29 novembre 2021 03:56

L’Organisme général de l’Information

Diaa Rachwan: 21 sommets, 10 visites et 86 réunions du président qui ont renforcé la position de l’Egypte sur le plan régional et international

mercredi، 11 août 2021 - 12:00

Le journaliste Diaa Rachwan, président de l’Organisme Général de l’Information (OGI), a affirmé que l'intense activité du président Abdel-Fattah El-Sissi dans le domaine de la politique étrangère et des relations internationales durant la septième année de sa présidence (de juin 2020 à juin 2021) a permis de renforcer la position de l'Egypte sur le plan régional et international, et a contribué à la réalisation des intérêts nationaux dans les domaines stratégique, politique et économique. L’activité présidentielle a également permis de répondre aux exigences de la sécurité nationale égyptienne, renforçant les capacités de l’Egypte dans tous les domaines et procurant aux efforts de développement global dont l'Egypte est actuellement témoin, le soutien extérieur et la coopération internationale nécessaires.

En dépit de la pandémie de Coronavirus et des mesures de précaution mises en place dans le monde, le président a participé, en l’espace d’un an, à (21) sommets, mini sommets ou rencontres trilatérales aux niveaux régional et international, dont (12) par vidéo conférence, souligne Rachwan. Le président El-Sissi a également eu (72) appels téléphoniques avec les dirigeants du monde. Il a effectué (10) visites à l'étranger dans 8 pays différents sur 3 continents (Europe, Afrique, Asie, région arabe). Il a tenu des sommets et des entretiens bilatéraux avec les dirigeants et les chefs de gouvernement de ces pays, en plus de plusieurs dizaines de rencontres avec les dirigeants des plus importantes organisations internationales et des institutions économiques mondiales.

Le président Abdel-Fattah El-Sissi a tenu en outre (86) réunions officielles avec des dirigeants et des responsables qui ont visité l'Egypte au cours de cette période, dont (13) rois, présidents, vices-présidents ou premiers ministres, et (25) ministres des Affaires étrangères de différentes régions du monde, a ajouté Rachwan à l'occasion de la publication, par l’Organisme Général de l'Information et pour la septième année consécutive, du livre documentaire « Visites étrangères et rencontres internationales du président Abdel Fattah El-Sissi - Lecture analytique des positions, discours et déclarations du chef de l’Etat sur les questions internationales du 06/09/2020 au 06/8/2021 ». Le livre recense avec la plus grande précision, les faits, les données et les informations relatives aux visites du président à l'étranger, à ses entretiens et ses réunions avec les responsables en visite en Egypte, et aux questions ayant trait à la politique étrangère de l’Egypte et aux relations internationales dans les discours et les déclarations du chef de l’Etat.

10 visites dans trois continents

Le livre de l’OGI révèle que le nombre de visites et de tournées à l'étranger du président El-Sissi cette année s'est élevé à (10). Ces visites ont été effectuées dans (8) pays sur (3) continents (Europe - Afrique – Asie - région arabe). Il s’agit de la Jordanie (deux fois), le Koweït, Chypre, la Grèce, le Soudan du Sud, la France (deux fois) la République du Soudan et Djibouti.

Ces visites avaient des objectifs multiples. Certaines avaient un aspect bilatérale (comme les visites en Jordanie, au Koweït, au Soudan et au Soudan du Sud). D’autres se rapportaient à des conférences, des forums ou des rassemblements régionaux et internationaux, comme les visites en Jordanie pour participer au troisième sommet entre l'Egypte, la Jordanie et l'Irak, à Chypre pour participer au huitième sommet tripartite égypto-chypriote-grec et en France pour participer à la Conférence de Paris pour soutenir la phase de transition au Soudan et au Sommet sur le financement des économies africaines.

Le président El-Sissi a participé à des sommets, des réunions et des conférences trilatérales, régionales et internationales, pour renforcer la présence de l’Egypte au plus haut niveau dans les grands forums régionaux et internationaux, et consolider son rôle en tant que pilier fondamental de la sécurité et de la stabilité dans son environnement régional et au Moyen-Orient. On dénombre (5) sommets : le troisième sommet entre l'Egypte, la Jordanie et l'Irak (mars 2020), le huitième sommet sur le mécanisme de coopération entre l'Egypte, Chypre et la Grèce (octobre 2020), la conférence de Paris pour soutenir la transition au Soudan, le sommet sur le financement des économies africaines, et le sommet égypto-franco-jordanien à Paris sur la situation dans les Territoires palestiniens (mai 2021).

