23 février 2024 02:52

Activités présidentielles du mois de février 2023

dimanche، 13 août 2023 - 01:26

Premièrement : Sur le plan local

Le président Abdel Fattah Al Sissi a tenu plusieurs réunions avec des responsables gouvernementaux pour examiner la stratégie future du secteur de l'aviation civile, la mise en œuvre de quelques projets du ministère des transports, surtout en ce qui concerne le système du train électrique de par la République, et la position du transfert des ministères et des organismes gouvernementaux vers la Nouvelle Capitale Administrative. Le président a été également informé des efforts déployés pour développer l'aspect technique dans les tribunaux et le processus d’interconnexion entre les autorités et les organes judiciaires.  Le président a également passé en revue la position exécutive pour légaliser et récupérer les terres de l’Etat dans les différents gouvernorats de la République. Le Président a également décerné l’ordre de la République de première classe à un nombre de conseillers et de juges.

Deuxièmement : Sur le plan étranger

1 – Les réceptions

Le président Abdel Fattah Al Sissi a accueilli son homologue érythréen. Les deux dirigeants ont examiné les derniers développements sur la scène soudanaise et les efforts déployés par les pays voisins du Soudan pour régler la crise. Il a également accueilli son homologue palestinien,  Mahmoud Abbas Abou Mazen. Lors de cette rencontre, le président a mis l’accent sur le soutien total de l’Egypte au peuple palestinien frère. Il a accueilli le Premier ministre éthiopien. Les deux dirigeants ont confirmé leur volonté politique de promouvoir les relations politiques, économiques et culturelles entre l’Egypte et l’Ethiopie.  Le président Al Sissi a accueilli les PDG de la société chinoise " Wuhuan " et de l’entreprise italienne "Balestra" pour construire le troisième complexe industriel pour la production d'engrais à Sokhna.

2 – Les visites à l'étranger

Le président El-Sissi a effectué deux visites à l'étranger, à savoir : le Kenya, pour participer au 5ème Sommet de Coordination Semestrielle de l'Union Africaine et la Russie pour participer aux activités de la 2ème édition du Sommet Russie-Afrique, dont la 1ère édition a été inauguré en 2019 sous la présidence égyptienne de l'Union africaine.

3 – Les appels téléphoniques

Le président Abdel Fattah Al Sissi a reçu le 4 juillet 2023 des appels téléphoniques de la part du Chancelier allemand, Olaf Schultz, pour examiner les moyens de promouvoir les relations bilatérales distinguées entre l'Égypte et l'Allemagne dans tous les domaines, de la Première ministre italienne, Giorgia Meloni, pour examiner les derniers développements de certaines questions d’intérêt commun, du Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, au cours duquel le président lui a félicité pour la grande victoire électorale remportée par le parti au pouvoir dans les élections législatives, de son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, pour les moyens nécessaires pour élargir les différents aspects de coopération entre les deux pays, de son homologue tunisien,  Kais Saeid,  et de son homologue émirati, cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, où le président lui a présenté ses sincères condoléances  pour le décès de son frère, Cheikh Saeed bin Zayed Al Nahyan.

Troisièmement : les discours

Le Président Abdel Fattah Al Sissi a prononcé des discours à plusieurs reprises : lors de la séance inaugurale du Sommet des « Pays voisins du Soudan », deux interventions lors du Sommet du « NEPAD » et à l’occasion de l'anniversaire de la révolution du 23 juillet 1952.

Voici les activités présidentielles

Réunions avec des responsables gouvernementaux :

Le 18 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi s'est réuni avec le Premier ministre, Moustafa Madbouly,  le ministre de l’Aviation civile, le général Mohamed Abbas Helmi, et le PDG de la société holding d’EgyptAir ,Yehia Zakaria.

La réunion a porté sur le suivi de la future stratégie du secteur de l'aviation civile. Dans ce contexte, les objectifs du développement du secteur pendant la période à venir ont été présentés, ainsi que l’état d’avancement des travaux en cours, surtout en ce qui concerne la modernisation des aéroports et l'augmentation de leur capacité, l'expansion du réseau des compagnies aériennes et le développement de la flotte d’avions d'EgyptAir.

Le Président a donné ses directives de poursuivre les efforts intensifs visant à renforcer le secteur de l'aviation civile pour améliorer sa compétitivité aux niveaux régional et mondial, d'une manière qui s'intègre au processus de développement global du pays, surtout en s'appuyant sur les études mondiales systématiques pour le développement, la modernisation et l'augmentation de l'efficacité du travail. Outre à l'optimisation des avantages préférentiels fournis grâce à la situation géographique de l'Égypte d'une manière qui améliore l'intégration entre l'aviation et le tourisme, et contribue concrètement au revenu national.

Le 20 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al Sissi s'est réuni avec le Premier ministre, Moustafa Madbouly, et le ministre des Transports, le Général Kamel Al-Wazir.

Lors de la réunion, le président a été informé de la situation exécutive et opérationnelle de certains projets du ministère des Transports, surtout en ce qui concerne le système du train électrique à grande vitesse au niveau de la République, qui constitue un ajout qualitatif au système de transport en Égypte, que ce soit pour la circulation des citoyens ou la facilitation du commerce. Ce qui renforcera également la stratégie de l'État, visant à établir des systèmes de transport durables et avancés pour contribuer à stimuler la croissance économique en Égypte, et à la transformer en un centre régional des moyens de transport modernes et respectueux de l'environnement.

Le ministre des Transports a également présenté les derniers développements en cours du système portuaire en Egypte, surtout en ce qui concerne l'exploitation et la gestion du terminal polyvalent "Tahya Misr" dans le Grand port d'Alexandrie, ainsi que l’augmentation de la coopération avec la société internationale française CMA CGM à cet égard.

Dans ce contexte, le Président a donné ses directives de poursuivre les travaux, visant à renforcer l'activité des ports égyptiens aux niveaux régional et mondial, en appliquant les normes internationales, afin d'atteindre les taux record de chargement et de déchargement, et d'améliorer la classification mondiale des ports égyptiens en matière de logistique et du commerce. Cela s'inscrit dans le cadre du plan de développement de l'État, visant à développer les capacités autonomes et à relancer l'économie nationale.

Le 24 juillet 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi s’est réuni avec le ministre de la Justice, Omar Marawan.

Lors de la réunion, le Président a été informé des efforts en cours pour développer l'intelligence artificielle dans les tribunaux et le processus de liaison entre les autorités et les organes judiciaires dans le cadre de la promotion de l'utilisation des derniers moyens technologiques dans le système de travail des tribunaux pour obtenir des résultats rapides lors de l'examen des affaires.

Le ministre de la Justice a présenté la situation concernant le jugement des affaires et des procès devant les tribunaux de première instance et des cours d'appel, affirmant qu’en ce qui concerne les procès civils enregistrés jusqu'en 2019, il ne reste que 837 procès sur environ 410 mille procès, et quant aux procès civils enregistrés en 2020, 2021 et 2022, 88% du total d'environ un million et demi de procès ont été jugés. En ce qui concerne les affaires de conflits familiaux, il ne reste que 4 procès sur environ 170 000 enregistrés jusqu'en 2020, alors que 98,4% des affaires enregistrées en 2021 et 2022 ont été clôturées, soit environ 1 400 000 affaires. Quant aux infractions, le nombre de procès enregistrés en 2020, 2021 et 2022 a atteint environ 26 millions, dont 95% ont été jugés.

En ce qui concerne les cours d'appel, il reste 2 941 recours enregistrés jusqu'en 2019, tandis qu'environ 90% des 460 000 recours civils enregistrés au cours des années 2020, 2021 et 2022 ont été jugés. En ce qui concerne les recours familiaux, il reste 250 recours enregistrés jusqu'en 2020, et 94 % des plus de 400 000 recours enregistrés en 2021 et 2022 ont été jugés.

Le Président a remercié les juges des tribunaux de première instance, d'appel et de cassation, pour leurs performances exceptionnelles et leurs efforts appréciés, qui ont contribué à réaliser un saut qualitatif dans la rapidité de jugement des affaires, et à surmonter les grands défis à cet égard, ce qui forme une nouvelle image mentale et une bonne réputation du système judiciaire en Égypte. À cet égard, SE M. le Président a donné ses directives de poursuivre les efforts nécessaires pour que les affaires portées devant les tribunaux soient jugées l'année même, d'une manière qui assure une justice rapide, la stabilité des conditions juridiques des citoyens, la protection de leurs droits et la préservation de leurs intérêts.

