03 octobre 2022 07:36

La 8ème Conférence mondiale des jeunes parlementaires

mercredi، 06 juillet 2022 - 01:56

La 8ème Conférence des jeunes parlementaires a eu lieu les 15 et 16 juin 2022 dans la ville de Charm El Cheikh sous les auspices du Président Abdel Fattah Al Sissi et en coopération entre le Parlement égyptien et l'Union interparlementaire(UIP).

Cette Conférence a connu la participation intensive des délégations parlementaires de plus de 60 pays et des délégations d’organisations internationales d'observation pour examiner la lutte contre le changement climatique et ses impacts négatifs sur les potentialités du monde entier.
 La conférence, qui s’est déroulée sur quatre séances interactives entre les jeunes parlementaires, les représentants d'organisations de la société civile et les experts internationaux, constitue un cas unique de dialogue sur les différentes dimensions de la question du changement climatique, considérée comme la plus grande menace pour la planète, ses ressources et ses capacités. La Conférence a examiné plusieurs thèmes importants, y compris : l’impact du changement climatique sur les droits de l'homme, l'action parlementaire pour lutter contre ce phénomène et la coopération entre la société civile et les parlementaires à cet égard.Les évènementsDans son allocution d'ouverture, le président de la Chambre des représentants égyptienne, Dr Hanafy El Gebali, a affirmé que la lutte contre le changement climatique était devenue  actuellement une question prioritaire vu ses répercussions néfastes  sur le monde entier.

Il a également affirmé que l’autonomisation des jeunes parlementaires était devenue  une nécessité inévitable pour faire face à tous les problèmes difficiles."Les problèmes, qu’affronte actuellement le monde entier, pousse le parlement égyptien à accueillir cette Conférence pour autonomiser les jeunes et les qualifier à la prise de décision", selon M. El Gebali.

Il a ajouté que la croyance de l’Egypte en  la nécessité d'autonomiser les jeunes l'a poussée à les intégrer dans plusieurs instances de la prise de décision.Il a noté que le besoin de participation des jeunes a incité le Gouvernement égyptien à lancer plusieurs forums de jeunes, dont le plus important est le Forum mondial de la jeunesse, qui se tient dans la ville de Charm El Cheikh.

Le vice-ministre des Affaires étrangères pour les affaires africaines, Hamdi Sanad Loza, a participé à la séance inaugurale de la 8e Conférence mondiale des jeunes parlementaires, tenue dans la ville de Charm El Cheikh.Dans son allocution au nom du ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, président de la COP 27, M. Loza a félicité le président de la Chambre des représentants, Hanafi El Gebali, et le président de l’UIP, Duarte Pacheco, pour avoir organisé cette Conférence en tant que plate-forme importante pour jeter la lumière sur les contributions des jeunes parlementaires dans la lutte contre les problèmes et les défis contemporains.

Il a souligné que le choix par la conférence de la question du changement climatique en tant que thème principal des discussions acquiert une importance particulière surtout à la lumière de l'approche de la date de COP27, qui aura lieu en novembre prochain dans la ville de Charm El Cheikh.Il a affirmé que la transformation à l’étape de la mise en œuvre des engagements climatiques ne serait réalisée qu’à travers la tenue d’un dialogue avec les représentants de toutes les parties concernées à l’action climatique, y compris : les jeunes et les parlementaires, qui jouent un rôle axial dans le développement de l’action climatique sur l’échiquier national, régional et international, c’est pourquoi l’Egypte l’avait choisi en tant que thème principal de la COP 27.Il a également mis l’accent sur le rôle constructif joué par le Parlement égyptien pour cristalliser une législation, qui permettrait de mieux traiter les questions environnementales et du changement climatique.De même, il a mis l’accent sur l'importance de maximiser les efforts visant à faire face à l'escalade de la crise climatique, car les répercussions néfastes du changement climatique touchent tous les secteurs économiques du monde et entravent les efforts de développement dans plusieurs pays.

 Il a jeté la lumière sur  les grands défis, qu’affrontent les efforts visant à faire face au changement climatique, vu ses répercussions néfastes sur la sécurité alimentaire et énergétique, ainsi que les répercussions néfastes du Coronavirus sur les deux domaines économique et social.La séance de clôtureLe président de la Chambre des représentants, Dr Hanafy El Gebali, a exprimé sa fierté des résultats constructifs de la 8e Conférence mondiale des jeunes parlementaires, louant les débats sur la question du changement climatique, qu'il a qualifiée de "plus dangereux" vu qu'elle menace les ressources du monde entier.

El Gebali a souligné l'importance du dialogue entre les jeunes du monde pour trouver des plateformes interactives, qui leur permettent de réagir positivement face aux problèmes mondiaux.Il a affirmé que l'Egypte tenait à réaliser l'autonomisation des jeunes et à bénéficier de leurs expériences pour résoudre toutes les problèmes, qu’affronte le monde afin d'établir la paix et de parvenir à un développement durable.

Il a ajouté que le dialogue constructif, qui a eu lieu dans le cadre des travaux de la 8ème Conférence mondiale des jeunes parlementaires,  était une source d'inspiration pour le monde entier et une sources de plusieurs idées novatrices visant à faire face aux répercussions néfastes du phénomène du changement climatique, ajoutant l’importance de soumettre le résultats de cette Conférence à la Communauté internationale surtout à la lumière de cette cnjoncturemondiale exceptionnelle.

El Gebali a appelé les parlementaires du monde entier à tenir à l'engagement de protéger les potentialités de leurs pays, soulignant que les jeunes constituent la lumière pour traverser cette étape délicate de l'histoire humaine. Il a également l’accent sur la nécessité de maintenir le dialogue entre les jeunes, tout en souhaitant que toutes les sociétés jouissent de la paix, de la sécurité et de la prospérité.Dans son allocution, le président de l'Union interparlementaire, Duarte Pacheco a remercié les jeunes parlementaires, qui ont adhéré à la COP 27 pour examiner la question du changement climatique et les plans nécessaires pour y faire face.

"Nous connaissons tous l'importance de votre détermination à faire face au phénomène du changement climatique et vous devez profiter de tous les pouvoirs disponibles entre vos mains pour trouver des solutions à ce phénomène, a dit M. Pacheco." Au fil des discussions, nous avons remarqué qu’il existe plusieurs idées, car nos façons de penser, de vivre et de traiter les questions sont différentes, mais nous sommes ouverts à écouter toutes les opinions afin que nous puissions proposer les idées, qui nous aideront dans notre lutte contre les répercussions néfastes du changement climatique", selon M. Pacheco.

Il a mis l’accent sur la nécessité de s'assurer que les engagements, que nous avons pris dans le cadre de l'accord de Paris, doivent répondre à une réalité tangible sur le terrain, et nous ne pouvons donc pas proposer davantage de politiques, qui renforceront les efforts du Parlement, jusqu’ç ce que nous pouvons avoir une activité plus forte dans les projets verts.

A la fin de son allocution, le Président de l'Union interparlementaire a souligné l’importance de voir un changement au sein de la COP 27, qui aura lieu dans la ville de Charm El Cheikh, notant que lorsque les experts, les parlementaires et les ministres se sont réunis lors du sommet « Glasgow » (COP 26),  il y a eu plusieurs discussions importantes, mais il n'y a pas eu des démarches efficaces. Nous espérons donc que le Sommet de Charm El Cheikh sera la dernière chance pour adopter des mesures décisives pour résoudre ce problème. 

Related Stories

Les plus visités

From To