23 février 2024 04:09

Activités présidentielles du mois de juin 2023

mardi، 15 août 2023 - 12:31

Premièrement : les activités locales

Le président a tenu des réunions avec des représentants du gouvernement pour suivre la situation exécutive d'un certain nombre de projets du ministère de l'électricité au niveau de la République. Le président a été informé de l'évolution des travaux en cours pour développer la fabrication de produits électroniques en Égypte et de l'évolution de la mise en œuvre de la stratégie nationale pour l'enseignement supérieur et la recherche scientifique. En outre, le président a effectué plusieurs visites sur le terrain pour inaugurer un certain nombre de projets de l'initiative "Vie décente" pour le développement de la campagne égyptienne. Il a visité l'université technologique de Burj Al Arab, a également assisté à l'inauguration de la station polyvalente " Vive l'Égypte " dans le Grand Port d'Alexandrie, ainsi qu'au suivi des travaux d'aménagement d'un certain nombre de routes et d'axes dans la région du Grand Caire.

Deuxièmement : les activités étrangères

1 - Réceptions

Le Président a reçu la Première Dame des Etats-Unis Jill Biden, le Président de la République Islamique de Mauritanie, le Secrétaire Général de l'Union Internationale des Télécommunications, le Premier Ministre de l'Irak, le PDG de la Compagnie Maritime Internationale Française, le PDG de la Société Financière Internationale du Groupe de la Banque Mondiale, le Vice-président du Conseil de Souveraineté du Soudan, le Haut Représentant pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité de l'Union Européenne, plusieurs dirigeants de compagnies minières italiennes, et le Premier Ministre de l'Inde.

2 - Les visites à l'étranger

Le président Al-Sissi a effectué plusieurs tournées à l'étranger, notamment en Afrique du Sud, en Angola, en Zambie et au Mozambique, dans le cadre de visites qui sont les premières du genre pour un président égyptien. Ces visites s'inscrivent dans la poursuite et la confirmation de la priorité que l'Égypte accorde au renforcement de la coopération avec les pays du continent africain. En outre, le président a participé au sommet du COMESA et à la passation de la présidence du COMESA à la Zambie. Il s'est également rendu à Paris pour participer au sommet international "Le nouveau pacte financier mondial", à l'invitation du président français "Emmanuel Macron", dans le cadre des relations stratégiques étroites et croissantes entre l'Égypte et la France.

3 - Les appels téléphoniques

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a téléphoné à Son Altesse le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, émir de l'État du Qatar, a reçu un appel téléphonique du Premier ministre israélien. Il a également reçu et effectué un certain nombre d'appels téléphoniques pour féliciter les présidents et les chefs d'État à l'occasion de l'Aïd Al-Adha.

Troisièmement : les discours

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a prononcé des discours à diverses occasions, notamment lors de la conférence de presse conjointe avec le président de la République islamique de Mauritanie, à l'occasion du vingt-deuxième sommet du (COMESA) et à l'occasion du dixième anniversaire de la révolution du 30 juin.

Le détail des activités présidentielles :

Réunions avec des responsables du gouvernement

Le 1er juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré le Premier ministre, Dr Mostafa Madbouly, et le ministre de l'électricité et des énergies renouvelables, Dr Muhammad Chaker.



La réunion a porté sur le suivi de la situation exécutive d'un certain nombre de projets du ministère de l'Électricité au niveau de la République. Où M. le Président a examiné les nouveautés de la construction et du développement des centres de contrôle aux réseaux de la distribution de l'électricité, qui visent à améliorer les services de l'électrification et de la qualité du réseau électrique national en général.

M. le Président a également été informé de l'évolution des projets d'interconnexion électrique avec les pays voisins, surtout le Royaume d'Arabie saoudite, la Grèce, Chypre et l'Italie.

Le 5 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi s'est réuni avec le premier ministre, Dr. Mostafa Madbouly, et le ministre des communications et des technologies de l'information, Dr. Amr Talaat.

Au cours de la réunion, le président a été informé des efforts en cours pour développer les cadres humains égyptiens et les former aux compétences numériques, dans le but de soutenir leurs qualifications en tant que professionnels indépendants, ainsi que de bénéficier des avantages concurrentiels de l'Égypte en tant que pays prometteur dans la fourniture de services d'externalisation.

Le 19 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi s'est réuni avec le premier ministre, Dr Mostafa Madbouly, et le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr Ayman Ashour.



Au cours de la réunion, le président a été informé de l'évolution de la mise en œuvre de la stratégie nationale pour l'enseignement supérieur et la recherche scientifique.

Ils ont également passé en revue les efforts déployés pour développer la "banque de connaissances égyptienne" afin d'améliorer le processus d'éducation et de recherche scientifique, notamment en fournissant davantage de ressources scientifiques et en proposant des programmes d'éducation et de formation de qualité dans tous les domaines et pour tous les âges.

Visites sur le terrain et célébrations

Le 6 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a assisté à l'ouverture de la deuxième conférence et exposition médicale africaine au Caire.

Le 6 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi s'est rendu à l'Académie militaire égyptienne.

Le 14 juin 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi est arrivé au village d'Al-Abadia dans le gouvernorat d'Al-Behaira pour inaugurer un certain nombre de projets de l'Initiative pour une vie décente visant à développer la campagne égyptienne.

Le 14 juin 2023, le président Abdel-Fattah Al-Sissi a visité l'université technologique Borg El Arab. Il s'agit de l'une des sept nouvelles universités technologiques qui ont vu le jour dans la zone universitaire du nouveau Borg El Arab à Alexandrie, dans le cadre des efforts déployés par l'État pour créer des universités technologiques dotées des systèmes internationaux les plus récents, afin de permettre aux étudiants de répondre aux exigences des marchés du travail locaux, régionaux et internationaux.

Le 16 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a effectué une tournée d'inspection pour suivre les travaux d'aménagement d'un certain nombre de routes et d'axes dans le Grand Caire.

Le 28 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a effectué la prière de l'Aïd al-Adha à la mosquée de l'armée de l'air.

Discours du Président

Discours du Président Al-Sissi lors de la conférence de presse conjointe avec le Président de la Mauritanie le 4 juin 2023.



Mon frère, Son Excellence le Président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani

Président de la République islamique sœur de Mauritanie,

Mesdames et Messieurs,

C'est avec un grand plaisir que je souhaite la bienvenue à mon frère, le Président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, dans son deuxième pays, l'Égypte.

Je saisis cette occasion pour exprimer la profonde appréciation de l'Égypte pour les liens historiques profonds avec la Mauritanie, compte tenu des relations fraternelles entre les deux peuples et pays frères.