Le 25 juillet 2023, le président Abdel Fattah Al Sissi a tenu une réunion pour suivre le développement des travaux dans la Nouvelle Capitale Administrative, en présence du chef de l'Autorité des affaires financières des forces armées, le général Ahmed Al-Chazly, le Conseiller du président de la République pour l'urbanisme, le général Amir Sayed Ahmed, et du PDG de l'entreprise de la nouvelle capitale administrative Khaled Mahmoud Abbas.

Lors de la réunion, l’état d’avancement des travaux du transfert des ministères et des organisations gouvernementales vers la Nouvelle Capitale Administrative a été examiné, ainsi que les préparatifs effectués à cet égard. Plus que 100 organisations gouvernementales, dont 30 ministères et plusieurs agences affiliées, ont déménagé pour effectuer leur travail depuis la Nouvelle Capitale Administrative, avec d'environ 40 000 ouvriers et travailleurs. L’état d’avancement des travaux en cours d’achèvement dans les différentes composantes de la capitale, y compris : les installations, les routes, les axes, les quartiers résidentiels et les zones commerciales et économiques, a également été examinée.

La réunion a également examiné l'évolution de la croissance des revenus de l'entreprise de la Nouvelle Capitale Administrative. L'accent a été mis sur le fait qu' elle ne surchargera jamais le budget de l'État, mais qu’elle générera au contraire d’importants revenus pour l’Etat, en plus de payer les impôts dus au trésor public, ainsi que sur le rôle qu'elle joue dans le développement des infrastructures, l'équipement des terrains et des bâtiments, et l'attraction des investissements privés locaux et étrangers. La réunion a également porté sur le rôle sociétal de l'entreprise à la lumière de l'Initiative, parrainée par le président, visant à attribuer un certain nombre de bourses aux étudiants exceptionnels de la Haute-Égypte dans les différentes universités internationales de la nouvelle capitale administrative, conformément à la politique de l'État consistant à donner la chance à toutes les catégories d'accéder aux meilleurs services disponibles.

Le président a donné ses directives de continuer à s’engager de respecter les normes les plus élevées de qualité, de sécurité et de technologie dans les différents travaux et projets de la Nouvelle Capitale Administrative, ainsi que à évaluer le trafic dans la capitale pour assurer sa fluidité et son efficacité à la lumière de la croissance constante de la circulation des citoyens et de l'activité économique et commerciale.

Le 31 juillet 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi s’est réuni avec le Premier ministre, Moustafa Madbouli, le ministre de la Justice, Omar Marawan, le ministre de l'Intérieur, le général Mahmoud Tawfiq, le ministre du Développement local, le général Hicham Amna, le Conseiller du Président de la République pour l'Urbanisme, le général Amir Sayed Ahmed, et le chef de génie des forces armées le général, Ahmed Al-Azazi.

La réunion a porté sur la situation exécutive pour légaliser et récupérer les terres de l'État dans les différents gouvernorats de la République, y compris : les cas de réconciliation. Les résultats des efforts en cours pour préserver les droits de l'État et du peuple et protéger les terres agricoles a été examiné. À cet égard, le président a donné ses directives de poursuivre les efforts visant à légaliser les conditions des citoyens et mettre fin aux pratiques d'appropriation des terres de l'État, soulignant ainsi la nécessité d'empêcher les nouveaux empiètements parallèlement à l'achèvement rapide des procédures de légalisation, au profit des citoyens et de l'intérêt public.

Visites sur le terrain du Président de la République

Le 9 juillet 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a assisté à la prestation de serment des messieurs  :

- Le Conseiller/Hosni Hassan Abd Al-Latif Abou Zaid, Président de la Cour de cassation.

- Le Conseiller/ Hafez Ahmed Abbas Mohamed, Chef du Parquet administratif.

- Le Conseiller/ Mosaad Abd Al-Maqsoud Bayoumi, Président de l'Autorité égyptienne des poursuites judiciaires.

Le président a souligné l'importance du rôle du pouvoir judiciaire, du parquet et de l'Autorité égyptienne des poursuites judiciaires dans l'établissement de la justice et le respect de droit, louant la performance des institutions judiciaires estimées à exercer pleinement leurs fonctions, ce qui contribue à la protection des droits des citoyens et à la préservation des intérêts de la nation.

Le même jour, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a décerné la Médaille de la République de première classe à chacun des messieurs :

- Le Juge/ Mohamed Eid Mohamed Mahgoub, ancien président de la Cour de cassation.

 - Le Conseiller/ Adly Abdel Fattah Zayed, ancien chef du Parquet administratif.

- Le Conseiller / Mohamed Mohamed Bakr, ancien président de l'Autorité égyptienne des poursuites judiciaires.

Dans ce contexte, le président a exprimé sa sincère gratitude aux conseillers et aux juges pour leurs grands efforts, leur dévouement et leur sincérité tout au long de leur carrière dans le travail judiciaire.

Les discours

Discours du Président Al-Sissi à l'ouverture du Sommet des États voisins du Soudan (13 juillet 2023)

Au nom d'Allah le Miséricordieux

Messieurs, Vos Excellences...

Chefs d'État et de gouvernement des États voisins du Soudan,

Son Excellence le Président de la Commission de l'Union Africaine,

Son Excellence le Secrétaire général de la Ligue Arabe,

Mesdames et messieurs,

Permettez-moi tout d'abord de vous souhaiter tous la bienvenue en Égypte et de vous remercier d'avoir accepté l'invitation à participer à ce sommet très important, qui se tient à un moment historique déterminant de la vie du Soudan frère, au cours duquel ce pays voisin, cher à nos cœurs, passe par une crise profonde, ayant des répercussions négatives sur la sécurité et la stabilité dans la région, le monde et surtout les pays voisins du Soudan, puisqu'ils sont les plus touchés par la crise, et les plus compréhensifs et conscients de ses complexités. Ce qui demande à nos pays d'unifier leur vision et leurs positions face à la crise, ainsi que de prendre des décisions coordonnées et unifiées, contribuant à la résolution de la crise, en concertation avec les propositions des institutions régionales efficaces, à la tête desquelles se trouvent l'Union africaine et la Ligue Arabe, afin de préserver les intérêts et les capacités des peuples des pays voisins, outre, la sécurité et la stabilité de la région dans son ensemble.

Mesdames et messieurs,

Ce n'est un secret pour vous, la gravité de la crise actuelle que traverse le Soudan frère et les répercussions des combats qui durent depuis plus de trois mois, qui ont entraîné la mort de centaines de civils et le déplacement de millions de personnes vers des zones plus sûres à l'intérieur du Soudan, ou vers les pays voisins, sans compter les énormes pertes matérielles subies par les biens publics et privés et la destruction de nombreuses installations vitales dans le pays.

En outre, les obstacles rencontrés par la campagne agricole, qui se sont traduits par une pénurie alimentaire aiguë, et le conflit et ses répercussions négatives qui ont mené à la détérioration des établissements de santé et la manque de médicaments et de fournitures sanitaires, en ayant des répercussions catastrophiques sur la situation humanitaire globale.

Cette forte détérioration de la situation humanitaire, et ces répercussions désastreuses de la crise, exigent une cessation immédiate et durable des opérations militaires, afin de préserver les capacités du peuple soudanais frère et des institutions de l'État, pour qu'ils puissent assumer leurs responsabilités envers les citoyens, ce qui permet une réponse humanitaire sérieuse, coordonnée et rapide de toutes les parties de la communauté internationale, à la hauteur de l'ampleur de cette grave crise qui nécessite de s'attaquer à ses racines, en parvenant à une solution politique globale qui réponde aux espoirs et aux aspirations du peuple soudanais.

Mesdames et messieurs,

Dans ce contexte, je ne peux manquer de saluer les efforts considérables et la position noble adoptée par les pays voisins du Soudan, qui ont accueilli des centaines de milliers de personnes déplacées, en partageant leurs ressources limitées, à la lumière d'une situation économique mondiale extrêmement difficile.

À cet égard, j'appelle toutes les parties de la communauté internationale à respecter leurs engagements qui ont été annoncés lors de la conférence des donateurs pour secourir le Soudan, qui s'est tenue au cours du mois de juin 2023 en soutenant les pays voisins les plus touchés du Soudan, des conséquences négatives de la crise d'une manière qui renforce sa résilience et atténue les souffrances de ceux qui fuient le conflit vers les pays voisins.

