27 novembre 2021 07:39

La participation du Président Al Sissi au sommet du groupe de Visegrad avec l'Égypte

mercredi، 13 octobre 2021 - 12:48




Le Président Abdel Fattah Al-Sissi visite la capitale hongroise Budapest, lors de sa participation au sommet du groupe de Visegrad tenu avec l'Égypte, comprenant la Hongrie, la République tchèque, la Pologne et la Slovaquie.


À son arrivée, SE a été reçu par les hommes d'État hongrois et les membres de l'ambassade d'Égypte à la capitale, Budapest. Alors que l’État égyptienne cherche à développer la coopération avec la République tchèque, au cours de cet important groupe régional, comprenant des pays amis, ayant des idées et des priorités similaires avec l'Égypte.


Mardi 12 octobre 2021


Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a participé, dans la capitale hongroise Budapest, au sommet de l'Égypte et des États membres au groupe de Visegrád, qui comprend la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie.

Le porte-parole de la Présidence de la République a déclaré que M. le Président, au début des sessions à huis clos du sommet, a remercié et apprécié l'État ami de Hongrie d'avoir accueilli, pour la deuxième fois consécutive, le sommet de l'Égypte et des pays de Visegrád, c'est le forum présidentiel auquel l'Égypte accorde une grande importance à sa tenue, pour contribuer à améliorer la coordination et la coopération avec les pays membres de ce grand groupe européen.

Pour leur part, les chefs d'État de Visegrád ont exprimé la bienvenue à M. le Président, d'avoir rencontré SE de nouveau, en exprimant leur souci d'écouter sa vision concernant la situation au Moyen-Orient, d'après le rôle vital joué par l'Égypte pour la stabilité de la région, de l'Afrique du Nord, ainsi que la sécurité régionale en entier.

De son côté, M. le Président a évoqué les développements au Moyen-Orient, et les nombreux défis auxquels la région est confrontée, tels que la multiplicité des crises dans un certain nombre de pays, et l'effondrement du concept d'État-nation, en plus à la faiblesse des institutions des pays qui subissent de plein fouet les crises, ce qui nécessite de déployer tous les efforts pour mettre fin à cette situation, parvenir à la sécurité et à la stabilité, en trouvant des solutions politiques à ces crises.

Le Président Al-Sissi a également ajouté que le premier défi de la région et de l'Afrique est celui du terrorisme qui menace les capacités des pays et la sécurité de leur peuple. C'est un défi que l'Égypte a largement réussi à relever, et contenir en adoptant une voie globale et intégrée, qui ne se limite pas aux affrontements sécuritaires. Mais elle inclut aussi les dimensions sociales, développementales et culturelles, et bien qu'il s'agisse d'une approche nationale, elle nécessite certainement une action internationale concertée et sincère, pour être soutenue et renforcée.


M. le Président a également souligné que parallèlement à la lutte contre le terrorisme, et à la déstabilisation de la sécurité et de la stabilité qui en résulte, des vagues d'immigration clandestine se font, sur des origines multiples, notamment la détérioration de l'économie, et l'alimentation des conflits internes dans certains pays comme la Libye, la Syrie, l'Iraq et le Yémen, par l'intervention de certains pays régionaux dans leurs affaires intérieures.

En plus de la confrontation de différentes identités, soit de religion, de secte ou de race, ce qui provoque d'énormes vagues d'asile et de déplacements, soulignant que pour lutter efficacement contre l'immigration illégale, il faut s'attaquer à ses racines et à ses causes avant ses symptômes, dont en premier lieu vient le règlement des conflits régionaux, la confrontation des tentatives de certains pays d'exploiter ces conflits, pour restaurer l'État national et ses institutions au pouvoir, dans ces pays, ce qui nécessite une position ferme de divers pays et entités, telle l'Union européenne, malgré le succès des efforts égyptiens, plus que d'autres, pour mettre fin à l'immigration clandestine à travers nos frontières maritimes depuis 2016 .

En ce qui concerne l'idéologie extrémiste, M. le Président a expliqué qu'elle découle principalement d'une interprétation erronée de la vraie religion et de ses valeurs tolérantes, qui reposent sur la diversité, l'acceptation de l'autre, et l'effort de construire et d'être bon pour tous.