Aujourd'hui, j'ai tenu avec le Président Ghazouani, des entretiens intensifs et constructifs, au cours desquels nous avons abordé plusieurs questions bilatérales, régionales et internationales.

Les consultations ont reflété notre volonté politique commune de renforcer les relations distinguées entre les deux pays et de les hisser à des perspectives plus larges, en activant les cadres de coopération et de coordination à tous les niveaux, tenant compte des défis communs auxquels sont confrontés l'Égypte et la Mauritanie, notamment ceux du développement global, de la lutte contre les interventions extérieures dans la région, le terrorisme et l'idéologie extrémiste, outre la préservation de l'État national et de ses institutions.

Alors, nous sommes convenus de développer la coopération dans les domaines de l'économie, de l'investissement et du commerce, ainsi que d'accélérer la préparation de tenir la prochaine session du Comité supérieur mixte égypto-mauritanien, au cours de cette année, ce qui sert les efforts pour soutenir les relations, approfondir le partenariat bilatéral entre les deux pays et renforcer les cadres de coopération et de coordination concernant les questions d'intérêt commun.

D'autre part, nous avons discuté des derniers développements sur la scène arabe, où nous nous sommes mis d'accord sur l'importance de faire progresser les mécanismes d'action arabe commune, dans le but de maintenir la sécurité, le nationalisme arabe et la protection de l'unité, de la souveraineté et des capacités des pays arabes.

Nous avons également abordé des derniers développements de la cause palestinienne et des efforts déployés pour préserver les droits du peuple palestinien frère, visant à réaliser ses aspirations à un État indépendant, selon les lignes du 4 juin 1967, ayant pour capitale le Jérusalem-Est.

De même, nous avons examiné les derniers développements de la crise libyenne. Où nous sommes convenus sur les visions, la nécessité de tenir des élections présidentielles et parlementaires en même temps que la sortie de toutes les forces étrangères, mercenaires et combattants étrangers, sans exception, et dans un délai précis, conformément aux résolutions internationales pertinentes.

Nous avons consulté aussi sur l'évolution de la situation au Soudan en soulignant l'importance d'un cessez-le- feu immédiat et permanent, en préservant les institutions nationales soudanaises, pour les empêcher de s'effondrer, en intensifiant les efforts pour les aides humanitaires et les secours d'urgence afin d'alléger les souffrances de ceux qui sont touchés.

De cette tribune, nous appelons toutes les parties à prévaloir la voix de la sagesse, afin de protéger les capacités de l'État soudanais et les intérêts de son peuple.

D'autre part, nous avons évoqué le dossier éthiopien du "Barrage de la Renaissance", et ses conséquences dangereuses pour la sécurité hydrique des pays en aval du bassin du Nil, où nous avons affirmé que la sécurité de l'eau égyptienne est une partie intégrante de la sécurité de l'eau arabe, et nous avons insisté sur l'importance d'exhorter l'Éthiopie à montrer la volonté politique d'adopter l'une des solutions intermédiaires qui ont été mises sur la table des négociations et qui répondent à ses intérêts sans empiéter sur les droits et les intérêts des deux pays en aval, dans le but de conclure un accord juridique contraignant concernant le remplissage et l'exploitation du barrage de la Renaissance.

Nous sommes également convenus de renforcer nos efforts sur la scène africaine, compte tenu du rôle essentiel joué par l'Égypte et la Mauritanie, tout en poursuivant la coordination et la coopération dans le cadre de l'Union africaine, en soutenant la paix, la sécurité et le développement, sur le continent africain, ce qui lui permet de surmonter les défis et d'assurer la prospérité et la stabilité pour tous les peuples de notre grand continent.

Son Excellence le Président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani,

Ce fut un grand plaisir de vous rencontrer aujourd'hui et j’aspire à plus de coopération entre nos deux pays, afin de réaliser les intérêts de nos deux peuples frères, et répondre à leurs espoirs, en souhaitant au peuple mauritanien le bien, la stabilité et la prospérité, sous votre sage direction, et je vous renouvelle la bienvenue, dans votre deuxième pays, l'Égypte.

Merci à vous.

Discours du Président Al-Sissi lors du 22e sommet du COMESA tenu en Zambie



Au nom d’Allah le Miséricordieux

Mon frère, Son Excellence le Président/ Hakainde Hichilema, Président de la République de Zambie,

Honorables Excellences Chefs d'État et de gouvernement du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA),

Madame Chileshe Kapwepwe Secrétaire Générale du COMESA,

Mesdames et messieurs,

C'est un grand plaisir d'être parmi vous aujourd'hui dans la capitale zambienne, Lusaka, pour participer aux travaux du 22e Sommet du COMESA sous le slogan : « L'intégration économique du COMESA basée sur l'investissement vert, la valeur ajoutée et le tourisme ».

Permettez-moi, au début de mon discours, d'exprimer ma sincère gratitude à mon frère, Son Excellence le Président de la République de Zambie, pour la généreuse hospitalité et l'accueil chaleureux, ce qui n'est pas surprenant, pour le peuple hospitalier de Zambie.

Je voudrais également remercier le Secrétariat général du COMESA pour la bonne préparation et l'organisation des activités de notre réunion d'aujourd'hui.

Ce fut un grand honneur pour l'Égypte d'assumer la Présidence du « COMESA » au cours des deux dernières années, lors d'une période très délicate, marquée par plusieurs développements aux niveaux international et régional.

L'Égypte a mis l’accent sur des objectifs précis, au cours de sa présidence de COMESA, basés sur l'avancement des taux d'intégration économique, afin d'améliorer le niveau de bien-être de nos peuples.

En plus de renforcer les capacités de paix et de sécurité dans nos pays, mais malgré les réalisations, nous avons encore beaucoup à faire, pour profiter de notre intégration régionale afin de faire face aux défis actuels.

À cet égard, permettez-moi de passer en revue les réalisations les plus importantes au cours de ces deux dernières années, à savoir :

En ce qui concerne le domaine du développement économique, l'Égypte a accordé un grand intérêt à l'activation de l'accord de la zone de libre-échange continentale (ZLECAf) et à son harmonie avec l'accord de libre-échange tripartite entre le COMESA, la SADC et la CAE à travers des procédures spécifiques, visant à exhorter les États membres à appliquer les exonérations douanières et à faciliter les échanges commerciaux entre eux.

Ces efforts ont entraîné une augmentation des exportations intra-COMESA, pour atteindre 13 milliards de dollars en 2022, soit la valeur la plus élevée depuis la création de la zone de libre-échange dans le cadre du COMESA en 2000, ainsi que l’augmentation du volume des échanges entre l'Égypte et les pays du COMESA la même année, atteignant la valeur la plus élevée depuis l'adhésion de l'Égypte au COMESA, de 4,3 milliards de dollars.