Mesdames et Messieurs,

À l'issue du déclenchement de la crise au Soudan, l'Égypte a pris l'initiative d'accueillir des centaines de milliers de frères soudanais qui se sont joints à près de cinq millions de citoyens soudanais vivants sur les territoires égyptiens, il y a quelques années.

Le gouvernement égyptien a également fourni des aides d'urgence, comprenant de la nourriture, des produits de subsistance et des fournitures médicales, aux frères soudanais touchés par le conflit au sein du soudan.

J'affirme que l'Égypte fera tout ce qui est en son pouvoir, en coopération avec toutes les parties, pour arrêter le bain de sang soudanais, et préserver les acquis du grand peuple soudanais en essayant à réaliser ses aspirations, exprimées par des millions parmi ses fils, lors de leur glorieuse révolution pour vivre dans leur patrie en sécurité, liberté, paix et justice. De même, l'Égypte s'efforcera de faciliter l'entrée des aides humanitaires fournies par les pays donateurs au Soudan, à travers les territoires égyptiens, en coordination avec les agences et les organisations internationales compétentes.

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi de saisir cette occasion pour vous présenter la vision de l'Égypte pour la sortie du Soudan de son impasse actuelle, reposant sur les éléments suivants :

Premièrement - Demander les parties belligérantes à arrêter l'escalade et à entamer sans délai des négociations sérieuses visant à parvenir à un cessez-le-feu immédiat et durable.

Deuxièmement - Appeler toutes les parties soudanaises à faciliter l'entrée des aides humanitaires et à établir des couloirs sûrs pour les acheminer vers les zones les plus nécessiteuses au Soudan, mettant en place des mécanismes pour assurer la protection nécessaire aux convois et du personnel de secours international, afin de leur permettre d'accomplir leur travail.

Troisièmement - Lancer un dialogue inclusif pour les parties soudanaises, avec la participation des forces politiques et civiles, et des représentants des femmes et des jeunes, visant à lancer un processus politique global qui répond aux aspirations du peuple soudanais pour la sécurité, la prospérité, la stabilité et la démocratie.

Quatrièmement - Former un mécanisme de communication émanant de cette conférence, afin d'élaborer un plan d'action exécutif pour parvenir à une solution globale à la crise soudanaise, à condition que le mécanisme entreprenne une communication directe avec les parties à la crise en coordonnant avec les mécanismes et les cadres existants.

Mesdames et messieurs,

Permettez-moi, avant de conclure mon discours, d'adresser un mot au peuple soudanais frère et cher: "Les scènes de dévastation, de destruction et de tuerie auxquelles nous assistons saignent les cœurs de tous les Égyptiens. Nous sentons la souffrance de nos frères au Soudan et nous avons mal pour leurs douleurs, priant Allah le Tout-Puissant que cette épreuve disparaisse au plus tôt possible".

De ce point de vue, nous affirmons la nécessité pour tous les frères au Soudan de donner la priorité à l'intérêt suprême et de travailler pour préserver la souveraineté et l'unité du Soudan, loin de toute ingérence extérieure, qui cherche à atteindre des intérêts étroits qui ne servent ni la stabilité ni la sécurité du Soudan, mais plutôt de la région. Je réinsiste que l'Égypte ne ménagera aucun effort pour aider à restaurer la sécurité, la stabilité et la paix dans tout ce pays frère, en coopération avec toutes les parties voisines et amies.

Une fois de plus, je tiens à remercier les dirigeants participants pour avoir accepté l'invitation à assister à ce sommet, nous souhaitons que notre noble mission réussisse afin d'aider un cher voisin et de soutenir un peuple frère à surmonter sa situation actuelle dès que possible.

Discours du Président Al-Sissi dans l'article concernant le rôle de "AUDA-NEPAD" (16 juillet 2023)

Au nom d'Allah le Miséricordieux

SE le Président / Azali Assoumani, Président de la République sœur des Comores et président de l'Union africaine,

SE le Président / William Ruto, Président de la République sœur du Kenya,

M. Moussa Faki, Président de la Commission de l'Union africaine,

Vos Excellences... Chefs d'État et de Gouvernement,

Mesdames et messieurs,

C'est un grand plaisir pour moi d'être parmi vous aujourd'hui, dans la capitale kényane, Nairobi, pour participer aux travaux de la cinquième session de la réunion de la coordination semestrielle de l'Union africaine, dont la première s'est tenue sous la présidence égyptienne de l'Union africaine dans le pays frère du Niger en 2019, basant sur la croyance d'Égypte à la centralisation de la voie de l'intégration régionale, pour faire progresser les taux de développement dans nos pays africains et renforcer les moyens de stabilité en eux. Permettez-moi tout d’abord d’exprimer ma sincère gratitude à mon frère, Son Excellence le Président William Ruto, Président de la République du Kenya, pour la généreuse hospitalité et l'accueil chaleureux, je remercie également l’équipe de la Commission de l’UA, sous la direction de M. Moussa Faki, pour la bonne préparation et l’organisation de notre réunion d'aujourd'hui.

Mesdames et Messieurs,

J’ai l’honneur - basant sur votre confiance –d’assumer la présidence du Comité d’orientaton des chefs d'État et de gouvernement de l'Agence de développement de l’Union africaine-Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (AUDA-NEPAD) pour les années 2023 et 2024. L'Égypte assume la présidence de cette importante entité, dans des circonstances très délicates, coïncidant avec des changements tangibles aux niveaux international et régional, sur les plans politique et économique, ce qui exige la collaboration de nos efforts, pour affronter les défis auxquels sont confrontés nos peuples, en affectant notre capacité à poursuivre la voie du développement de nos pays africains. Dans le cadre de ce qui précède, l'Égypte s'est fixé des objectifs spécifiques, au cours de sa présidence du NEPAD, basant sur l'avancement des taux d'intégration économique et la proposition de solutions pour faire face aux défis existants, constituant les priorités qui seront mises en œuvre, en coordination avec le Secrétariat du NEPAD, dirigé par la Directrice générale "Mme Nardos Bekele-Thomas". Grâce à une consultation continue avec les pays africains frères de manière à accélérer la mise en œuvre de l'Agenda 2063 pour le développement de l'Afrique, et en bénéficiant de l'expertise et des capacités égyptiennes, y compris les entreprises du secteur privé dans les domaines des infrastructures, de l'énergie et des communications, elles sont pleinement préparées à apporter le soutien nécessaire aux pays africains frères, dans leur processus de développement.

À cet égard, permettez-moi de passer en revue les priorités égyptiennes les plus importantes pour la présidence du NEPAD au cours des deux prochaines années :

Premièrement : L'achèvement rapide du deuxième plan décennal, pour mettre en œuvre l'agenda de développement de l'Afrique « 2024-2034 », en tenant compte des enseignements tirés de la mise en œuvre du premier plan décennal, et des défis auxquels nous avons été confrontés, à conditon qu'il soit formulé en pleine coordination avec les communautés économiques régionales, de sorte qu'il s'agisse d'un document complet, permettant d'évaluer dans quelle mesure le continent a atteint les objectifs de l'agenda décennal de développement jusqu'en 2034.

Deuxièmement : Poursuivre les efforts de mobilisation des ressources financières dans les domaines prioritaires, notamment le développement des infrastructures, dans le cadre de leur évolution en Afrique, y compris les projets importants parmi lesquels celui de liaison de navigation entre la Méditerranée et le lac Victoria, et la route terrestre reliant le Caire et le Cap, outre la poursuite des efforts visant à renforcer le rôle du secteur industriel dans nos pays africains et notre implication dans la valeur ajoutée à l'échelle mondiale, en stimulant la diversité des industries africaines, et j'appelle ici dans ce contexte, à adopter la proposition du Secrétariat du NEPAD de lancer l'initiative “ L’équipe d’Afrique pour mobiliser les ressources”, afin d'identifier les besoins de financement du continent africain.

Troisièmement : Intensifier les efforts avec les partenaires internationaux et les organismes de financement afin de trouver des solutions efficaces pour faire face à la crise de la dette accumulée, notamment en établissant des mécanismes d'allégement de la dette, par le biais d'une remise, d'un échange ou d'un paiement facile, en plus des propositions liées à la gouvernance du système financier mondial, d'une manière qui considère en plus les besoins des pays en développement.

