29 mai 2024 08:39

La stabilité sécuritaire et la promotion du développement

vendredi، 09 juin 2023 - 11:16

Les secteurs du ministère de l'Intérieur ont réalisé des achèvements sans précédent aux niveaux sécuritaire, social et humanitaire, sous le règne du président Abdel Fattah Al Sissi.

Au cours de 9 ans de présidence, le Président Al Sissi a pu changer la carte de l'Egypte, en construisant des méga projets nationaux, dans un peu temps, et qui ont reçu des éloges internationaux, avec l'énorme développement que l'Égypte n'a jamais vu auparavant.

Le président Al Sissi a réussi  à protéger l'Égypte, à préserver ses capacités, et à sauver la Patrie du pouvoir de la confrérie terroriste, qui a tenté de démolir l'État égyptien, dans la mise en œuvre du plan extérieur en divisant les pays du monde arabe.

Les hommes du ministère de l'Intérieur avaient joué un rôle historique dans les opérations et les plans, depuis que le général Mahmoud Tawfiq a repris le poste de ministre de l'Intérieur, il a fait un changement dans les plans et les stratégies du ministère, en particulier dans la lutte contre le terrorisme, grâce à ses grandes expériences, lors de sa direction du secteur national de la sécurité.

Il a  développé des plans serrés pour détecter les cellules terroristes et interrompre leurs plans diaboliques.

Le développement et la modernisation des dispositifs d'information du Ministère de l'Intérieur ont contribué à surveiller et identifier les lieux pris par les forces obscures, afin de planifier, de mener à bien des actes terroristes, contre l'État à travers le soutien matériel et logistique reçus des symboles et des dirigeants du groupe terroriste qui ont fui à l'extérieur du pays, en particulier dans les pays du Qatar et de la Turquie.

Le ministère a réussi à tarir de nombreuses sources de financement des groupes terroristes, qui étaient gérés par des dirigeants du groupe, déguisés en hommes d'affaires, et toutes les mesures légales ont été prises contre eux, et ils ont été renvoyés en justice, pour leur appliquer la loi.

Le Secteur de la sécurité nationale a pu mener à bien un certain nombre d'opérations de sécurité grâce aux quelles il a pu éliminer des avant-postes terroristes dans divers gouvernorats.

Bataille d'Al Arishe

Le 16 janvier 2019 : Le ministère de l'Intérieur a lancé une nouvelle frappe préventive contre l'une des cellules terroristes du Sinaï, lorsque les forces ont réussi à éliminer 5 terroristes, lors d'un échange de tirs avec la police à Arishe.

La bataille d'Obeidat

Le 19 février : le secteur de la sécurité nationale a surveillé deux avant-postes terroristes avec des plans pour mener une série d'opérations terroristes contre des installations importantes et vitales et des personnalités importantes dans la ville d'Arishe.

Les éléments Hasm

Le 7 mars : Le secteur de la sécurité nationale a tué 7 membres du mouvement terroriste Hasm, après un échange de tirs à Gizeh. Les opérations de suivi ont également permis d'identifier le repaire susmentionné, car il s'est avéré être un appartement résidentiel dans l'un des domaines, où des coups de feu ont été échangés avec les éléments à l'intérieur, entraînant à tuer 4 terroristes.

Le 11 avril : Les services de sécurité du ministère de l'Intérieur ont châtié des martyrs de l'attentat terroriste, qui a eu lieu dans la ville de Sheikh Zuweid à Al Arishe, et a entraîné le martyre de deux officiers, deux soldats et trois civils. Alors que les forces ont  également réussi à éliminer une cellule terroriste et  à déjouer un complot de sabotage.

Le repaire  de Qalyoubia

Au même jour : le secteur de la sécurité nationale a contrecarré un complot terroriste et éliminé 6 membres du mouvement Hasm, après un échange de tirs, à l'intérieur d'un repaire du gouvernorat de Qalyoubia.

Le 21 mai : Le secteur de la sécurité nationale parvient à éliminer une nouvelle cellule terroriste à Al-Arishe, après un échange de tirs.