Dans le même contexte, l'Égypte a présenté l'initiative d'intégration industrielle régionale, dans le cadre de la stratégie industrielle du COMESA 2017-2026, visant à approfondir la production industrielle, en reliant les chaînes de valeur régionales, selon l’avantage concurrentiel des États.

À cet égard, je voudrais apprécier le rôle de l'Agence d'investissement régionale du COMESA (AIRC), accueillie par l'Égypte, pour attirer des investissements dans les pays du COMESA, avec la nécessité de poursuivre les efforts en cours pour orienter ces investissements vers le secteur industriel.

Dans le cadre de ce qui précède, l'Égypte s'est concentrée sur le secteur des infrastructures, en encourageant les projets d'interconnexion entre les États membres, notamment le projet d'interconnexion entre le lac Victoria et la Méditerranée. Alors, j'appelle le Secrétariat général à intensifier les efforts pour mobiliser les ressources financières nécessaires à la mise en œuvre de ces projets.

Dans ce contexte, permettez-moi de mettre en relief l'un des projets, faisant l’honneur à notre continent et prouvant l'existence des résultats réelles de la coopération entre nos pays, si la volonté politique existe, c’est le mégaprojet de barrage " Julius Nyerere " en Tanzanie, qui est mis en œuvre par des mains égyptiennes et tanzaniennes, produisant 2,5 gigawatts d'électricité.

Dans ce contexte, les entreprises égyptiennes d'exécution du projet ont prouvé leur expertise et leurs capacités, en leur permettant de mettre en œuvre des projets de normes internationales, étant les expériences que l’Égypte espère partager avec nos pays africains.

En ce qui concerne le domaine de l'industrie pharmaceutique, il était nécessaire de mettre l'accent sur le secteur médical et de la santé du COMESA, notamment à la lumière des défis imposés par la pandémie de « Covid-19 ».

Par conséquence, l'Égypte a soumis une proposition visant à créer un comité de la santé du secrétariat du COMESA et a également accueilli la première session de l'Africa Health ExCon, ainsi que sa deuxième édition cette année, pour examiner les moyens d'investir dans ce domaine vital.

Outre l'intérêt croissant de l'Égypte pour investir dans la localisation de l'industrie pharmaceutique et des vaccins, conduisant à annoncer que l'Égypte fournira 30 millions de doses de vaccins contre la Covid-19 aux pays africains, confirmant le rôle de l'Égypte en tant que centre régional de fabrication de vaccins médicaux.

Mesdames et messieurs,

En ce qui concerne le domaine de la paix et de la sécurité, Ce n'est un secret que la gravité et la profondeur des défis auxquels notre pays est confronté pour maintenir la paix et la sécurité, ce qui nous oblige désormais à adhérer à certains facteurs et grands principes, en particulier la nécessité de respecter le droit à la vie de tous les peuples des pays africains, et de régler les différends, les conflits et les questions qui menacent ce droit.

En plus de préserver nos institutions nationales, en tant qu'épine dorsale de la stabilité des États et de la sécurité de leurs peuples, et d'assurer leurs intérêts suprêmes.

Ce qui précède nous incite à souligner les développements récents dans certains de nos pays, en particulier les défis auxquels le Soudan frère est confronté, qui nécessitent notre solidarité pour soutenir son peuple.

À cet égard, j'affirme que l'Égypte assume ses responsabilités, en tant que voisin direct, en déployant tous les efforts, avec les parties prenantes et partenaires internationaux, et en s'engageant dans les mécanismes existants pour assurer la coordination, afin d'atteindre l'objectif d'un « Soudan sûr et stable ".

Dans ce contexte, l'Égypte poursuit l'accueil des fils de l'État frère du Soudan, et j'appelle tous les pays à fournir le soutien nécessaire à nos frères en ce moment historique délicat.

J'affirme ici, en ma qualité de pionnier du dossier de la reconstruction et du développement après-conflit au niveau de l'Union Africaine (UA), que l'Égypte n'épargnera aucun effort pour mobiliser le Centre pour la reconstruction et le développement du Caire afin de fournir tous les moyens d'appui aux pays frères dans leur processus vers le développement.

Je voudrais également annoncer la candidature de l'Égypte à l'adhésion au Conseil africain de paix et de sécurité (CPS) pour la période 2024-2026, en se basant sur les responsabilités de l'Égypte pour soutenir les efforts de paix et de sécurité sur notre continent.

Mesdames et Messieurs,

Je vous ai promis, en assumant la présidence du COMESA en 2021, de travailler avec l'effort et la sincérité nécessaires pour approfondir l'intégration économique entre les pays de la région.

Maintenant, après la fin de la présidence égyptienne du COMESA, je vous renouvelle ma promesse de continuer à travailler, en coordination avec tous nos frères pour la mise en œuvre des objectifs de l'Agenda 2063 pour le développement de l'Afrique, en assumant la présidence de l'Agence de développement de l'UA " NEPAD" au cours des deux prochaines années.

En conclusion, permettez-moi d'annoncer la fin de la présidence égyptienne du COMESA

C'est un grand plaisir de confier la responsabilité de la présidence du COMESA à mon frère, Son Excellence le Président Hichilima, Président de la République de Zambie, étant pleinement convaincu qu'il fera tout pour poursuivre les réalisations de la présidence égyptienne, souhaitant à Son Excellence et à son gouvernement le succès.

Je voudrais également annoncer le nouveau Bureau du Sommet du COMESA, composé de la République de Zambie en tant que Président, de la République du Burundi en tant que Vice-Président et de la République Arabe d'Égypte en tant que Rapporteur.

Merci infiniment

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous.

Discours du Président Al-Sissi à l'occasion du 10e anniversaire de la Révolution de 30 Juin



Au nom d’Allah le Miséricordieux

Permettez-moi tout d'abord de vous adresser mes sincères félicitations à l'occasion du dixième anniversaire de la glorieuse Révolution du 30 juin, qui coïncide cette année avec l’Aïd Al-Adha (fête du Grand Baïram), qu’Allah la ramène en Égypte, aux pays arabes et nations islamiques avec bonté, et bénédictions.

Le grand peuple d'Égypte,

L'histoire a des jours brillants, comme des étoiles qui éclairent les ténèbres de la nuit, éliminent l'obscurité de la tyrannie, et éclairent le chemin des marcheurs et leur montrent la bonne voie. En particulier, le 30 juin 2013 qui s'est ajouté à ces jours éternels, lorsque le grand peuple d'Égypte a révolté contre ceux qui voulaient s'emparer de sa patrie, tout en rejetant l'injustice, le sectarisme et la tyrannie, annonçant avec une voix rugissante qui était écoutée dans le monde entier : "L'identité de la patrie est authentiquement égyptienne, n'accepte ni l’enlèvement ni le changement."

