15 avril 2024 01:38

Le président Al-Sissi assiste au 37e colloque des forces armées

dimanche، 12 mars 2023 - 11:35

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a assisté au 37e colloque des forces armées, célébrant la Journée du martyr et du vétéran, au Centre international des conférences d'Al-Manara, au nouveau Caire.

Y sont également présents le président du Sénat, Abdel Wahhab Abderrazek, le premier ministre, Moustafa Madbouly, le ministre de la Défense, Mohamed Zaki, le grand Imam cheikh d'al-Azhar, Ahmed El-Tayeb et le Pape Tawadross II d'Alexandrie et patriarche de la prédication de Saint Marc et nombre de ministres et de hauts responsables.

Le général Zaki a salué les familles des martyrs des forces armées avant le début du colloque qui a commencé par la récitation de versets du Coran.

L'Egypte célèbre le 09 mars de chaque année, la Journée du martyr, qui coïncide avec le jour de la mort en martyr, en 1969, du chef d'état-major des forces armées, Abdel Moneim Riyad, sur le front du Canal de Suez, pendant la guerre d'usure.


Al-Sissi met à l'honneur les familles des martyrs et des blessés des forces armées

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a mis à l'honneur les familles des martyrs et des blessés des forces armées lors de la cérémonie commémorant la "journée du martyr".

Le chef de l'Etat a pris des photos souvenirs avec les familles et communiquer avec eux.
Les activités du 37e colloque
culturel des forces armées à l'occasion de la Journée du martyr soulignent l'importance de préserver la patrie pour laquelle les martyrs ont sacrifié leur vie, ajouté Mme. Fawzy dans des déclarations à l'agence de presse du Moyen-Orient.


Al-Sissi: La guerre contre le terrorisme n’était pas facile

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a souligné la nécessité de préserver les sacrifices faits par les martyrs pour que la sécurité et la stabilité soient réalisées dans l'Etat égyptien, affirmant que la guerre contre le terrorisme n’était pas facile au cours des dix dernières années.

Nous constatons et apprécions qu'un grand prix a été payé pour que nous soyons en sécurité et en stabilité, a-t-il ajouté lors du 37e colloque organisé par les Forces armées au centre des congrès Al-Manara, au Nouveau Caire

Notre célébration aujourd'hui de la Journée du martyr reflète la reconnaissance de leur droit, malgré les difficultés et les circonstances difficiles que l'Égypte a traversées et surmontées grâce à Dieu et aux sacrifices des martyrs, a-t-il poursuivi.

L'Etat a payé un coût dans la guerre contre le terrorisme, et ce qui s'est passé était le résultat du plan des méchants, selon Al-Sissi qui a signalé que le complot a ete prepare au en 2011 au moment ou les gens étaient sur la place.

Les martyrs ont payé un grand prix pour que l'Egypte jouissent de la sécurité et de la paix, a rappelé le chef de l'Etat, évoquant la capacité de l'Egypte à surmonter les difficultés et les défis.

La cérémonie et le programme d'aujourd'hui reflètent une seule chose : quelles que soient les difficultés et les circonstances auxquelles nous avons été confrontés, ces difficultés seront surmontées grâce à Dieu, notant qu'un grand prix a été payé pour que l'Egypte vivent en sécurité et en paix.

Un terrorisme ne peut pas éliminer ou détruire un pays tant qu'il est unifié, a-t-il noté, rappelant que ce qui s'est passé au cours des dix dernières années était planifié et préparé.

Le complot a été clair en 2011 où les gens étaient sur place, alors que les installations de l'Etat dans le Nord-Sinaï et les postes de police étaient la cible de l'attaque, a rappelé le président Al-Sissi.

M. Al-Sissi a indiqué qu'il avait deux choix en 2014 quand il avait pris le pouvoir, l'un exigeait la suspension de tous les projets de développement et la mobilisation des médias dans la guerre contre le terrorisme dans le Sinaï, qui n’était pas simple.

L'autre choix exigeait de mettre tout en oeuvre pour mettre fin au problème parallèlement avec la construction du pays qui traversait des circonstances qui sont devenues plus difficiles après 2011, 2012 et 2013, a-t-il dit, précisant que le deuxième choix a été fait.

M. Al-Sissi a souligné la nécessité pour l'État égyptien d'être toujours vigilant et pleinement attentif à ce qui se trame à son encontre, expliquant que les opérations militaires contre les éléments terroristes coûtaient à l'Etat depuis 2011 au mois un milliard de LE par mois.

Construire un pays qui compte 105 millions d'habitants et plus de 6 millions de réfugiés qui vivent parmi les Égyptiens, et améliorer le niveau de l'enseignement et de la santé et d'autres domaines n'est pas quelque chose de facile, mais exige beaucoup d'efforts et de sacrifices, a-t-il poursuivi.

Une exposition sera organisée pour immortaliser la guerre contre le terrorisme pour vous montrer les photos et noms de ces ennemis et criminels, a ajouté le chef de l'Etat, jugeant nécessaire d'expliquer ces événements dans les écoles, les médias et les universités.
 





Related Stories

Les plus visités

From To