Les dirigeants des pays du groupe de Visegrád ont affirmé leur grande appréciation pour les efforts du Président Al-Sissi, d'avoir dirigé l'Égypte dans un cadre de politiques équilibrées, stables et modérées, qui se sont reflétés dans les grands succès comme la défaite du terrorisme en Égypte, et l'arrêt des vagues de l'immigration illégale, qui sont des questions d'un grand intérêt pour l'Europe. Affirmant qu'ils vont déployer tous leurs efforts au sein de l'UE, afin de souligner le rôle égyptien dirigé par le Président Al-Sissi à cet égard, pour clarifier l'image des situations en Égypte, ainsi que les soutenir à bien agir, face à toutes les questions connexes. Ainsi que les grands efforts égyptiens de développement, pour élever le niveau de vie des citoyens, en améliorant les services et tous les modes de vie.

Dans ce contexte, M. le Président a affirmé l'aspiration de l'Égypte à plus de coopération avec les pays de Visegrád, pour transférer les expertises et la technologie, localiser l'industrie, et coopérer dans le domaine de l'éducation, de la formation, et des universités en Égypte, en tenant compte de l'infrastructure moderne dont l'Égypte bénéficie actuellement, qui est la base du succès de toute coopération conjointe.

SE a ajouté que l'Égypte croît et progresse à un rythme sans précédent dans son histoire récente, compte tenu de l'ampleur des défis accumulés, et de la rareté des ressources.




Mardi 12 octobre 2021

Le Président Abdel-Fattah Al-Sissi a rencontré
 son homologue hongrois le président János Áder au palais présidentiel de Budapest, dans le cadre de la deuxième journée de sa visite officielle en Hongrie. Une cérémonie de réception officielle a eu lieu pour le Président Al-Sissi, les deux hymnes nationaux ont été joués, avec un défilé de la garde d'honneur.

Le porte-parole de la Présidence de la République a déclaré que M. le Président a eu des entretiens individuels, suivis d'autres approfondis avec le Président de la Hongrie. Où SE a exprimé l'appréciation de l'Égypte à l'accueil chaleureux de la Hongrie, louant les relations amicales égypto-hongroises, et leur niveau approfondi, notamment aux niveaux économique et commercial, en maximisant le taux des investissements en Égypte.

Le porte-parole officiel a déclaré que le président hongrois avait souhaité la bienvenue à M. le Président Al-Sissi et à sa délégation, exprimant l'appréciation de la Hongrie pour l'Égypte aux niveaux officiel et populaire, et sa fierté des liens étendus entre les deux pays amis.

 Le président hongrois a également salué l'expérience de développement réussie dont l'Égypte est actuellement témoin sous la direction du M. le Président, dans tous les domaines, et les grands projets nationaux en cours, soulignant le souci de son pays de soutenir les efforts développementaux de l'Égypte dans tous les domaines, à travers l'échange d'expériences et l'investissement commun.

Pour sa part, M. le Président a souligné que les investissements et les industries hongroises ont une grande opportunité d'être présents sur le marché égyptien, pour bénéficier des infrastructures modernes en Égypte, et accéder aux marchés africains, surtout à la lumière des accords de libre-échange qui unissent l'Égypte avec divers blocs économiques régionaux.

Tout en signalant l'accueil populaire en Égypte, de la coopération avec la Hongrie, en augmentant ses investissements et ses activités commerciales.

Les deux parties ont également salué le niveau de coopération et de coordination bilatérale, dans le domaine des ressources en eau et de leur gestion, notamment en ce qui concerne les stations d'épuration, à la lumière de l'expertise et de la technologie avancées de la Hongrie dans ce domaine.

Le porte-parole a ajouté que les entretiens ont porté sur un certain nombre de questions régionales et internationales d'intérêt commun, concernant l'évolution de la crise libyenne, la situation en Afghanistan, et les efforts conjoints pour faire face aux répercussions de la pandémie de Coronavirus.


Où les discussions ont reflété une compréhension mutuelle entre les deux parties, en ce qui concerne les moyens de traiter ces dossiers. Dans ce contexte, le président hongrois a loué le rôle central que joue l'Égypte dans la consolidation de la stabilité au Moyen-Orient et en Afrique, en plus de ses efforts inlassables dans la lutter contre l'immigration illégale, la coexistence entre les religions, et le soutien des solutions pacifiques aux crises existantes dans son environnement régional.

