électronique du budget de l'Etat contribue au contrôle financier, à la hausse des dépenses publiques et à l'exploitation optimale des ressources financières conformément aux priorités du gouvernement, a-t-il fait savoir.

Et le ministre de mentionner que l'Egypte est soucieuse de consolider la coopération "positive" avec le FMI et la BM pour préserver les acquis du programme de la reforme économique et réaliser le développement global et durable conformément à la vision Egypte 2030.

L'Egypte, a-t-il noté, est le seul pays ayant réalisé un taux de croissance positif de 3.6% en 2020 avec le début de la crise du Covid-19 et vise 2.8% durant l'exercice courant et 5.4% lors du prochain exercice.

Il a affirmé la résilience de l’économie égyptienne à moyen terme tout en s'attendant au redressement de tous les secteurs avec en tête la construction, les communications et le tourisme pour réaliser des taux de croissance qui permettront de créer des emplois aux jeunes et de réduire la dette publique à des niveaux durables moins de 80% du PIB vers 2024/2025.

Mena


Related Stories

Les plus visités

From To