Quatrièmement : Accélérer la réalisation des aspirations ciblées de l'accord de libre-échange continental. Dans ce contexte, j'apprécie l'effort fourni par l'agence, en lançant l'initiative "100 mille PME", pour soutenir leurs capacités à s'intégrer dans le commerce frontalier, ainsi que les efforts déoloyés par l'agence pour lancer l'initiative “Energize Africa“ pour renforcer les capacités de la jeunesse africaine dans les domaines de la création et de la gestion d'entreprises et de l'entrepreneuriat.

Cinquièmement : Avancer dans la mobilisation des ressources nécessaires au programme tripartite entre paix, sécurité et développement, qui partage ses priorités et ses objectifs avec le dossier de la reconstruction et du développement post-conflit, dont j’ai l’honneur de le diriger qui ont au niveau du continent africain, où j'invite le Secrétariat du NEPAD à se coordonner dans ce cadre avec le département des Affaires politiques, paix, et sécurité (PAPS) de la commission de l’UA et le Centre de l'Union africaine pour la reconstruction et le développement post-conflit (RDPC), accueilli par "Le Caire".

Mesdames et messieurs,

Je vous ai présenté la vision de l'Égypte pour le leadership de notre Agence de (AUDA-NEPAD), au cours des deux prochaines années. Ce sont les priorités que je m'efforcerai de traduire en initiatives réalisables, en coordination avec mes frères, Leurs Excellences, les chefs d'État et Gouvernement, membres du Comité d’orientation, en s'appuyant sur le secrétariat de l'agence. Tout en affirmant la volonté de l'Égypte de travailler sans relâche et avec sincérité pour approfondir l'intégration économique entre les pays de la région et faire progresser les taux de développement de nos pays, d'une manière qui contribue à élever le niveau de vie de nos peuples. 

Discours du Président Al-Sissi dans l’article du changement climatique et de l'économie bleue (16 juillet 2023)

Au nom d’Allah le Miséricordieux

Vos Excellences … Chefs d'État et de Gouvernement,

Mesdames et Messieurs,

Merci de me donner la parole de nouveau, au cours des travaux de notre réunion d'aujourd'hui, et permettez-moi, tout d’abord, dans le cadre de cet article important, traitant le lien entre le changement climatique, les opportunités et les défis qu'il impose à l'axe de l'intégration régionale, de vous exprimer ma sincère reconnaissance pour votre participation au « sommet sur la mise en œuvre des engagements climatiques », lors des activités de la « COP-27 », en novembre 2022 à Charm Al-Cheikh, qui ont reflété l'engagement de nos pays africains dans l'action multilatérale pour faire face au changement climatique.

Outre, je voudrais louer les efforts de mon frère, Son Excellence le Président William Ruto, en tant que chef du Comité des chefs d’État et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC), en lui souhaitant le plein succès, en accueillant le Sommet Africain pour l’Action Climat, en septembre prochain.

De même, je félicite mon frère, Son Excellence le Président Azali Assoumani, Président de la République des Comores, pour l'initiative de la "Grande Muraille Bleue", étant une initiative pionnière, pour bénéficier des richesses de l'économie bleue, s'adapter au changement climatique et contribuer à promouvoir le développement, en particulier dans les zones côtières.

Mesdames et messieurs,

Notre sommet intervient à un moment où le monde déploie des efforts inlassables pour faire face aux effets actuels et attendus des multiples crises, ainsi que leur impact sur la capacité des pays en développement, en particulier africains, à assurer le développement de nos sociétés.

En plus de préserver la croissance réalisée, ainsi que l'état d'incertitude, en ce qui concerne la capacité de la communauté internationale, avec ses institutions de financement, à fournir le climat international pour mettre en œuvre la transformation de l'économie verte, en prenant en considération les crises interconnectées actuelles, comme la crise ukrainienne, la crise énergétique, puis la crise alimentaire et des engrais, coïncidant avec une augmentation tangible des catastrophes climatiques.

À savoir l'accueil par l'Égypte du Sommet mondial sur le climat « COP-27 » était basé sur son souci de participer efficacement à la formulation et à la facilitation de l'effort international pour faire face au changement climatique. En plus d'affirmer l'engagement du continent africain, de promouvoir le programme d'action climatique, et de mettre en œuvre les recommandations de la science conformément aux principes d'équité et des responsabilités communes mais différenciées, tenant compte des conditions nationales des États.

Notre continent africain est l'un des continents les plus touchés, à cause du changement climatique et de ses effets, allant de la menace sur les zones côtières à l'augmentation de la sécheresse et de la désertification, ainsi que de la pénurie des ressources en eau. Ce qui nous incite à trouver des moyens innovants pour y faire face, compte tenu de sa centralité pour la stabilité des sociétés et la réalisation du développement durable.

Mesdames et messieurs,

Malgré l'engagement du sommet de Charm Al-Cheikh à s'attaquer sérieusement au défi climatique, ce qui est réalisé sur le terrain est moins que souhaité.

De plus, les partenaires au développement, y compris les institutions internationales, ne sont pas toujours en mesure de réagir de manière appropriée aux besoins de nos pays africains pour mettre en œuvre le processus de la transformation économique, pour la restructuration des secteurs tels que l'énergie, les transports et l'agriculture.

Outre, la préservation de la biodiversité et des écosystèmes, tout en atteignant les objectifs de développement durable.

Dans ce contexte, je voudrais vous présenter la vision de l'Égypte concernant les axes sur lesquels il convient de se concentrer au cours de la période à venir, à savoir :

Premièrement : Créer l'environnement nécessaire à la mise en œuvre rapide de projets et de programmes efficaces pour réduire les émissions de divers secteurs et faciliter l'accès aux énergies renouvelables.

Deuxièmement : formuler des voies et des programmes équitables de la transformation dans divers domaines.

Troisièmement : Mettre l’accent sur les principes de justice et d'équité afin que la transformation requise tienne compte des dimensions économiques et sociales, et évite les mesures unilatérales ayant un impact direct sur les flux commerciaux internationaux, en particulier les exportations des pays en développement et africains.

Quatrièmement : Assurer la justice climatique, activer les mécanismes de financement, du Fonds pour les pertes et dommages, et financer l'adaptation, tout en reconnaissant le coût encouru par les pays africains pour soutenir leurs sociétés face aux effets négatifs du changement climatique.

Cinquièmement : Renforcer la coopération régionale pour assurer le développement des capacités à préserver les écosystèmes communs, à assurer l’utilisation intégrée entre les États et à contenir tout impact transfrontalier négatif.

Sixièmement : Fournir l'environnement international favorable et nécessaire à la mise en œuvre, en particulier le financement concessionnel et approprié, et améliorer son accès, tout en assurant son harmonie avec l'appropriation nationale, que cela n'entraîne pas la réduction des financements nécessaires pour éradiquer la pauvreté et parvenir au développement durable.

Septièmement : Relever efficacement le défi de l'endettement et du coût élevé du financement, notamment à travers le recours aux solutions innovantes, telles que les mécanismes d'échange de dettes, ainsi qu’en examinant et annulant les frais et les intérêts supplémentaires.

Mesdames et messieurs,

Je vous ai présenté la vision de l'Égypte, concernant les axes à privilégier, dans le cadre de notre effort commun, pour faire face aux défis climatiques.

Alors, j'espère que le travail se poursuivra pour traduire ces recommandations en initiatives réalisables. Dans ce contexte, l'Égypte a lancé certaines initiatives sur les questions d'eau, d'adaptation, d'agriculture, d'énergie, d'hydrogène et de biodiversité, en coopération avec des partenaires internationaux, notamment l'initiative "Une vie décente pour l'Afrique" et le " Forum mondial sur l'hydrogène renouvelable ", à laquelle je vous invite.

En conclusion, je suis convaincu que le prochain sommet, aux Émirats arabes unis, sera une étape concrète, sur la voie juste et équitable pour protéger la planète des répercussions catastrophiques du changement climatique. Ainsi, j’espère coopérer avec vous tous, afin que les pays africains et en développement continuent d'orienter l'agenda international vers le renforcement de la coopération internationale, face au défi existentiel posé par le changement climatique.

Discours du Président Al-Sissi à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution de 23 Juillet 1952

Allocutions du Président de la République

Au nom d’Allah le Miséricordieux

Le grand peuple d'Égypte,

Je vous adresse mes sincères félicitations à l'occasion du 71ème anniversaire de la glorieuse révolution du 23 juillet, qui vient pour nous rappeler la lutte des générations de notre peuple qui ont observé un jour l'avenir et l'ont voulu libre et digne pour l'Égypte. Ainsi, ses fils qui aspirent à se débarrasser de la colonisation et de la domination étrangère, en consentant d'énormes sacrifices jusqu'à l’aboutissement de l'immortelle Révolution de Juillet.

