15 avril 2024 02:41

L'Egypte et le dossier libyen

dimanche، 28 mai 2023 - 12:02

Depuis le déclenchement de la crise libyenne en 2011, l'Égypte a tenu à participer fortement aux interactions de la scène libyenne ; Pour plusieurs considérations, dont la plus importante est la préservation de la sécurité nationale égyptienne.

 

En plus des efforts égyptiens pour mobiliser le soutien international afin de faire face à la menace des organisations terroristes tendaient y à faire une base d'opérations pour leurs activités en Afrique du Nord et dans le sud de la Méditerranée.

Premièrement : l'importance de la Libye pour l'Égypte

Quant au vol et sécuritaire, la Libye occupe une priorité pour les décideurs de l'Égypte . Parce qu'il partage avec l'Egypte une longue frontière de 1200 km comme l'infiltration d'éléments terroristes et les opérations de contrebande.

Sur le plan économique, avant 2011, environ 2 millions d'Égyptiens travaillaient en Libye, ce nombre a fortement diminué en raison de l'instabilité politique et sécuritaire au cours des sept dernières années.

Dans ce contexte, le Premier ministre Dr Mostafa Madbouly a annoncé en avril 2021 la signature de protocoles d'accord avec la Libye pour organiser le retour des travailleurs égyptiens.

Deuxièmement : les constantes de la position égyptienne sur la crise en Libye

L'Égypte a tenu à protéger la richesse de la Libye contre le gaspillage et les emplois négatifs. Elle a réussi à se coordonner avec la mission de l'ONU et les institutions libyennes une voie de règlement économique.

Et avec l'annonce de l'unification des taux de change du dinar et l'unification du budget pour l'année 2021.

 

D'ailleurs, l'unification  des institutions sécuritaires, économiques et exécutives,afin de mettre fin au pouvoir des organisations militaires illégales, expulser les mercenaires et autres.

Les deux conférences de Berlin... la première a eu lieu le 20 janvier 2020 et la seconde le 23 juin 2021.

Par conséquent, l'Égypte a accueilli à plusieurs reprises des délégations représentant des forces sociales telles que les tribus et les conseils sociaux libyens, et des institutions telles que le Parlement libyen, l'armée nationale et le gouvernement d'entente nationale.

En 2021: Al-Sissi a passé un appel téléphonique à Al-Dabaiba, Chef du nouveau gouvernement, où il  lui a exprimé ses sincères félicitations pour l'obtention par son gouvernement de la confiance du Parlement libyen.
Il s'agit d'une étape historique importante dans la voie du règlement de la crise libyenne, soulignant la confiance de sa souveraineté dans la capacité de M. Dabaiba à gérer la phase de transition actuelle, à parvenir à une réconciliation globale entre les Libyens et à unifier les institutions libyennes en vue de la tenue élections nationales de décembre prochain...

Dans le cadre des relations bilatèrales, Al-Manfi, chef du conseil présidentiel libyen, s'est rendu en Égypte et reçu par le président Al-Sissi.

Un entretien  téléphonique entre Choukry, ministre des Affaires étrangères et son homologue libyen   Naglaa Al-Mangoush, afin de renforcer les relations bilatérales.

Les activités de la treizième session de la Commission consulaire mixte égypto-libyenne se sont déroulées au siège du Ministère des affaires étrangères. Le Ministre des Affaires étrangères  Shoukry a rencontré le Ministre libyen des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Al-Mangoush lors de leur participation à la Réunion consultative arabe à Doha, ils ont convenu de l'importance de faire avancer le processus politique.

L'Égypte a participé à la Conférence de Berlin 2, où le discours du ministre des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, a souligné l'importance de la voie politique, l'importance du droit politique et la nécessité pour les milices et les forces étrangères de partir territoire libyen.

De même,il a participé à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye, affirmant la position ferme de l'Égypte en faveur du renforcement de la structure de sécurité et de stabilité en Libye.

Aqila Saleh, président du Parlement libyen, et le maréchal Khalifa Haftar, commandant en chef des forces armées libyennes, se sont rendus en Égypte.

D'où, l'Égypte attache au rétablissement de la stabilité en Libye.