Ce jour-là, le peuple a déclaré que l'Égypte appartient aux Égyptiens, qu’elle est indépendante dans sa prise de décision et ne suit que la volonté de son peuple et ses intérêts suprêmes.

Le 30 juin était un symbole réaffirmant l'unité de la patrie, sous son identité égyptienne unificatrice qui ne différencie pas, incluant tout le peuple, sans discrimination ni division.

Le glorieux peuple d'Égypte,

La résilience dont vous avez fait preuve, au cours des dix dernières années, depuis la glorieuse révolution du 30 juin, restera l'objet d'études des intellectuels et des chercheurs. Combien de questions ont été soulevées, concernant le secret de la relation privilégiée entre le peuple égyptien et ses institutions étatiques nationales et ses Forces Armées !

Outre, beaucoup étaient confus quant à l’origine de cette forte volonté et de cette détermination inébranlable qui ont fait passer l'Égypte, en quelques années, d'un pays confronté à une division dangereuse et au spectre d’une guerre civile à un État cohérent, dont son peuple jouit de la sécurité et de la stabilité qui coûtent chers. Elles ont été payées par les héros de ce peuple, parmi ses forces armées et sa police, qui ont affronté courageusement une vague du terrorisme, étant la plus puissante et la plus féroce, et ont sacrifié leur vie pour que le pays vive et prospère.

L'ampleur des défis auxquels le peuple égyptien a été confronté depuis 2011, a inculqué à ses enfants une ténacité unique et une force particulière. Alors, ils ont vécu et goûté la menace de perdre la patrie, la peur pour la famille et les enfants, ainsi que la perte des moyens de subsistance et des capacités.

Donc, je crois fermement que cette génération du peuple égyptien est la plus capable d'assumer la responsabilité de construire la nation et d’édifier l'État moderne et avancé.

Je crois que cette génération, qui a fait transférer l'Égypte, grâce à ses efforts et sa patience, du chaos et de l'inquiétude, à la stabilité et à la sécurité, est capable d'achever son expérience globale de développement, réalisant des progrès rapides, couvrant chaque pouce du pays, en terme d'infrastructures, de routes, de transport et de commerce, marquant une véritable révolution qui qualifie l'Égypte de faire partie des pays développés aux domaines de l'électricité, du gaz, du pétrole, des énergies renouvelables et vertes, ainsi que de la restauration des superficies de terres, sans précédent dans l'histoire de l'Égypte.

Outre, la santé et l'éducation, étant notre préoccupation afin d’éliminer les maladies qui ont toujours affligé les Égyptiens, de créer des écoles et des universités modernes et de localiser les sciences contemporaines en Égypte.

De même, le développement de zones dangereuses et non planifiées, afin de sauver des millions de nos chers concitoyens d'une réalité qui n’est digne ni d’eux, ni de l'Égypte, à travers la création des nouvelles villes développées, à l’échelle de la République, pour résoudre la crise de la surpopulation et améliorer la qualité de vie des Égyptiens, arrivant à la voie de l'industrialisation avancée, des communications, technologies de l'information et de transformation numérique.

Le grand peuple de l'Égypte,

À l'occasion du dixième anniversaire de la grande Révolution du 30 juin, je renouvelle ma promesse, que le dévouement et le travail soient uniquement pour l'Égypte, à condition que l'intérêt et l’identité nationaux soient toujours les signes qui nous guident au bon chemin.

Je vous annonce que "les grands sacrifices du peuple et de ses institutions nationales ne valent rien d'autre que la victoire, si Allah le veut."

La victoire, en avançant avec force et confiance sur la voie du développement, en construisant pour l'amélioration des conditions et de la vie des gens et en créant les conditions appropriées pour libérer les énergies du travail et de la créativité du peuple égyptien avec toutes ses catégories et groupes, ainsi que du secteur privé, de la société civile, des jeunes et des femmes, afin de regrouper toutes les composantes de la patrie dans un système intégré qui conduit notre chers pays vers la réalisation du rêve des Égyptiens de progrès et d'avancement de la nation, ainsi que d'une Nouvelle République, moderne et avancée dans tous les domaines.

Bonne année à l'Égypte et à son peuple, et qu’il vive en paix et sécurité.

Vive l'Égypte, vive l'Égypte, vive l'Égypte,

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.

Réception de rois et de chefs d'État

Le Président Al-Sissi et la Première Dame reçoivent la Première Dame américaine Jill Biden

Le 2 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi et la première dame Intisar Al-Sissi ont reçu la première dame américaine Jill Biden, en visite en Égypte pour deux jours.



La Première dame a accueilli la Première dame américaine Jill Biden comme une chère invitée de l'Égypte et lui a souhaité la bienvenue dans son deuxième pays. Elle s'attend en outre à ce que cette visite soit une nouvelle étape vers le renforcement de l'amitié égypto-américaine.

Le président El-Sisi reçoit le président de la Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazaouani

Le 4 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu le président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazaouani, à l'aéroport international du Caire, au début de la visite de trois jours du président mauritanien en Égypte.

À leur arrivée au Palais Al-Ittihadiya, une cérémonie de réception officielle a eu lieu au cours de laquelle la garde d'honneur a été inspectée et les hymnes nationaux des deux pays ont été joués.

Le président Al-Sissi et le président mauritanien ont tenu une séance d'entretiens bilatéraux, suivie d'une réunion élargie à laquelle ont participé les délégations des deux pays. Les deux présidents ont apprécié le développement continu des relations égypto-mauritaniennes, ainsi que les progrès constants dans les liens historiques de longue date entre les deux pays au cours des dernières années à tous les niveaux, en particulier dans les aspects militaires et sécuritaires ainsi que dans les efforts de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel.

Le président Al-Sissi et le président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazaouani ont discuté des moyens de renforcer la coopération économique, d'accroître les échanges commerciaux et de stimuler les investissements bilatéraux au cours de la période à venir. Le président mauritanien a fait l'éloge de l'expérience égyptienne en matière de développement, exprimant son appréciation pour le soutien et le renforcement des capacités des frères mauritaniens que l'Égypte fournit dans tous les domaines.

Réception de responsables étrangers

 

Le président Al-Sissi a reçu le secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT)

 

Le 5 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré la secrétaire générale de l'Union internationale des télécommunications (UIT), Mme Doreen Bogdan-Martin. Le ministre des communications et des technologies de l'information, M. Amr Talaat, et le directeur du bureau régional de l'Union internationale des télécommunications pour les États arabes, M. Adel Darwish, y ont également assisté.