Le Président El-Sissi a pris part à (21) sommets dont (12) par visioconférence :

Le livre de l’OGI note que le président El-Sissi a participé à des sommets, des forums et des réunions trilatérales, régionales et internationales pour renforcer la présence de l’Egypte dans les grands forums régionaux et internationaux, ceci à travers (21) sommets dont (12) organisés par vidéoconférence en raison des circonstances exceptionnelles sur la scène internationale et les restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.

Le chef de l’Etat a pris part en effet à (5) sommets africains (juin - octobre - décembre 2020 / février 2021) axés sur l'action africaine commune et le renforcement des efforts africains conjoints pour faire face aux défis exceptionnels auxquels le continent est confronté, notamment ceux résultant de la pandémie de Coronavirus et ses effets sur le développement du continent. Les sommets ont également abordé les efforts continentaux pour lutter contre certains risques qui menacent la sécurité et la stabilité des pays africains, notamment le terrorisme, et la pensée extrémisme. Ils ont passé en revue les différentes initiatives ayant trait à l'intégration continentale et la vision de l'Egypte et sa position ferme dans le dossier du barrage de la Renaissance. Le président El-Sissi a également participé à la première et deuxième conférences internationales de soutien au Liban (août/décembre 2020), et à la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, qui s'est tenue virtuellement pour la première fois en raison du Coronavirus, confirmant ainsi son souci, depuis sa prise de fonction en 2014, de prendre part aux réunions de l'Assemblée générale des Nations Unies - (septembre 2020), à la session inaugurale du Forum arabe de renseignement (février 2021) et à une réunion de haut niveau de la Chambre de Commerce (avril 2021).

72 appels téléphoniques effectués par le président avec les dirigeants du monde..

Le livre de l’OGI révèle que les appels téléphoniques ont doublé par rapport à l'année passée. En effet, le président El-Sissi a eu un grand nombre d'appels téléphoniques avec les dirigeants mondiaux (rois, présidents et responsables gouvernementaux) soit un total de (72) appels, au cours desquels il abordé les questions bilatérales, régionales et internationales d'intérêt commun, et échangé les vues avec les dirigeants et les responsables gouvernementaux, ce qui reflète la volonté politique sincère et constructive dont l'Egypte a toujours fait preuve pour trouver des solutions aux problèmes régionaux brûlants (question palestinienne – dossier libyen - barrage de la Renaissance etc.). Les appels ont porté en outre sur le renforcement des cadres de coopération avec les différents pays et à tous les niveaux, et les moyens d'améliorer la coordination dans les forums internationaux dans le cadre de l’intérêt mutuel pour la promotion de la paix internationale et la sécurité, et la discussion des efforts visant à contenir les répercussions de la pandémie de Coronavirus, en particulier sur les plans économique, social et sanitaire, surtout au niveau africain.

86 rencontres internationales en Egypte durant la seule septième année

Le livre comprend également une présentation des réunions et des rencontres que le président Abdel Fattah El-Sissi a eus avec des responsables internationaux et arabes pendant la période comprise entre le 06/09/2020 et le 06/8/2021, lors de visites bilatérales ou lors de la participation de ces responsables à des conférences et des sommets internationaux organisés par l'Egypte.

En ce qui a trait à la classification de ces rencontres – qui ont eu lieu durant la septième année - celles avec les ministres des Affaires étrangères arrivent au premier rang avec (26) rencontres. Environ 40 % d’entre elles étaient avec des ministres des Affaires étrangères de pays arabes, en particulier de la région du Golfe et du Machrek, ceci à la lumière de l'intérêt continu de l’Egypte pour la cause palestinienne et les efforts de réconciliation des pays du Golfe avec le Qatar, qui ont abouti à la visite du ministre des Affaires étrangères qatari en Egypte et sa rencontre avec le président El-Sissi en mai 2021.

Au deuxième rang se trouvent les rencontres du Président avec les rois, les présidents et les premiers ministres. Elles sont au nombre de 13. Le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, est le chef d’Etat qui s’est le plus entretenu avec le président El-Sissi durant l'année 2021. Il s’est entretenu à deux reprises avec le chef de l’Etat en Egypte dans le cadre de sa présidence de l’Union africaine et ses efforts pour résoudre la crise du barrage de la Renaissance entre l'Egypte, le Soudan et l'Éthiopie. Le lieutenant-général, Abdel Fattah Al-Burhan, chef du Conseil soudanais de souveraineté, s’est entretenu également à deux reprises avec le président El-Sissi en Egypte. En outre, le chef de l’Etat égyptien a reçu les présidents érythréen, kényan, bissau guinéen et burundais. Les responsables libyens avaient également une place sur l’agenda du président El-Sissi au cours de la septième année de sa présidence, vu le rôle de premier plan joué par l’Egypte dans le règlement de la crise libyenne depuis la déclaration du Caire en juin 2020. Le président El-Sissi s’était alors entretenu avec le nouveau Premier ministre libyen, Abdel Hamid El-Dbeibah lors de sa première visite à l'étranger, puis il s’était entretenu avec le chef du Conseil présidentiel libyen, Muhammed Al-Manfi.

