03 octobre 2022 07:33

Nous tenons à répandre le système des fermes typiques conjointes dans les Etats africains

mardi، 14 septembre 2021 - 12:12

 Le Premier ministre Moustafa Madbouly a confirmé l'attachement de l'Etat égyptien à mettre en place des fermes égyptiennes typiques conjointes dans les Etats du Continent africain, comme un moyen de rapprochement et du renforcement des liens avec ses voisins, et ce à la lumière des efforts de la direction politique pour réaliser l'intégration avec les frères africains.

M. Madbouly a tenu ces propos lors de sa réunion mardi avec le ministre de l'Agriculture, El Sayed El Qusseir pour passer en revue le projet des fermes égyptiennes typiques conjointes en Afrique et les futurs plans pour y étendre leur création.

M. El Qusseir a expliqué que la création de fermes conjointes avec les pays africains n'était pas un projet nouveau, mais que son idée remonte à 1995 lorsque le projet a été lancé à travers le Fonds égyptien pour la Coopération Technique avec l'Afrique au ministère des Affaires étrangères jusqu'à la création de la première de ces fermes au Niger en 1998. 

Ensuite, le ministère de l'Agriculture a commencé à assumer la responsabilité de sa mise en œuvre, à partir de 2007, comme l'un des outils de puissance douce égyptiens vers la consolidation des relations, en particulier dans le domaine agricole , avec les pays du continent africain et les groupements africains, a-t-il poursuivi.

Ce projet vise à promouvoir la coopération avec les Etats africains dans le domaine agricole et à transférer l'expertise et la technologie agricole égyptienne vers les pays du continent, ainsi qu'à mener des recherches agricoles conjointes visant à améliorer la productivité de diverses cultures, en plus de considérer ces fermes comme une plateforme qui offre la possibilité d'envoyer des experts égyptiens travailler dans des fermes conjointes dans ces pays, a dit M El Qusseir.

Il a confirmé que ces fermes offriraient également des opportunités prometteuses pour ouvrir de nouveaux marchés pour l'agriculture égyptienne et pour l'exportation de variétés de cultures et de fruits égyptiens vers les pays africains.

Le projet des fermes égyptiennes a également pour but de contribuer à la réalisation du développement durable dans les pays africains, en renforçant les capacités et en élevant les compétences de leurs cadres dans le domaine de l'agriculture, en augmentant la productivité des cultures stratégiques africaines, en transférant la technologie agricole égyptienne, ainsi qu'en élargissant l'utilisation de la mécanisation agricole, en soutenant les systèmes de commercialisation et en mettant en place des partenariats avec le secteur privé égyptien pour investir dans les pays africains et obtenir une valeur ajoutée pour les produits agricoles, a assuré M. El Qusseir.
Mena

Related Stories

Les plus visités

From To