 

Le président a confirmé l'engagement de l'Égypte à renforcer la coopération avec l'Union internationale des télécommunications, en plus de participer efficacement à ses travaux et activités, compte tenu de son rôle pionnier, étant l'une des agences des Nations Unies spécialisée dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, qui représente une plate-forme mondiale pour les gouvernements et le secteur privé dans ce domaine. Tout en soulignant l'intérêt de l'État, à travers la "Stratégie de l'Égypte numérique", à faire progresser le secteur des communications et des technologies de l'information et à développer ses infrastructures, étant le portail de l'Égypte vers l'avenir, exprimant l'aspiration à renforcer le soutien de l'Union aux efforts de l'Égypte à cet égard.

Pour sa part, la Secrétaire générale de l'UIT a apprécié le rôle de l'Égypte, ainsi que ses contributions étendues aux travaux de l'Union, notamment l'accueil de l'édition actuelle du Colloque mondial des régulateurs (GSR) à Charm Al-Cheikh, étant une instance internationale importante, avec une large participation pour la coopération et l'échange d'expériences entre toutes les parties prenantes dans ce domaine à l’échelle mondiale. Ce qui reflète la confiance de la communauté internationale dans le secteur égyptien des TIC et ses capacités, son expertise ainsi que son avenir prometteur. De même, elle a affirmé le souci de l’Union d’approfondir la coopération avec l'Égypte dans ce contexte, d'une manière qui contribue à soutenir le processus du développement numérique, en particulier à la lumière de l'intérêt intense de l'État pour ce secteur.


Le président Al-Sissi rencontre le Premier ministre irakien et sa délégation

Le 13 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu le premier ministre irakien, Mohammed Shia' Al Sudani. Le Premier ministre irakien est à la tête d'une délégation gouvernementale de haut niveau, composée de deux adjoints du Premier ministre, des ministres des affaires étrangères, de la planification, du logement, du commerce et de l'électricité, ainsi que du gouverneur de la Banque centrale d'Irak. La délégation irakienne est en Égypte pour participer au comité supérieur conjoint égypto-irakien. Le Premier ministre, Moustafa Madbouly, et un certain nombre de ministres et de hauts fonctionnaires égyptiens ont également assisté à la réunion avec le président.

SE M. le Président a affirmé le soutien ferme et indéfectible de l'Égypte à la sécurité et à la stabilité de l'Irak frère, ainsi que sa fierté de la profondeur et de la force des relations stratégiques entre les deux pays.

Outre, le souci de renforcer et de diversifier les cadres de la coopération bilatérale mutuelle dans divers domaines politiques, économiques, commerciaux et culturels, que ce soit au niveau bilatéral ou à travers le mécanisme de la coopération tripartite avec la Jordanie.

De sa part, le Premier Ministre irakien a salué les liens fraternels étroits et historiques qui unissent les deux pays, soulignant le souci de l'Irak de renforcer les mécanismes de la coopération bilatérale avec l'Égypte, en se basant sur les résultats de sa récente visite en Égypte en mars dernier. Il a également souligné que le rythme des visites mutuelles entre les deux parties reflète la volonté de pousser les relations bilatérales vers des horizons plus larges, au cours de la période à venir, et d’optimiser l'utilisation des capacités et des compétences égyptiennes dans divers domaines. En particulier, à la lumière du rôle pionnier de l'Égypte dans le renforcement des mécanismes de l'action arabe commune, pour faire face aux crises et aux défis actuels dans la région, étant un modèle à suivre pour maintenir la stabilité et améliorer les conditions développementales, économiques et sociales.

Les deux parties ont également échangé les vues sur des questions arabes et régionales d'intérêt commun, à la lumière du rôle central des deux pays dans la région.

À cet égard, la volonté de renforcer l'action arabe commune a été soulignée, ce qui contribue à relever les multiples défis auxquels la nation arabe est confrontée à la phase actuelle, et réalise les aspirations des peuples de la région à vivre en paix et stabilité.



Le président Al-Sissi rencontre le PDG de CMA CGM

Le 15 juin 2023, le Président Al-Sissi a rencontré M. Rodolphe Saadé, PDG de CMA CGM, une compagnie maritime française, en présence du Ministre des Transports, le Lieutenant Général Kamel Al-Wazir, et de hauts fonctionnaires.

Le président a fait l'éloge des relations étroites entre l'Égypte et la France, soulignant que la coopération avec la société française contribuerait au développement de la gestion du Grand Port d'Alexandrie, en particulier en termes d'établissement de zones logistiques pour augmenter sa capacité. Ceci, à son tour, renforcerait sa capacité à soutenir le commerce, l'exportation et l'importation, et à promouvoir le poids de l'Égypte en tant que plaque tournante du commerce mondial et de la logistique.

M. Saadé a félicité le Président Al-Sissi pour l'ouverture du Terminal Tahya Misr, louant le climat des affaires en Egypte et soulignant l'aspiration de la société à renforcer la coopération avec la partie égyptienne dans la gestion portuaire, ainsi qu'à étendre le champ d'action de la société pour inclure l'exploitation de zones logistiques et de terminaux supplémentaires dans d'autres ports à côté du Port d'Alexandrie.



Le président Al-Sissi reçoit le directeur général de la SFI

Le 18 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu le directeur général de la Société financière internationale (SFI), du Groupe de la Banque mondiale, Makhtar Diop. La réunion s'est déroulée en présence de la ministre de la Coopération internationale, Dr. Rania Al-Mashat.

La réunion a porté sur divers aspects des relations entre l'Égypte et la Société financière internationale, ainsi que sur le rôle de la SFI dans le soutien aux priorités de développement en Égypte, en particulier à la lumière de l'accord qui doit être signé aujourd'hui entre les deux parties, concernant la fourniture par la SFI d'un soutien technique et consultatif pour assurer la mise en œuvre optimale du document de politique de propriété de l'État.

Le président Al-Sissi a apprécié le partenariat fructueux et la coopération constructive entre le gouvernement égyptien et la SFI, en particulier dans les domaines des infrastructures, des énergies renouvelables, des industries de transformation et des soins de santé. Le président a souligné la volonté de l'Égypte de continuer à renforcer les réformes structurelles, afin de contribuer à accroître le rôle du secteur privé et de créer un climat positif pour tous les investisseurs et les marchés financiers mondiaux.