Cette marche étendue, au cours de laquelle le patriotisme égyptien s'est élaboré et renforcé pour se remettre fermement, exigeant que la colonisation « tienne sa canne sur ses épaules et parte », comme l’a déclaré le Leader Gamal Abdel Nasser, le dirigeant de la révolution, à qui nous adressons aujourd'hui un salut de révérence et d'appréciation, ainsi qu’au Président Mohamed Naguib, qui a assumé la responsabilité à un moment décisif de la nation, et au héros le Président Mohamed Anwar Al-Sadat, qui a complété sa mission dans la guerre et la paix et a payé de sa vie une chère prix pour la dignité et l'avenir de l'Égypte.

L'honorable peuple d'Égypte,

La révolution de juillet a établi la première phase de la République il y a soixante-dix ans, continuant son chemin pour construire une "Nouvelle Égypte" en son temps, ayant une grande importance à l'est et à l'ouest pour devenir une source d'inspiration pour la libération nationale, dans le monde entier. Elle a également fait des progrès significatifs pour autonomiser de larges segments de notre population, comme les agriculteurs et les travailleurs, en leur donnant une place digne, qu'ils attendent depuis longtemps avec impatience. Outre, la révolution a souvent réalisé de grandes réalisations, tandis que sa carrière a faibli à d'autres moments.

Soixante-dix ans après la fondation de la République, avec la nature changeante et les défis du temps, ainsi que le pays a traversé des événements historiques majeurs au cours des années 2011 à 2014, étant une période difficile de chaos et d'instabilité qui a menacé l'existence même de l'État et les capacités du peuple égyptien, il était nécessaire de réfléchir sérieusement à l'avenir et à la Nouvelle République, qui représente le développement historique de notre marche nationale, en tant que grande nation, pour retrouver la place qu'elle mérite parmi les nations.

Le glorieux peuple d'Égypte,

Les fondements et les valeurs de la Nouvelle République sont construits sur la précédente, ne la détruisent pas, mais y ajoutent, et ne lui enlèvent rien, mais reposent sur la priorité de la préservation et de la protection de la patrie, au milieu d'une réalité internationale et régionale, que sa complexité et ses turbulences augmentent de manière inédite. Outre, l'unité du front intérieur, compte tenu de la nature changeante des menaces, dont une grande partie est devenue exclusivement intérieure.

La Nouvelle République est le résultat d'une phase sans précédent dans l'histoire de l'Égypte, comprenant des difficultés et des défis, au cours desquels les Égyptiens ont réalisé et ont été assuré avec certitude que la patrie sûre et stable s'élève et au-delà de tout.

Aussi, le développement et la modernisation socio-économiques sont devenus une nécessité pour la vie et l'avenir, et non un luxe. À savoir, notre réalité démographique et économique nous oblige à ne pas parler uniquement de développement au sens traditionnel, mais de commencer par des taux de croissance élevés et successifs, ainsi qu'un développement durable accéléré pour que les réalisations exceptionnelles deviennent notre habitude naturelle, car la Nouvelle République cherche à offrir des opportunités égales de travail et une vie décente à cette génération et aux générations futures, et à renforcer les capacités nationales dans tous les domaines pour que l'Égypte puisse atteindre la position à laquelle son peuple aspire.

La réalisation de tout ce qui précède, sa préservation et son développement nécessite parallèlement au processus de construction et de reconstruction le développement des caractéristiques humaines de notre société, la construction de l'homme égyptien et l'amélioration de ses conditions éducatives, sanitaires et culturelles. Ce qui exige un énorme travail et une lutte, dans un cadre sociétal intégré basé sur un équilibre délicat entre les droits et les devoirs.

Le grand peuple d'Égypte,

Vous devez être fiers de ce que nous avons réalisé, tout au long de notre histoire récente, depuis l'indépendance. Notre marche nationale s'avance malgré les difficultés et les défis, dont nous attendons davantage. Alors que les espoirs de notre peuple touchent les bords du ciel, c'est pour cela que nous travaillons sérieusement, avec sincérité et connaissance pour les transformer en réalité, partout sur la terre d'Égypte.

Nous savons que notre grand peuple a tellement enduré, en donnant l'exemple de la patience et de la résilience face à de nombreuses crises

Nous vous assurons que l'État déploie le maximum d'efforts et d'énergie, sans relâche, pour offrir des nouvelles opportunités d'emploi distinguées, augmenter les revenus des citoyens et établir de nouvelles voies pour le développement et la croissance économique, conformément à l'époque et aux aspirations du peuple.

Nous vous assurons que toutes les voix sérieuses sont bien entendues pour réaliser le bien du pays et contribuer à la construction de l'avenir, ainsi que de la nouvelle réalité à laquelle nous aspirons et pour laquelle nous travaillons, sincèrement à Allah et à la patrie.

Bonne année, que l'Égypte soit en sécurité, en paix et en progrès.

Et toujours et à jamais : Vive l'Égypte, vive l'Égypte, vive l'Égypte

Que la Paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.

Discours du Président Al-Sissi à la séance plénière du 2e Sommet Russie-Afrique (28 juillet 2023)

Allocutions du Président de la République

Au Nom d'Allah le Miséricordieux

Votre Excellence le Président Vladimir Poutine..

Président de la Fédération de Russie,

Son Excellence le Président Assoumani Azali

Président des Comores et Président de l'Union Africaine,

Vos Excellences...

Chefs d'État et de gouvernement de notre continent africain,

Au début, je voudrais exprimer à Son Excellence Monsieur le Président Poutine, notre profonde gratitude pour l'accueil chaleureux et la généreuse hospitalité. J'ai le plaisir d'être présent aujourd'hui à la deuxième session du Sommet Russie-Afrique, auquel j'ai eu l'honneur de lancer sa première édition avec le Président Poutine en 2019, lors de la présidence égyptienne de l'Union africaine, où ce processus a formulé un cadre institutionnel durable, digne de la taille et de la profondeur du partenariat historique qui réunit entre les pays africains et la Russie.

Notre sommet d'aujourd'hui intervient dans une conjoncture internationale très complexe, et un climat général caractérisé par un haut degré de polarisation, et des changements qui affectent les principales règles, sur la base desquelles notre système international a été construit dans son concept moderne, et voici nos pays africains au milieu de tout cela, face à un grand nombre de défis, qui n'affectent pas seulement leur capacité à achever la voie de développement, mais qui menacent plutôt les déterminants de leur sécurité et les droits des générations futures. Désormais, nos peuples s'interrogent légitimement sur les outils dont nous disposons et sur les mesures que nous prenons pour relever ces défis et leur assurer un avenir sûr.

Mesdames et messieurs,

L’Égypte a toujours été pionnière et la première à suivre le processus de la paix, celle des forts, basé sur la vérité, la justice et l'équilibre. C'était son choix stratégique, qu'elle a porté sa bannière pour diffuser sa culture, en croyant au pouvoir de la logique, et non pas à la logique de la force, et que l'univers peut accueillir tout le monde.

Permettez-moi, du cette tribune et à l'occasion de notre sommet d'aujourd'hui, de vous présenter la vision de l'Égypte sur la situation internationale actuelle ainsi que les axes les plus importants, sur lesquels nous concentrons, en tant que base pour approfondir la coopération existante sous l'égide de notre partenariat stratégique:

Premièrement : les pays africains sont souverains, ayant une volonté indépendante et efficace dans sa communauté internationale. Ils appellent à la paix et la sécurité, en cherchant le développement durable qui réalise d'abord les intérêts de son peuple, et qui doivent rester loin de la polarisation dans les conflits existants.

Deuxièmement : La formulation de solutions durables aux conflits de notre monde doit être fondée sur les buts et les objectifs de la Charte des Nations Unies et sur les principes du droit international, y compris le règlement pacifique des différends et la préservation de la souveraineté et de l'intégrité territoriale des États, outre, la nécessité de traiter les racines et les causes des crises. Surtout celles liées aux déterminants de la sécurité nationale des États, ainsi que l'importance de s'abstenir d'utiliser divers outils pour alimenter les conflits et approfondir l'état de polarisation. Parmi celles-ci figure l'emploi de sanctions économiques en dehors des mécanismes du système international multilatéral.