Les forces ont détecté deux avant-postes d'éléments terroristes prévoyant de mener une série d'opérations terroristes contre des installations importantes et vitales, ciblant des personnalités importantes dans différentes zones d'Arishe. Des affrontements armés ont eu lieu avec les éléments terroristes, entraînant la mort de 16 terroristes.

Le droit des martyrs

Le 5 juin : le ministère de l'Intérieur a tué 5 terroristes qui ont perpétré l'attaque lors d'une embuscade au sud d'Arishe.

Le 6 juin : Le secteur de la sécurité nationale a pu venger les martyrs de l'attaque terroriste contre une embuscade de sécurité à l'ouest d'Al-Arishe, qui a entraîné le martyre de 8 forces de police. Les forces ont pu éliminer 14 terroristes qui ont perpétré l'attaque.

La revanche des héros

Le 7 juin : Les forces du ministère de l'Intérieur se sont est vengés des martyrs de l'embuscade d'Arishe et ont réussit à répondre à une attaque terroriste en tirant sur l'une des embuscades.

Ils ont traqué les éléments terroristes et sont parvenues à éliminer 8 terroristes qui ont participé à la mise en œuvre de l'attaque.

Le 8 juin : Le Ministère a continué de venger les martyrs et de rechercher le reste des éléments en fuite, et a réussit à éliminer 4 nouveaux terroristes, après un échange de tirs, dans l'un des quartiers d'Al-Arishe.

L'Attentat à l'institut national d'oncologie

Le 8 août : Le ministère de l'Intérieur a publié un communiqué annonçant l'identité du terroriste, le conducteur de la voiture piégée qui a explosé devant l'Institut national d'oncologie.

Après avoir mené des enquêtes nécessaires et les avoir analysées par le secteur de la sécurité nationale, il est devenu clair que le terroriste s'appelle Abd al-Rahman Khaled Mahmoud Abd al-Rahman, et son nom de mouvement est "Moatasem" qui devait être arrêté et amené dans l'une des affaires terroristes de 2018, connue de Tala'i Hasm.

La Ferme d'el Obour

Le 20 août : Le secteur de la sécurité nationale  a réussit à éliminer 11 terroristes après un échange de tirs dans la ville d'Arishe.

Les frères d'El-Mataria

Le 21 septembre : Le Secteur de la sécurité nationale est parvenu à éliminer un élément terroriste affilié au mouvement des Frères  « Hasm » à El-Mataria. .

Le 29 septembre : Le secteur de la sécurité nationale a réussi à éliminer 15 nouveaux terroristes, après un violent échange de tirs dans une cachette terroriste dans la ville d'Arish, au nord du Sinaï.

La vigilance des forces

10 octobre : Les forces de sécurité ont réussi à déjouer une tentative de cibler une base de sécurité à Arishe avec un kamikaze, et l'agresseur a été tué avant qu'il ne puisse faire exploser une ceinture d'explosifs qu'il portait.

Le 9 octobre : Le secteur de la sécurité nationale a réussi à contrecarrer la mise en œuvre d'un complot terroriste visant les bases de sécurité à Al-Arishe et a pu éliminer 13 terroristes lors d'un échange de tirs à Al-Arishe.

Le 14 avril 2020 : Les services de sécurité ont déjoué une tentative d'une cellule terroriste de mettre en œuvre un plan visant à cibler les chrétiens pendant leurs vacances .

Les services de sécurité ont pu les encercler à l'intérieur d'une maison dans le quartier d'Al-Amiriyah, et après un intense échange de tirs, ils ont pu les éliminer, ce qui a entraîné le martyre du lieutenant-colonel Muhammad Al-Hofy. 

Développement des postes de police

Le ministère a développé un certain nombre de postes de police, selon un modèle unifié mis en œuvre par les organes consultatifs du ministère, en tenant compte de l'apparence civilisée qui répond à toutes les exigences des citoyens, en particulier des personnes âgées et des personnes ayant des capacités spéciales . Ainsi que le développement des bureaux des droits de l'homme et de toutes leurs installations, dans le but d'offrir un meilleur service aux citoyens.

En un an, 80 commissariats et commissariats ont été créés, aménagés et modernisés au niveau de la République, selon des conceptions architecturales unifiées à caractère moderne, portant le total de ce qui a été aménagé à 330 commissariats et commissariats au niveau de la République. La république.