Pour sa part, le directeur général de l'IFC a salué les relations de coopération distinguées entre les deux parties, exprimant son aspiration à signer un accord pour soutenir le programme égyptien d'offres et fournir des conseils sur la mise en œuvre du document de politique d'actionnariat de l'État conformément aux priorités et besoins du gouvernement, notant ainsi l'attitude sérieux de l'État dans la promotion d'un climat ouvert, en encourageant l'IFC à accroître les programmes conjoints avec le secteur privé, pour stimuler son rôle d'appuyer les efforts de développement globaux et durables, surtout à ce stade délicat au niveau mondial, dans lequel de nombreuses crises complexes sont entrelacées pour imposer de grandes pressions sur la plupart des pays du monde, tout en mettant l'accent sur le rôle de l'IFC dans la préservation du développement global en Égypte.



Le président Al-Sissi rencontre le vice-président du Conseil souverain du Soudan

Le 18 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré le vice-président du Conseil souverain du Soudan, Malik Agar, et la délégation de haut niveau qui l'accompagne, en présence du directeur du service de renseignement général égyptien, le général de division Abbas Kamel.

 

Le président Al-Sissi a examiné l'évolution de la situation au Soudan relatifs à la crise au Soudan. M. Agar a expliqué les efforts visant à résoudre la crise, d'une manière qui préserve l'unité et la cohésion de l'État, ainsi que les moyens de coopération et de coordination pour fournir une aide humanitaire et de secours. M. Agar a salué le soutien sincère et inlassable de l'Égypte au maintien de la sécurité et de la stabilité du Soudan, compte tenu de la situation critique que traverse le pays, y compris l'accueil du peuple soudanais dans sa deuxième patrie, l'Égypte. Il a exprimé la reconnaissance de son pays pour le rôle actif que joue l'Égypte dans la région et en Afrique.

M. le Président a affirmé au cours de la réunion que l'Égypte a été, et sera toujours, un soutien et une aide au Soudan frère, en particulier dans les circonstances délicates, compte tenu des liens historiques entre les deux peuples et de l'intérêt stratégique commun qui rapproche les deux pays frères.

M. le Président a affirmé que l'arrêt des combats et du cessez-le-feu d'une manière permanente et globale, ainsi que le démarrage du dialogue pacifique qui mène à la réalisation de la volonté du peuple soudanais pour la sécurité, la stabilité et le développement, constituent les priorités pour lesquelles les efforts doivent être intensifiés, en affirmant que l'Égypte va faire tout son possible pour parvenir au calme, arrêter les effusions de sang et promouvoir la voie de la solution pacifique, outre, son plein soutien au Soudan, à sa cohésion, à l'unité et à l'intégrité de ses territoires.



Le président A-Sissi rencontre le haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

Le 19 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu le haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, M. Josep Borrell, et le vice-président de la Commission européenne, en présence du ministre des affaires étrangères, Sameh Shoukry, et d'un certain nombre de hauts fonctionnaires de la Commission européenne.

M. le Président avait souligné l'importance de l'Union européenne dans le cadre de la politique étrangère de l'Égypte, en tant que premier partenaire commercial de l'Égypte à la lumière des liens étendus qui unissent les deux parties, outre les défis communs auxquels elles sont confrontées aux rives de la Méditerranée.

Pour sa part, M. Borrell a loué les relations distinguées entre l'Égypte et l'Union européenne, notant le poids politique de l'Égypte au niveau régional et international, et son rôle en tant qu'axe de sécurité et de stabilité dans la région qui passe par une phase turbulante, ce qui rend l'Égypte un partenaire stratégique important et apprécié par l'UE et ses États membres.

La réunion a porté sur l'examen des différents aspects de la relation institutionnelle entre l'Égypte et l'UE, où on a mis l'accent sur le renforcement de la coopération et du dialogue mutuel pour maintenir les relations amicales entre les deux parties, à la lumière des intérêts et défis communs, surtout en ce qui concerne la lutte contre l'immigration clandestine et le terrorisme.

La réunion a également abordé la coordination continue sur de nombreuses questions internationales et régionales; Notamment les développements de la crise au Soudan, où le responsable européen a salué les efforts égyptiens à cet égard, qu'il s'agisse de l'accueil des réfugiés soudanais, ou des efforts d'apaisement et de cessez-le-feu. On a discuté aussi de l'évolution de la cause palestinienne à la lumière des derniers développements, où il a été convenu d'intensifier les efforts pour établir la paix et parvenir à un règlement conformément aux constantes et références internationales, d'une manière qui restitue au peuple palestinien ses droits légitimes, ce qui soutient la sécurité et le développement de tous les peuples de la région.

Les derniers développements de la crise russo-ukrainienne ont également été évoqués. À cet égard, M. le Président a souligné l'importance d'intensifier l'action internationale pour éviter et contenir les effets économiques de la crise sur l'économie mondiale et les pays en développement en particulier, à l'issue des répercussions qui ont affecté les marchés de l'alimentation, de l'énergie et du financement au monde entier.



Le président Al-Sissi rencontre les PDG de sociétés minières italiennes

Le 20 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu les PDG d'un certain nombre de sociétés minières italiennes, dont Breton, BSM et Minerali Industriali. Le Premier ministre, Moustafa Madbouly, le ministre du Pétrole et des Ressources minérales, Eng. Tarek El Molla, ainsi que l'ambassadeur d'Italie en Égypte.

La réunion a permis d'explorer les perspectives de coopération avec les entreprises italiennes afin d'exploiter les richesses minérales de l'Égypte, à la lumière de l'énorme succès de la coopération industrielle entre l'Égypte et l'Italie. Cette coopération comprend le complexe d'usines de production de quartz à Ein Sokhna, que le président a inauguré en mai dernier.

Pendant la réunion, les responsables d'entreprises italiennes ont exprimé leur aspiration à intensifier les travaux en vue d'approfondir le processus de coopération avec l'Égypte, notant que le suivi attentif de la part du M. le Président des efforts visant à stimuler l'investissement privé reflète la volonté de l'État de réaliser un vrai essor dans ce domaine. Tout en affirmant leur engagement à renforcer une coopération fructueuse avec l'Égypte dans le domaine des activités minières, en particulier à la lumière de sa richesse en minerais, ainsi que de bénéficier du climat d'investissement attractif dans le secteur minier en Égypte.

M. le Président a affirmé l'appréciation de l'Égypte pour ses relations historiques bien établies avec l'Italie, et son souci de les développer dans divers domaines de la coopération bilatérale, soulignant à cet égard l'intérêt de l'Égypte à attirer les investissements des grandes entreprises italiennes dans le secteur minier et l'industrie manufacturière, dans le but d'augmenter la valeur ajoutée industrielle et de localiser l'industrie, le transfert de connaissances et de technologie, et de construire les capacités égyptiennes dans ces industries les plus avancées, d'une manière qui ouvre de larges horizons à l'économie nationale pour offrir des opportunités d'emploi plus distinguées, et augmenter la production et les exportations vers les différents pays du monde.