Troisièmement : La nécessité de prendre en compte les besoins des pays en développement, en particulier les pays du continent africain, en ce qui concerne les graves répercussions qui affectent leurs économies, en raison des conflits et des défis existants, notamment dans les axes de la sécurité alimentaire, les chaînes d'approvisionnement et la hausse des prix ​​de l'énergie. À cet égard, je souligne l'importance de trouver des solutions urgentes pour fournir de la nourriture et des engrais, à des prix qui aideront l'Afrique à surmonter cette crise, tout en cherchant des mécanismes de financement innovants qui soutiennent les systèmes agricoles et alimentaires en Afrique. J'aspire à parvenir à une solution consensuelle sur l'accord d'exportation de céréales, en tenant compte des demandes et intérêts de toutes les parties, pour mettre fin à la flambée des prix de céréales.

Quatrièmement : Les développements internationaux successifs et leurs répercussions, qui affectent toutes les parties de notre monde, nécessitant la présence d'une voix africaine influente et efficace au sein des forums internationaux, pour déclarer la position des pays africains et atteindre le degré d'équilibre requis, au cours des discussions sur les questions ayant un impact direct sur leurs intérêts, c'est alors que j'exprime l'aspiration de l'Égypte, à répondre aux demandes africaines dans le cadre du G20. Ainsi que les efforts de réforme des institutions financières internationales, avec le soutien du partenaire et ami russe.

Mesdames et messieurs,

Les documents qui seront publiés par notre sommet d'aujourd'hui prouvent, à juste titre, la profondeur des relations stratégiques et les liens importants qui unissent nos pays africains à la partie russe, ainsi que les larges perspectives de renforcement des relations existantes entre nous, surtout dans les domaines d'intérêt commun, au premier rang desquels figurent le maintien de la paix, la sécurité et la lutte contre ses menaces, en plus d'activer les voies du développement économique, en concentrant sur les secteurs des infrastructures, de l'industrialisation agricole et de la transformation industrielle, en bénéficiant de la technologie russe. Cela s'ajoute au renforcement des liens culturels et historiques entre nos peuples.

J'affirme à cet égard, l'engagement de l'Égypte à poursuivre sa participation d'une manière sérieuse et fidèle aux efforts visant à approfondir notre partenariat stratégique, en croyant aux opportunités et aux larges domaines de coopération qui existent à travers l'exploitation des outils et des capacités égyptiens au niveau national, en activant la collaboration entre les entreprises égyptiennes et leurs homologues russes, dans les domaines d'intérêt commun et au niveau continental, grâce à la présidence égyptienne du Comité d'orientation des chefs d'État et de gouvernement de l'Agence de Développement de l'Union Africaine-Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique "AUDA-NEPAD", ainsi que la gestion du dossier de la reconstruction et le développement post-conflit (RDPC) au niveau de l'Union africaine, afin de soutenir les efforts pour renforcer la paix et la sécurité et à réaliser le développement.

En conclusion; Je remercie la Russie et Son Excellence le Président Poutine, d'avoir tenu ce forum, en souhaitant la poursuite de la coordination dans le cadre de notre partenariat pivot, espérant au peuple russe, et à tous les peuples africains, les progrès et prospérité continus.

La réception des présidents et des rois :

Le 13 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu au Palais d’Al-Ittihadiya son homologue érythréen, Issayas Afeworki, en marge de sa participation au Sommet des pays voisins du Soudan, tenu au Caire.

Le Président a affirmé le souci de l'Égypte de renforcer les relations bilatérales entre l’Egypte et l’Erythrée, ainsi que les projets communs dans divers domaines.

De sa part, le président Afeworki a exprimé l'aspiration de son pays à promouvoir les relations bilatérales avec l'Égypte à différents niveaux, surtout actuellement, où la Corne de l'Afrique et la région de la mer Rouge connaissent de nombreux défis successifs, louant à cet égard les positions égyptiennes contribuant à la stabilité régionale.

La réunion a également porté sur l'évolution de la situation au Soudan, ainsi que les efforts des pays voisins pour régler la crise afin d'épargner le sang du peuple soudanais frère. À cet égard, il a été convenu de renforcer la coordination et la consultation conjointe, afin de consolider la sécurité et la stabilité dans la région.

Le 31 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu son homologue palestinien Mahmoud Abbas Abou Mazen.

Le Président Al Sissi  a souhaité la bienvenue à son homologue palestinien en Égypte, affirmant le soutien ferme et historique de l'Égypte au peuple palestinien frère, en exprimant le désir de l'Égypte à accueillir la réunion des factions palestiniennes, qui a eu lieu hier dans la nouvelle ville d'Al-Alamein en présence du président palestinien, surtout en ce qui concerne l'achèvement du dialogue sur les différents questions et dossiers pour mettre fin à l'état de division et de restaurer l'unité nationale palestinienne.

De son côté, le président palestinien a exprimé ses sincères remerciements et sa gratitude à M. le Président pour l'accueil par l'Égypte de cette importante réunion et son adhésion historique à la cause palestinienne et aux préoccupations du peuple palestinien, indiquant que la réunion des factions se déroule à la lumière des développements vitaux au niveaux international, régional et sur le terrain, ce qui représente une occasion de discussion et d'échange de vues sur la meilleure façon de parvenir à la réconciliation nationale .

La réunion a porté sur les moyens de coordonner les positions et les visions concernant un certain nombre de questions liées à la cause palestinienne, en particulier en ce qui concerne la relance du processus de paix. Où on a mis l'accent sur la nécessité de préserver les droits légitimes des palestiniens et la poursuite des efforts pour parvenir à une paix globale, juste et durable sur la base de la solution à deux États et de la création d'un État palestinien indépendant et souverain sur les lignes du 4 juin 1967, ayant Jérusalem-Est pour capitale, conformément au droit international et à la légitimité internationale pertinente résolutions et l'initiative de paix arabe, afin d'assurer la sécurité, la stabilité et la prospérité pour tous les peuples de la région.

La réception des Hauts fonctionnaires :

Le 13 juillet 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu le Premier ministre éthiopien, Abyi Ahmed.

Le sommet vise à mettre fin au conflit et à ses conséquences néfastes pour les voisins du Soudan et à élaborer des mécanismes efficaces pour régler la crise de manière pacifique.

L'entretien a également porté sur les relations bilatérales.

Le 19 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al Sissi a reçu une délégation, comprenant les PDG de la société chinoise " Wuhuan " et de l’entreprise italienne "Balestra", travaillant dans le domaine des engrais, ainsi que leurs hauts responsables.

La réunion a porté sur la coopération en cours avec le partenariat étranger expérimenté des entreprises chinoises et italiennes, pour le démarrage immédiat pour la construction du troisième complexe industriel pour la production des engrais à Al-Ain Al-Sokhna, visant à y poursuivre le succès dans la construction et l'exploitation des deux complexes industriels des engrais phosphatés et composés, ainsi que des engrais azotés.

Le Président a salué la coopération en cours avec les deux sociétés, à la lumière des relations d'amitié distinguées entre l'Égypte, la Chine et l'Italie, dirigeant dans ce contexte la poursuite des travaux, en ce qui concerne le développement du système de la production d'engrais au niveau local, étant l'un des intrants et besoins les plus importants affectant la production agricole et la sécurité alimentaire.

De même, Il a affirmé que l’État s'employait activement à construire une base industrielle réelle et avancée dans divers domaines industriels, concernant surtout la sécurité alimentaire et les secteurs vitaux, à la lumière des défis internationaux croissants à cet égard.

Le Président a également souligné la poursuite des efforts pour localiser l'industrie et approfondir l'industrialisation locale en Égypte, notamment par le transfert de connaissances, de technologie et d'expérience, en bénéficiant des capacités de production et opérationnelles avancées des grandes entreprises étrangères au niveau mondial.

Les visites à l’étranger

Kenya (15 juillet 2023)

Le Président Al-Sissi arrive à Kenya

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi arrive à Kenya pour participer à la réunion de coordination semestrielle de l'UA et les communautés économiques régionales africaines (CER).

Les activités

Le Président Al-Sissi annote le livre d'or de Kenya

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi annote le livre d'or de Kenya, en adressant ses mots au président kényan William Ruto et à son peuple frère, au début de sa visite qui témoignera sa participation à la réunion de coordination semestrielle de l'Union Africaine et des Communautés économiques régionales (CER) : "J'ai l'honneur d'exprimer ma sincère gratitude et mes remerciements à SE le Président William Ruto, Président de la République du Kenya, pour son aimable hospitalité et son accueil chaleureux. J'exprime aussi ma joie d'être dans la capitale kényane, Nairobi, en souhaitant à mon frère, SE le Président Ruto et au peuple frère du Kenya, plus de prospérité et de progrès."