 Al-Sissi s'est rendu à la Conférence de Paris sur la Libye, tenue en marge du Forum de Paris sur la paix, en réponse à l'invitation du président français Emmanuel Macron, et compte tenu des relations étroites entre l'Égypte et La France, ainsi que le rôle pivot de l'Egypte dans le soutien de la voie politique en Libye frère sur les plans bilatéral, régional et international, et les derniers développements de la crise libyenne ont été évoqués.

 

 

Déclaration du Caire

 

L'Égypte déploie des efforts inlassables visant à régler le conflit et à rétablir la paix en libye.

Cette initiative est venue sous les auspices de l'État égyptien, dont les mouvements au cours des dernières années visaient à mettre fin aux souffrances du peuple.En outre,la « Déclaration du Caire » est une feuille de route globale pour résoudre le crise libyenne.

 

Les dispositions les plus importantes de l'initiative "Déclaration du Caire" concernant la Libye :

 

 

1-L'intégrité et l'indépendance du territoire libyen, et respectant tous les efforts et initiatives internationaux et les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

2-L'initiative se fonde principalement sur les résultats du sommet de Berlin.

3-L’Achèvement des travaux du volet Comité militaire (5 + 5) à "Genève" sous l'égide des Nations Unies.

4-La restauration de l'État libyen dans son institution nationale.

5- Le contrôle de l'État sur toutes les institutions de sécurité et soutenir l'institution militaire (l'Armée nationale libyenne), l'Armée nationale assumant ses responsabilités dans la lutte contre le terrorisme.

6-Le Conseil présidentiel prend ses décisions à la majorité, à l'exception des décisions souveraines relatives aux forces armées.

 

L'initiative égyptienne a été accueillie favorablement au niveau international, notamment par les grands pays comme les États-Unis d'Amérique, la Russie, la France, l'Allemagne… L'Égypte tient également à une coordination permanente et régulière avec la Mission des Nations Unies en Libye.

 

Raisons du succès des initiatives égyptiennes de colonisation en Libye

 

Les efforts égyptiens ont réussi à parvenir à un cadre pour un règlement politique pour un certain nombre de raisons

 

L'Égypte a adopté une approche diffèrente vis-à-vis de la question libyenne, pour permetre à toutes ses parties de s'entendre sur un règlement politique.

 

Le rôle égyptien a soutenu les institutions de l'État libyen.

 

Les résultats du rôle égyptien dans la crise libyenne au cours de la dernière décennie

 

 

L'Égypte est désormais devenue le garant de la protection du règlement libyen.

 

Le rôle que l'Égypte a joué pour règler la crise en Libye a ouvert la voie à de nombreux partenariats noués avec les divers pays pour faire face au terrorisme.

En 2022, une déclaration du ministère des Affaires étrangères  a été publiée soutenant  les efforts du comité militaire conjoint 5 + 5 visant.Par conséquent, la mise en œuvre des résultats du Sommet de Paris, le processus de Berlin ;les résolutions du Conseil de sécurité concernant le retrait de toutes les forces étrangères de Libye sans exception et dans un délai précis.

Il est à noter que la Chambre des représentants libyenne a voté ce 10 février 2022 à l'unanimité pour choisir Fathi Pacha Agha, à la tête du nouveau gouvernement

Le rôle égyptien en Libye en 2022

 

L'Egypte a appelé à une réunion de la Chambre des représentants libyenne et de l'Etat, soucieux de

L'initiative égyptienne ''lam el Shaml'' visant à unifier les institutions libyennes et pour qu'aucune partie ne sera exclue du dialogue. En plus de prendre des dispositions pour garantir l'indépendance de la Banque centrale et les institutions nationales du pétrole.

Le Caire a accueilli de nombreux réunions du comité mixte de la chambre des représentants et celle des représentants,en matière de la voie constitutionnelle libyenne.À la fin de 2022, le ministre égyptien des Affaires étrangères,Choukry, a souligné que les Nations unies devaient adopter une position claire concernant la légitimité ou l'illégalité du gouvernement sortant en Libye.

De plus, la nécessité de tenir des élections législatives et présidentielles dans les meilleurs délais et soutenant les efforts pertinents du Parlement libyen.

L'évolution du dossier libyen 2023

Une réunion importante entre le président de la Chambre des représentants libyenne, Aguila Saleh, et le Conseil suprême d'État, Khaled Al-Mashri a eu lieu.

L'approbation de document constitutionnel aux deux chambres afin d'accomplir le processus électoral.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related Stories

Les plus visités

From To