Le processus de développement comprenait également 138 sièges d'état civil, portant le total à 448 sièges développés à l'échelle nationale, en plus du développement de 28 unités de circulation.

Développement de services

Le ministère de l'Intérieur tenait à développer les services offerts aux citoyens, de sorte que les scènes de files d'attente apparues il y a des décennies ont complètement disparu.

Le citoyen peut obtenir le service en quelques minutes, grâce au processus de développement et de modernisation continu dans les couloirs des sites de police de service.

En outre, des convois mobiles d'état civil et de voitures de la circulation pour extraire des documents pour les citoyens dans les rues et autour de leurs maisons, et fournir des services spéciaux pour les personnes âgées, les patients et les personnes ayant des besoins spéciaux  .

Police des femmes

Le ministère de l'Intérieur a soutenu la plupart des secteurs et départements avec des éléments féminins de police.

La présence des femmes ne s'est donc plus limitée dans les départements de lutte contre les violences faites aux femmes, mais plutôt les policières ont fait irruption dans le monde des hommes.

Elles sont apparues dans les forces spéciales et la protection civile résistant au feu et se déplaçant sous des immeubles effondrés, et dans les secteurs de l'état civil, des passeports, des droits de l'homme et de la formation et le secteur des services médicaux et le secteur de la protection communautaire, pour jouer un rôle formidable dans le maintien de la sécurité, conduisant à son rejoindre les forces de maintien de la paix.

Les droits de l'Homme

Et dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale des droits de l'homme, le Ministère de l'intérieur a poursuivi la mise en œuvre de son plan de fermeture des anciennes prisons publiques et de leur remplacement par des centres de réforme et de réhabilitation modernes et avancés.

En un an, 3 nouveaux centres de réforme et de réhabilitation ont été créés en dehors des blocs résidentiels, dans les quartiers du 10 Ramadan à Charkia, du 15 mai au Caire et de New Akhmim à Sohag.

 Le ministère de l'Intérieur a tenu à disposer d'un secteur au nom des droits de l'homme, qui garantisse le bon traitement des citoyens à l'intérieur et à l'extérieur des commissariats.

Ce secteur effectue des tournées d'inspection des sites de police et des lieux de détention pour vérifier le bon traitement des citoyens, et pour appliquer le slogan « la police au service du peuple » sur le terrain.

Un rôle humanitaire

Sur le plan humanitaire, le Ministère s'est beaucoup consacré à cet aspect, afin d'activer la stratégie nationale des droits de l'homme, en lançant en permanence de nombreuses initiatives humanitaires et communautaires,

Pendant les fêtes, des cadeaux et des vêtements sont donnés aux enfants dans les orphelinats et aux résidents des maisons de retraite, ainsi que des visites continues dans les hôpitaux, offrant des cadeaux aux enfants malades, pour les soulager, eux et leurs familles, et leur fournir tous les aspects de la santé psychologique et soutien moral.

Initiatives sociales

Sur le plan social, le Ministère a tenu à étendre l'ouverture des points de vente "Aman", qui proposent toutes les denrées, viandes, volailles et autres, à des prix inférieurs à ceux des marchés, pour alléger les charges de vie des citoyens, en plus de l'initiative "Nous sommes tous un", lancée régulièrement par le ministère, et qui connaît une forte participation des citoyens.

L'initiative ''Capables avec nos différences''

Quant au grand intérêt du président Abdel Fattah Al-Sissi pour les personnes en situation de handicap, le ministère de l'Intérieur a construit le plus grand centre de rétablissement des ''Capables avec nos différences'' dans la ville 10 Ramadan.

La stabilité sécuritaire, grâce aux efforts des hommes de police, et les directives du général Mahmoud Tawfik, ministre de l'Intérieur, ont renforcé les efforts de développement en Égypte.

Pendant le règne du président Abdel Fattah Al-Sissi, les processus de construction et de développement se poursuivent, et les mains de travail ne s'arrêtent pas pour lancer la nouvelle République, qui conduit l'Égypte vers le développement, afin qu'elle puisse rejoindre les rangs des pays développés.

Related Stories

Les plus visités

From To