On a de même échangé les points de vue concernant la lutter contre le terrorisme et l'idéologie extrémiste, à la lumière de la menace pesante de ce phénomène sur les efforts de développement dans la région et dans le monde.

M. le Président a mis l'accent sur l'importance de l'union des efforts de la communauté internationale, afin de combattre ce fléau.

Ainsi le président hongrois a salué l'approche globale, poursuivie par l'Égypte dans la guerre contre le terrorisme, en s'attaquant aux racines du problème, à travers l'appui du développement économique et social, et la lutte contre l'idéologie extrémiste qui mène au terrorisme.


Les discussions ont également porté sur les développements actuels de la question du barrage de la Renaissance, où M. le Président a souligné la position égyptienne, fondée sur la nécessité de parvenir à un accord juridique contraignant, réglementant le remplissage et l'exploitation du barrage de la Renaissance, sur la base des règles du droit international et de la déclaration présidentielle du Conseil de sécurité à cet égard.

Alors que le président hongrois a exprimé la pleine compréhension de son pays de la position de l'Égypte et de l'importance des eaux du Nil pour elle, soulignant que le règlement de cette question renforcerait la stabilité dans toute la région.

On a aussi échangé les avis à propos le processus de la paix, où le président hongrois a apprécié les récentes initiatives égyptiennes à cet égard, qui ont permis d'instaurer et de stabiliser le calme entre les parties palestinienne et israélienne, et d'améliorer les conditions humanitaires et de vie des palestiniens, grâce à l'initiative égyptienne pour la reconstruction de la bande de Gaza.

Mardi 12 octobre 2021

Le Président Al-Sissi a affirmé lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue hongrois, que les déclarations éthiopiennes doivent transformer, sans préjudice des droits égyptiens sur les eaux du Nil, en un accord contraignant, concernant l'exploitation et le remplissage du barrage, et que l'Égypte ne veut que sa part d'eau sans pénurie.

En soulignant que l'Égypte n'a aucune source d'eau à part l'eau du Nil, sur laquelle la civilisation égyptienne est née depuis des milliers d'années.




Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a affirmé lors du sommet de l'Égypte et Visegrád que nous sommes une direction qui respecte son peuple et l'aime, en s'efforçant à réaliser son progrès, et il est nécessaire que l'Europe comprenne la situation en Égypte.

Lors de la conférence de presse du sommet des pays de Visegrád et de l'Égypte, M. le Président a également souligné que l'Égypte n'a pas laissé les réfugiés à abandonner leurs sorts à la mer ou à l'inconnu, mais on les intègre dans la société égyptienne, ajoutant que l’Égypte n'a pas accepté, du point de vue moral ou humanitaire, de rassembler les réfugiés dans des camps, ou de les exporter vers l'Europe à travers l'immigration clandestine.

De même, Son Excellence a clairement indiqué que l'Égypte cherche à progresser dans tous les domaines, afin d'offrir une vie décente aux citoyens, signalant l'initiative portant le même nom "Hayah Karima" (une vie décente), qui vise à améliorer la vie de 60 millions de personnes dans la campagne égyptienne.


Dîner d'Etat offert en l'honneur du président Al-Sissi par son homologue hongrois

Le président hongrois,János Áder a offert un dîner d'Etat en l'honneur de son homologue égyptien Abdel Fattah Al-Sissi et la délégation l'accompagnant.

Les deux dirigeants avaient eu des pourparlers sur les moyens de dynamiser les relations bilatérales dans les divers domaines.

Le president Al-Sissi avait participé mardi matin à Budapest au sommet du groupe Visegrad et l'Egypte.

Le groupe de Visegrád est une organisation intergouvernementale réunissant quatre pays d’Europe centrale : la Hongrie, la Pologne, la Tchéquie et la Slovaquie.

Le président Al-Sissi dépose une gerbe de fleurs sur le mémorial de la Place des Héros à Budapest

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a déposé une gerbe de fleurs sur le mémorial de la Place des Héros à la capitale de la Hongrie, Budapest.

cette déclaration a été faite mercredi par le porte-parole de la présidence, M.Bassam Radi.


Sources:  Presidency.eg
                 MENA


Related Stories

Les plus visités

From To