Le président Al-Sissi reçoit le Premier ministre indien au palais d'Ittihadia

Le 25 juin, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu au palais d'Ittihadia le premier ministre de l'Inde, Narendra Modi, qui effectue une visite d'État en Égypte, la première du genre.

Les deux dirigeants ont eu des entretiens au niveau du sommet, au cours desquels ils ont confirmé les relations historiques conjointes distinctes entre les deux pays et l'engagement mutuel à les pousser vers des horizons plus larges dans divers domaines, notamment par l'intensification des visites mutuelles de hauts fonctionnaires des deux pays. La visite du premier ministre indien en Égypte fait suite à la visite d'État que le président El-Sisi a effectuée à New Delhi en janvier. Elle coïncide également avec le 75e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre l'Égypte et l'Inde.

La réunion a porté sur les moyens de renforcer les relations bilatérales dans de nombreux domaines, notamment les communications et les technologies de l'information, les industries pharmaceutiques, les vaccins, l'enseignement supérieur, les énergies nouvelles et renouvelables, y compris l'hydrogène vert, ainsi que le tourisme et la culture, grâce à des vols directs entre Le Caire et New Delhi. Cela s'ajoute à la stimulation du commerce et de l'échange de biens stratégiques entre les deux pays, ainsi qu'au développement des investissements indiens en Égypte au cours de la période à venir.

La visite du Premier Ministre indien en Égypte fait suite à la visite d'État de SE M. le Président à New Delhi en janvier dernier, coïncidant avec le 75e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre l'Égypte et l'Inde.

Lors de la rencontre, les moyens de renforcer les relations bilatérales conjointes dans de nombreux domaines ont été examinés, notamment les communications et les technologies de l'information, les industries pharmaceutiques, les sérums et les vaccins, ainsi que l'enseignement supérieur et les énergies nouvelles et renouvelables, y compris l'hydrogène vert.

Outre, le tourisme et la culture à travers le lancement des vols directs entre le Caire et New Delhi, la maximisation du volume des échanges commerciaux et des produits stratégiques entre les deux pays, ainsi que le développement des investissements indiens en Égypte, au cours de la prochaine phase.

Les deux parties ont également échangé les vues sur l'évolution de certains dossiers régionaux et internationaux d'intérêt commun. À cet égard, le Premier Ministre indien a invité SE M. le Président à participer au prochain sommet du G20 à New Delhi, sous la présidence indienne.

De sa part, SE M. le Président a exprimé la confiance de l'Égypte dans la présidence indienne active du G20, contribuant à contenir les répercussions négatives des défis internationaux sur l'économie mondiale, affirmant que l'Égypte est entièrement prête à coopérer avec la présidence indienne pour faire avancer les pourparlers dans une direction constructive, afin de trouver les meilleurs moyens de faire face aux crises énergétiques, au changement climatique, aux pénuries alimentaires et à l'accès au financement pour les pays en développement.

Les deux parties ont signé la déclaration conjointe pour élever les relations entre les deux pays au niveau du partenariat stratégique, d’une manière qui reflète l'héritage culturel commun et étendu entre l'Égypte et l'Inde aux niveaux officiel et populaire, ainsi que la volonté mutuelle entre les deux pays amis d’améliorer les relations bilatérales.

De même, SE M. le Président a décerné au Premier Ministre indien l’Ordre du Nil, étant la plus haute et la plus prestigieuse décoration égyptienne.



Le président Al-Sissi participe à une réunion avec des présidents africains sur l'initiative de médiation africaine

Le 5 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a participé à une réunion avec un certain nombre de présidents africains pour discuter de l'initiative de médiation africaine sur la crise russo-ukrainienne. Parmi les participants figuraient le président des Comores et président en exercice de l'Union africaine, Othman Ghazali, le président de l'Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, le président du Sénégal, Macky Sall, le président de l'Ouganda, Yoweri Museveni, et le président de la Zambie, Hakainde Hichilema.

Les chefs africains ont examiné, lors de la réunion, les détails de l'initiative africaine pour la médiation entre la Russie et l'Ukraine, affirmant l’intérêt de l'Afrique à oeuvrer pour mettre fin à ce conflit, compte tenu de ses énormes effets négatifs sur les pays africains et le monde, touchant certains secteurs vitaux, tels que la sécurité alimentaire, l'énergie et la finance internationale, ainsi que son importance pour soutenir la stabilité et la paix internationale.

De sa part, M. le Président a exprimé l'aspiration de l'Égypte à la contribution de l'initiative africaine au règlement du conflit russo-ukrainien, à la lumière des relations étendues entre les pays du continent africain et les deux pays.

Outre, les divers dimensions de cette crise, qui a dépassé ses frontières géographiques pour toucher les différentes régions du monde, notamment en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi qu’au niveau des pays en développement, étant les plus touchés par les répercussions de la crise.

M. le Président a également affirmé que l'Égypte a adopté une position équilibrée depuis le déclenchement de la crise, fondée sur la nécessité de respecter les principes du droit international, de régler les différends par des moyens pacifiques, de privilégier le langage du dialogue et de mobiliser les efforts internationaux pour parvenir à une solution qui tienne compte des préoccupations de toutes les parties, afin d'assurer la stabilité et la sécurité internationales. Ajoutant que l’Égypte n’épargnera aucun effort pour contenir cette crise et surmonter ses répercussions politiques, humanitaires et économiques, espérant que la contribution de l'initiative africaine sera une étape pour parvenir au règlement politique souhaité entre les deux parties au conflit.

On est convenu sur la poursuite du travail intensif, pour la promotion de l'initiative africaine, en élaborant les mécanismes nécessaires pour encourager les parties russe et ukrainienne à s'y engager positivement au cours de la période à venir.



Visites à l’ etranger

 

Le président Al-Sissi effectue une tournée africaine en Angola, en Zambie et au Mozambique

 

Le 6 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a effectué une tournée africaine en trois étapes qui le conduira en Angola, en Zambie et au Mozambique.

SE M. le Président dans la région de l'Afrique australe s'inscrit dans le cadre de la volonté de l'Égypte d'intensifier la communication et la coordination avec ses frères africains.

 

Le président Al-Sissi arrive en Zambie

 

Le 7 juin 2023, le Président Abdel Fattah Al-Sissi est arrivé en Zambie en visite officielle pour participer au Sommet du COMESA.

 

L'orchestre folklorique de Zambie a célébré et présenté une partie de la "danse folklorique", pour célébrer l'arrivée du président El-Sisi dans la capitale, Lusaka.