Le Président Al-Sissi rencontre le président de la République du Kenya

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré dans la capitale kényane, Nairobi, son homologue kenyan,  William Ruto, en marge de sa participation à la réunion de coordination semestrielle de l'Union africaine.

Lors de cette rencontre,  le président kenyan s'est félicité de la visite du Président Al Sissi à Nairobi, louant la profondeur des liens d'amitié et de fraternité, qui unissent les deux pays, en exprimant sa grande appréciation à l'Égypte, son peuple et sa direction, mettant l'accent sur les larges perspectives visant à développer les relations et à faire progresser les cadres de coopération conjointe entre l'Égypte et le Kenya, ainsi qu'en terme de renforcement des cadres d'action africaine conjointe d'une manière qui contribue à réaliser le développement durable souhaité pour les pays et les peuples du continent, en stimulant les efforts visant à établir l'intégration et la complémentarité continentales à tous les niveaux.

Pour sa part, le Président Al Sissi a souligné les relations bilatérales distinguées entre l'Égypte et le Kenya, outre, l'importance que M. le Président attache à la coordination et à la consultation avec son frère le président Ruto sur les questions africaines, dans le but de promouvoir les efforts d'intégration, de maintenir la paix et la sécurité, et de renforcer l'agenda de développement au niveau du continent africain, ce qui s'est concrétisé par l'intensité des contacts et des rencontres bilatérales entre les deux dirigeants au cours de la dernière période, dont la plus récente a eu lieu le mois dernier lors du sommet du "COMESA" en Zambie, puis en Paris en marge du Sommet "Pour un Nouveau Pacte Financier mondial".

La rencontre entre les deux chefs a porté sur les moyens de faire progresser les relations bilatérales, en plus de discuter d'un certain nombre de questions régionales et continentales, surtout la situation dans la Corne de l'Afrique et les régions du bassin du Nil, ainsi que la crise au Soudan. Où ils ont traité des efforts de coordination entre les initiatives pour résoudre la crise, y compris le sommet des pays voisins du Soudan, qui s'est tenu en Égypte le 13 juillet, qui s'intègre aux autres efforts régionaux visant à mettre fin au conflit et à passer au dialogue pacifique d'une manière qui sert les intérêts du peuple soudanais frère.

La Russie (26 juillet 2023)

Le Président Al-Sissi arrive à Saint-Pétersbourg pour participer au Sommet Russie-Afrique

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi arrive à Saint-Pétersbourg en Russie, pour participer au 2e Sommet Russie-Afrique.

Les activités

Le Président Al-Sissi assiste à une réunion avec les Chefs des États africains

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a participé, à Saint-Pétersbourg, à une réunion avec les chefs des États africains participant à l'initiative africaine pour la médiation dans le règlement de la crise russo-ukrainienne, avec le président Azali Assoumani, le président des Comores et l'actuel président de l'UA, le président sud-africain Cyril Ramaphosa, le président congolais Denis Sassou Nguesso, le président sénégalais Macky Sall et le président ougandais Yoweri Museveni.

Les chefs africains ont suivi, au cours de la réunion, l'évolution de la mise en œuvre de l'initiative, notamment après la visite de la délégation africaine en Russie et en Ukraine en juin dernier, pour contribuer sérieusement aux efforts en cours visant à résoudre la crise entre les deux États. Tout en mettant l'accent sur le soutien continu du continent à tous les efforts visant à régler la crise russo-ukrainienne, parallèlement avec les répercussions économiques ayant un grand impact sur les économies des pays africains, ainsi que le maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Le Président Al-Sissi rencontre le Président russe au Palais de Constantin

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré aujourd'hui le Président russe Vladimir Poutine, au "Palais de Constantin" à Saint-Pétersbourg.

Lors de cette rencontre, le  Président russe s'est félicité de la visite du M. le Président Al-Sissi en Russie, louant ainsi son rôle important dans le lancement de la première édition du sommet Russie-Afrique pendant la présidence égyptienne de l'Union africaine en 2019, qui visait à soutenir et approfondir les relations distinguées et historiques entre le continent africain et la Russie, en plus de renforcer les consultations entre les deux parties sur la manière de relever les défis communs.

Le Président Poutine a également indiqué l'importance qu'il attache à la poursuite de la coordination et de la consultation avec M. le Président sur diverses questions régionales et internationales d'intérêt commun, et son appréciation du rôle de l'Égypte en tant que pilier fondamental de la sécurité et de la stabilité au Moyen-Orient et en Afrique.

Pour sa part, le Président a exprimé son désir d'approfondir les relations de partenariat avec la Russie dans le cadre du développement continu dont témoignent ces relations. Ce qui a abouti à la signature de l'accord de partenariat stratégique global en 2018, louant ainsi la coopération bilatérale dans de nombreux domaines et projets communs en cours, surtout celui d'implantation de la zone industrielle russe dans la zone économique du canal de Suez, et le projet de la centrale de Dabaa pour la production d'électricité à partir de l'énergie nucléaire.

Ainsi, il a mis l'accent sur l'élaboration des résultats réels et pratiques du sommet Russie-Afrique au profit des peuples africains en premier lieu, afin d'établir une coopération durable entre la Russie et les pays africains, en exprimant la volonté de l'Égypte de renforcer les divers aspects de la coopération entre les deux pays sur le continent africain.

La réunion a porté sur les derniers développements d'un certain nombre de questions liées aux relations bilatérales, notamment les projets de la centrale nucléaire de Dabaa et la zone industrielle russe, en plus de la coopération dans le domaine du développement du système de transport et ferroviaire, ainsi qu'en termes de coopération conjointe dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme.

D'autre part, les deux dirigeants ont passé en revue les questions régionales et internationales d'intérêt commun en échangeant des vues sur un certain nombre de conflits dans la région du Moyen-Orient, au premier rang desquels les développements au Soudan, en Syrie et en Libye, et la cause palestinienne, où les visions sont convenus sur la promotion des efforts visant à rétablir et à consolider la sécurité, la stabilité et la paix pour les pays de la région, d'une manière qui préserve l'unité et la souveraineté de leurs territoires et les droits légitimes de leurs peuples.

De même, le Président Poutine a informé M. le Président Al Sissi de l'évolution de la crise russo-ukrainienne, où SE a affirmé le soutien de l'Égypte à tous les efforts qui permettront de régler la crise politiquement d'une manière pacifique afin de réduire les souffrances humaines, en mettant fin aux répercussions économiques négatives sur les pays du monde, en particulier les pays en développement et africains, tout en préservant la sécurité et la stabilité internationales.

Le Président Al-Sissi assiste au déjeuner d'État avec Poutine et les chefs africains

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a participé à un déjeuner d'État avec le président russe Vladimir Poutine, ainsi que les chefs d'État et de gouvernement africains des chefs de diverses communautés économiques africaines.

Le Président a participé à cet événement en tant que président actuel de l'Agence de développement de l'Union africaine "NEPAD", étant une branche développementale de l'Union, notamment en ce qui concerne la mobilisation des ressources financières, qui permettent la mise en œuvre des projets continentaux pionniers de l'Agenda 2063 pour le développement de l'Afrique.

En plus de renforcer les efforts existants pour réaliser l'intégration continentale, y compris l'accord de libre-échange continental, et de soutenir les initiatives ciblant le développement en Afrique, en particulier les projets d'infrastructure et de la transformation industrielle.

De même, SE M. le Président a passé en revue la vision égyptienne des priorités du partenariat Russie-Afrique, comme suit :

Premièrement : Renforcer la paix et la sécurité sur le continent, compte tenu de la volonté de l'Égypte de soutenir les capacités africaines à cet égard, notamment en activant le leadership de l'Égypte dans le dossier de la reconstruction et du développement post-conflit au niveau de l'UA, dans le cadre duquel le Caire accueille le Centre de l'Union africaine pour la reconstruction et le développement post-conflit (RDPC). En plus de maintenir la périodicité du Forum d'Assouan pour la paix, la sécurité et le développement durable en tant que plate-forme de discussion importante et principale.