Au troisième rang se trouvent les rencontres qu’a eues le président El-Sissi avec les chefs des entreprises internationales opérant en Egypte et les délégations économiques. Il y a eu en tout 11 rencontres, la plupart avec des chefs de sociétés européennes et asiatiques dont le patron de la société énergétique italienne Eni, qui a rencontré à trois reprises le président, le patron de la société allemande Siemens, le directeur général de la société coréenne Hyundai, le PDG de la Société belge Demi pour les travaux de dragage, et le président du groupe français Alstom.

125 visites à l'étranger en sept ans

Le livre de l’OGI fournit une présentation statistique de l'activité du président au cours des sept dernières années, révélant les succès tangibles en matière de politique étrangère réalisés par l’Egypte dans les cercles arabes, africains, islamiques et internationaux au cours des sept années de présidence du chef de l’Etat (2014-2021). L'Egypte a retrouvé sa position et son rôle axial au bénéfice de son peuple, de la région et du monde entier. Ces succès se sont reflétés dans les visites et les tournées à l'étranger du président Abdel Fattah El-Sissi (125 visites à l'étranger). La première année arrive au premier rang en ce qui a trait à l’intensité de ces visites avec (27 visites à l'étranger), suivie de la cinquième année (22 visites), alors que l’on remarque le même nombre de visites durant la deuxième et la quatrième années (17). Quant à la sixième et la septième année, elles ont témoigné du plus petit nombre de visites présidentielles avec respectivement (14) et (10) visites en raison de la pandémie mondiale de Cornavirus.

Le livre souligne que le président El-Sissi a visité en tout 48 pays en 7 ans sur différents continents du monde, des États-Unis à l'Ouest au Japon à l'Est, et de la Russie au nord à la Tanzanie au sud. Le Royaume d'Arabie saoudite arrive en tête des pays les plus fréquement visités par le président Abdel Fattah Al-Sissi (12 visites) dont (5) au cours de la première année et deux visites durant le cinquième année.

Le livre souligne en outre que la région arabe a occupé la part du lion des visites présidentielles durant les sept années de présidence du président Abdel-Fattah Al-Sissi (35 visites), suivie par le continent européen (34 visites), le continent africain (30 visites) et enfin le continent asiatique (18 visites). Durant ses sept années de présidence, le chef de l’Etat s’est rendu 8 fois aux Etats-Unis dont 6 à Newyork pour assister à l’Assemblée générale des Nations unies et 2 à Washington, dans le cadre de visites bilatérales.

997 rencontres internationales en sept ans

Le livre de l’Organisme général de l’Information souligne les orientations révélées par les visites des responsables étrangers en Egypte et leur accueil par le président El-Sissi entre juin 2014 et juin 2021. Il y a eu au total 997 rencontres durant cette période (chefs d’Etat, rois, chefs de gouvernement, ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l'Economie, de la Coopération internationale et de l'Education). Le président a reçu aussi des chefs d’organisations internationales et régionales, de parlements, et d’organismes judiciaires ainsi que des économistes, des chefs d'entreprises multinationales, des chefs religieux et spirituels, des hommes de médias et des journalistes etc.

Le livre note aussi que les rois, présidents, vice-présidents et premiers ministres étaient en tête des personnalités reçues par le président au cours des sept dernières années. Le chef de l’Etat a eu en tout (216) entretiens.

Le terrorisme en tête de l'agenda du discours présidentiel au cours de la septième année

Dans le troisième et dernier chapitre, le livre de l’OGM revient sur les plus importantes questions mentionnées dans les discours, déclarations et rencontres du président Abdel Fattah El-Sissi en Egypte et à l'étranger, au cours de la septième année de sa présidence. Le président a accordé un grand intérêt au dossier du terrorisme dans ses déclarations et ses multiples rencontres. Ainsi, il a affirmé : « La charia tolérante de l'Islam est basée sur la construction et non sur la démolition. La mission des érudits religieux est de corriger les idées fausses et de répandre la vraie religion face aux partisans du mal. L’objectif des religions est de réaliser les intérêts des nations et des gens à travers la tolérance et la facilité et non pas à travers l'extrémisme et la difficulté ».