Deuxièmement : l'Égypte est consciente de la profondeur du lien entre le développement d'une part et la construction et le maintien de la paix d'autre part. Alors, l'Égypte, dans le cadre de sa présidence du Comité du NEPAD au cours des deux prochaines années, tient à promouvoir la mise en œuvre du programme pour activer le lien entre la paix, la sécurité et le développement, ainsi qu'à intensifier les efforts de la mobilisation des ressources d'investissement dans les projets d'infrastructure et d'interconnexion continentale.

Troisièmement : Renforcer les capacités du continent à assurer sa sécurité alimentaire en trouvant des solutions pour fournir de la nourriture, des engrais, des technologies agricoles et les mécanismes de financement nécessaires.

Quatrièmement : Relever les défis du changement climatique et prendre des mesures sérieuses pour fournir le financement nécessaire afin de soutenir les pays africains dans leurs efforts à cet égard.

Le Président Al-Sissi rencontre le président sud-africain en marge du 2e sommet Russie-Afrique

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré le président Cyril Ramaphosa, président de la République d'Afrique du Sud, en marge du deuxième sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg.

Le Président a affirmé l'aspiration de l'Égypte à renforcer les relations bilatérales historiques entre les deux pays frères et à activer les cadres de la coopération conjointe dans divers domaines, surtout en ce qui concerne l'augmentation des échanges commerciaux, l'exploration des opportunités d'investissement mutuel, d'une manière qui réalise les intérêts communs, ainsi que la poursuite de la coordination concernant les questions d'intérêt mutuel du continent africain.

Pour sa part, le président Ramaphosa a affirmé la volonté de l'Afrique du Sud de développer les relations de la coopération avec l'Égypte et de les faire progresser vers des horizons plus larges de l'action conjointe. En plus de poursuivre les consultations avec l'Égypte sur les questions et les défis auxquels l'Afrique est confrontée, notamment à la lumière du rôle pionnier de l'Égypte au niveau africain et de ses efforts pour la promotion du processus de développement et le maintien de la paix et de la sécurité sur le continent africain.

Les entretiens ont porté sur les derniers développements régionaux au niveau continental, ainsi que sur l'évolution des dossiers d'intérêt commun au niveau international, en particulier la crise russo-ukrainienne.

À cet égard, les deux chefs ont échangé les vues concernant l’évolution de l'initiative africaine pour la médiation dans le règlement de la crise russo-ukrainienne, comprenant l'Égypte et l'Afrique du Sud parmi ses membres.

Le Président Al-Sissi assiste à la réunion de médiation africaine pour la crise russo-ukrainienne (29 juillet 2023)

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a participé à une réunion à Saint-Pétersbourg avec le président russe Vladimir Poutine, ainsi que des dirigeants des pays africains participants à l'initiative de médiation africaine pour régler la crise russo-ukrainienne.

Lors de la réunion, les chefs ont suivi les développements de l'initiative africaine de médiation entre la Russie et l'Ukraine, soulignant que l'Afrique a un intérêt fondamental à travailler pour mettre fin à ce conflit, compte tenu de ses énormes effets négatifs sur un certain nombre de secteurs vitaux, tels que la sécurité alimentaire, l'énergie et la finance, il a été convenu de poursuivre un travail intensif pour faire avancer l'initiative africaine en élaborant les mécanismes nécessaires pour encourager les parties russe et ukrainienne à s'y engager positivement au cours de la période à venir.

Les appels téléphoniques

Le 4 juillet 2023,  le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu un appel téléphonique du chancelier allemand Olaf Scholz.

L'appel a porté sur les moyens de renforcer les relations bilatérales distinguées entre l'Égypte et l'Allemagne dans tous les domaines, où la satisfaction a été exprimée au niveau atteint par la coopération conjointe, et le désir d'approfondir les cadres de coopération, notamment sur les plans économique et commercial, outre, le transfert de technologie et l'industrialisation commune, à la lumière des grands projets mis en œuvre en Égypte et auxquels participent des entreprises allemandes.

L'appel a également porté sur l'examen des développements d'un certain nombre de questions régionales et internationales d'intérêt commun, où ils sont convenus sur la poursuite de la consultation et la coordination intensives entre les deux parties au cours de la prochaine phase.

Le 8 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a effectué un appel téléphonique avec le Premier Ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

Lors de cet appel, le Président Al Sissi a félicité le Premier Ministre grec pour la grande victoire électorale remportée par le parti au pouvoir lors des élections législatives qui ont eu lieu en juin dernier, dont les résultats ont reflété la confiance de l'électeur grec dans la personne et les politiques du Premier Ministre.

Il a également exprimé la fierté de l'Égypte de la force des relations de coopération avec la Grèce, soulignant le souci de continuer à les renforcer à tous les niveaux, que ce soit au niveau bilatéral ou dans le cadre du mécanisme de la coopération tripartite avec Chypre.

Pour sa part, le Premier Ministre grec a remercié SE M. le Président, soulignant la force et la distinction des relations bilatérales entre l'Égypte et la Grèce, exprimant le souci mutuel de son pays de renforcer la coopération conjointe avec l'Égypte à différents niveaux.

En plus de poursuivre les consultations intensives en ce qui concerne les questions d'intérêt commun, notamment l'évolution de la situation dans la région de la Méditerranée orientale, ainsi que les répercussions des crises économiques actuelles, alimentaires et de l'énergie au niveau mondial.

Le 10 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a eu un entretien téléphonique avec le président Abdelmadjid Tebboune, président de la République algérienne.

L'appel a porté sur l'examen d'un certain nombre de questions concernant les relations bilatérales distinguées entre l'Égypte et l'Algérie, dans le cadre de la volonté des deux dirigeants de poursuivre les efforts pour élargir et approfondir les différents domaines de coopération, afin de maximiser les intérêts communs des deux pays et peuples frères.    
  

Les deux présidents ont également échangé leurs points de vue et leurs visions à propos des questions régionales et internationales d'intérêt commun, outre, les moyens de relever les défis auxquels la région est confrontée, à la lumière du rôle des deux pays et de leur volonté de promouvoir une action arabe commune.

Le 18 juillet 2023, le Président Al-Sissi a félicité les nations arabe et islamique à la Nouvelle année de l'Hégire.

"Je félicite le peuple égyptien et la nation islamique à l'occasion du début de la nouvelle année de l'Hégire, priant Allah le Tout-Puissant qu'il soit une année de bonté et de prospérité, et que notre chère Égypte jouisse de la sécurité, de la sûreté et de la stabilité".

Le 19 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu un appel téléphonique de son homologue tunisien, Kaïs Saïed, où les deux dirigeants ont échangé les félicitations à l'occasion de la nouvelle année de l'hégire, priant Allah le Tout-Puissant de la rendre sur les deux peuples frères et les nations arabe et islamique avec bonté et bénédictions.

Le 20 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu un appel téléphonique de Mme Giorgia Meloni, Première Ministre de l'Italie.

Lors de cet appel, Mme Meloni a salué les relations distinguées entre l'Égypte et l'Italie, ainsi que la volonté des deux États de les développer, exprimant sa reconnaissance pour la présidence avisée de Son Excellence, soulignant le souci d'améliorer la communication constructive avec SE, afin de poursuivre la consultation et la coordination régulières, concernant les divers dossiers d'intérêt commun, et d'examiner les développements régionaux et internationaux.

En plus de continuer à renforcer les cadres de la coopération conjointe avec l'Égypte dans divers domaines.

Pour sa part, SE M. le Président Al Sissi a exprimé sa gratitude à la Première Ministre italienne, soulignant que l'Égypte attache une importance particulière au renforcement des relations de la coopération stratégique entre les deux pays, et à profiter des larges perspectives, à cet égard, à différents niveaux. En plus de poursuivre la coordination et la consultation avec la partie italienne sur divers dossiers politiques, sécuritaires, militaires et économiques d'intérêt commun, contribuant au maintien de la sécurité et de la stabilité au Moyen-Orient, ainsi que dans le bassin méditerranéen et sur le continent africain.

Le 27 juillet 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a effectué un appel téléphonique à Son Altesse le Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, président du pays frères des Émirats arabes unis.

Lors de cet appel, le Président Al Sissi a présenté ses sincères condoléances au Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, lors du décès de son frère, Son Altesse Cheikh Saeed ben Zayed Al Nahyane, représentant du dirigeant d'Abu Dhabi, qui a beaucoup donner avec dévouement pour servir son pays et renforcer les relations de fraternité entre l'Égypte et les Émirats, priant Allah le Tout-Puissant d'emmener le défunt aux Paradis et d'inspirer sa famille et ses proches toute patience et réconfort.

Related Stories

Les plus visités

From To