Le Président a souligné l'importance de renforcer la coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme quelque soit sa forme, appelant la communauté internationale à adopter une approche globale pour faire face à ce phénomène et ses différentes dimensions qu’elles soient sécuritaires, économiques, sociales, intellectuelles, idéologiques ou ayant trait au développement.

En ce qui concerne les questions arabes et les relations égypto-arabes, le président El-Sissi a souligné que l'Egypte a toujours mis l’accent sur la nécessité de préserver la sécurité nationale arabe et la sécurité du Golfe arabe, qui est une partie intégrante de la sécurité nationale de l’Egypte.

Concernant la question palestinienne, le président Abdel-Fattah El-Sissi a réitéré le soutien de l'Egypte à toute mesure qui apporterait la paix dans la région d'une manière qui préserve les droits légitimes du peuple palestinien et qui permet la création de son État indépendant. Les efforts égyptiens sous la direction du Président El-Sissi ont été couronnés de succès et ont abouti à un accord de cessez-le-feu entre palestiniens et israéliens dans la bande de Gaza. Le Président a souligné la nécessité d'œuvrer immédiatement en vue d’une reprise des négociations directes entre les deux parties.

Au sujet de la crise libyenne, le président Abdel-Fattah El-Sissi a souligné la continuité de la position égyptienne qui vise en premier lieu à réaliser les intérêts suprêmes de l'Etat libyen, et qui découle des principes visant à préserver l'intégrité territoriale de la Libye, à rétablir sa sécurité et sa stabilité, à la doter d’une armée nationale unifiée, à mettre fin aux ingérences étrangères et à tenir des élections aux dates prévues à la fin de cette année (2021).

Concernant la crise syrienne, le président Abdel Fattah El-Sissi a affirmé qu'une solution politique globale est devenue une question urgente pour arrêter la guerre et mettre en œuvre un règlement politique conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité sans procrastination, de manière à réaliser l'unité de la Syrie, son intégrité territoriale, l'intégrité de ses institutions et les aspirations de son peuple..

L'Egypte et les questions africaines..soutenir le programme d'intégration continentale

Le président Abdel Fattah El-Sissi a mis en avant l'importance de poursuivre les efforts collectifs pour faire avancer le programme de l'action africaine commune à la lumière des circonstances délicates actuelles.

Il a également souligné l'importance de travailler pour réaliser l'harmonie requise au sein des groupements régionaux africains afin d’avancer de manière équilibrée vers le programme d'intégration continentale. Le Président a précisé, en outre, que l'Egypte n'a pas épargné et n’épargnera pas d’effort pour soutenir ses frères africains. Ele continuera à tendre la main pour coopérer, construire et développer et ce pour le bien des pays africains et pour renforcer à travers la libre volonté, la sécurité et la stabilité des peuples.

L'Egypte et l'Europe... un partenariat stratégique

Le président a également mis l’accent sur l'importance que l'Egypte attache à ses relations avec l'Union européenne, en tant que partenaire stratégique, et aux moyens de les faire progresser à la lumière du rôle central de l'Egypte et de l'Union européenne dans le maintien de la stabilité et de la sécurité en Méditerranée orientale, au Moyen-Orient et sur les continents européen et africain, précise le livre de l’Organisme Général de l’Information. De même, l’Egypte tient à la coordination et aux consultations sur les questions et les préoccupations régionales auxquelles les deux parties sont confrontées, exprimant son aspiration à élargir la portée de la coopération avec l'Union européenne pour engager une véritable relation de partenariat dans les domaines politiques, militaires et économiques.

L'Egypte et le monde face au Coronavirus

Enfin, le livre de l’Organisme Général de l’Information revient sur les déclarations du chef de l’Etat au cours de sa septième année de présidence dans le contexte des efforts continus de l’Egypte et du monde pour faire face à la pandémie de Covid-19 et ce pour la deuxième année consécutive. Le président a ainsi pris part à plusieurs sommets sur la pandémie au niveau du continent, soulignant qu’une coopération étroite entre les pays africains dans un cadre global est nécessaire pour faire face au Coronavirus et réduire ses effets négatifs en Afrique. Le chef de l’Etat a souligné en outre la nécessité de donner la priorité à la protection du secteur médical africain à travers un financement adéquat pour assurer la disponibilité des fournitures médicales et préventives, et aider à la construction et à l'équipement des hôpitaux.

* * * * * *

Related Stories

Les plus visités

From To