 

Le sommet, auquel participeront 21 dirigeants africains, se concentre sur les moyens de promouvoir le développement et l'intégration économique et commerciale entre les membres du COMESA.

 

Le COMESA regroupe 21 pays : l'Égypte, le Burundi, les Comores, la République démocratique du Congo, Djibouti, l'Érythrée, le Kenya, l'Éthiopie, l'Eswatini, le Malawi, Madagascar, la Libye, les Seychelles, le Rwanda, l'île Maurice, la Tunisie, le Soudan, la Somalie, la Zambie, le Zimbabwe et l'Ouganda.

 

 Le 8 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré le président de la République de Zambie, Hakainde Hichilema.

 

Le président Hichilema a accueilli le président Al-Sissi à Lusaka, saluant les réalisations accomplies sous la présidence égyptienne du COMESA au cours de la période écoulée. Il a souligné la volonté de son pays de développer la coopération avec l'Égypte et de poursuivre les consultations sur les questions et les défis auxquels l'Afrique est confrontée, compte tenu notamment du rôle de premier plan joué par l'Égypte sous la direction du président Al-Sissi au niveau africain et des efforts déployés pour faire avancer le processus de développement et maintenir la paix et la sécurité sur le continent africain.

Le président Al-Sissi a souligné l'aspiration de l'Égypte à renforcer les relations bilatérales historiques entre les deux pays frères et à activer les cadres de coopération conjointe dans divers domaines, en particulier pour accroître les échanges commerciaux, explorer les possibilités d'investissement mutuel afin de réaliser les intérêts mutuels, et fournir divers programmes de soutien et de renforcement des capacités en Zambie. Il a exprimé ses vœux sincères à son frère, le président Hichilema, pour qu'il dirige avec succès le COMESA et continue à faire progresser les cadres de coopération conjointe au cours de la période à venir.

 

Les participants à la réunion ont également examiné les moyens de renforcer les relations bilatérales à différents niveaux et sont convenus de l'importance d'activer les mécanismes de coopération existants entre les deux parties. Il s'agit en outre de développer les relations économiques et commerciales entre les deux pays frères et de soutenir les efforts de développement économique de la Zambie, en particulier dans le domaine du développement des infrastructures en mettant à profit l'expertise des entreprises égyptiennes dans ce domaine et en maximisant la coopération dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage, de la pisciculture et de la santé.

Les discussions ont également porté sur les derniers développements régionaux au niveau continental ainsi que sur les dossiers les plus importants de l'agenda du COMESA, notamment en ce qui concerne le renforcement des efforts existants en matière d'intégration économique et régionale. Les deux parties ont convenu de l'importance de poursuivre les travaux de mise en œuvre des objectifs de développement dans les différents domaines définis dans l'Agenda 2063 pour le développement de l'Afrique, ainsi que de se concentrer sur la mise en œuvre de projets continentaux prioritaires. Cela s'ajoute au renforcement des mécanismes africains de reconstruction et de développement post-conflit et à l'intensification des efforts de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, ainsi qu'au soutien de la sécurité et de la stabilité sur le continent africain.

 

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a participé au 22e sommet du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), en présence des chefs d'État et des représentants des États membres africains.

 

Le sommet de Lusaka a vu la remise de la présidence tournante du COMESA par le président Al-Sissi au président zambien Hakainde Hichilema et l'accession de l'Égypte au poste de rapporteur au sein du bureau du COMESA. Les participants ont exprimé leur gratitude et leur appréciation pour les réalisations remarquables accomplies durant la présidence égyptienne du COMESA.

 

Le président Al-Sissi a prononcé un discours lors de la session, passant en revue les principales réalisations de la présidence égyptienne du COMESA au cours des deux dernières années, qui se sont déroulées dans des circonstances régionales et internationales très délicates, en particulier dans tous les secteurs du développement économique et dans le domaine du maintien de la paix et de la sécurité.

 

Le président Al-Sissi arrive au Mozambique et s'entretient avec le président Nyusi

 

Le 9 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi est arrivé à Maputo, au début de sa visite au Mozambique, où il s'est entretenu avec le président du Mozambique Filipe Nyusi au palais présidentiel.

 

Le président mozambicain s'était félicité de la visite historique du président Al-Sissi, confirmant que son pays appréciait hautement cette visite, qui est la première d'un président égyptien à Maputo. Il a apprécié la tournée actuelle du président Al-Sissi dans un certain nombre de pays africains, qui reflète l'intérêt profond de l'Égypte pour l'Afrique et son engagement à soutenir ses frères sur le continent.

 

Le président mozambicain a souligné la solidité des relations bilatérales et les liens de longue date entre l'Égypte et le Mozambique, notant que son pays est impatient de renforcer les relations entre les deux pays, en particulier au niveau économique. Il a déclaré que cela vient à la lumière de la volonté du Mozambique d'encourager les investissements égyptiens dans son pays, et a souligné que son gouvernement est engagé à fournir toutes les facilités nécessaires aux entreprises égyptiennes et à éliminer tous les obstacles qu'elles pourraient rencontrer dans leurs affaires au Mozambique.

Le président Al-Sissi a confirmé qu'il appréciait le fait d'être le premier président égyptien à se rendre à Maputo. Il a souligné que l'Égypte espérait que cette visite contribuerait à ouvrir de plus larges perspectives de coopération entre les deux pays afin de réaliser des progrès significatifs dans leurs relations bilatérales. Le président a réitéré que son désir de visiter le Mozambique au cours de sa tournée africaine actuelle émane de son appréciation des relations historiques et fraternelles que ce pays partage avec l'Égypte, ainsi que de son rôle clé dans la région de l'Afrique australe.

 

Le président Al-Sissi a mis en avant les vastes perspectives de promotion de la coopération économique entre l'Égypte et le Mozambique, soulignant la nécessité d'œuvrer à l'accroissement des échanges commerciaux entre les deux pays pour qu'ils soient à la hauteur des relations bilatérales exceptionnelles qu'ils entretiennent. Le président a réitéré l'engagement mutuel de renforcer la présence des entreprises égyptiennes opérant au Mozambique et d'encourager de nouvelles entreprises à y investir, en particulier dans les domaines de l'infrastructure, de l'agriculture, de la pêche et de la santé, tout en continuant à soutenir et à renforcer les capacités des frères du Mozambique dans les différents domaines civils et militaires.

Les entretiens entre les deux présidents ont permis de rapprocher les points de vue sur un certain nombre de questions régionales d'intérêt commun, notamment la crise soudanaise. Ils ont convenu de la nécessité d'organiser des consultations politiques intensives et une coordination entre les deux pays au cours de la prochaine période sur les dossiers urgents de la scène africaine. Il s'agit notamment de l'évolution des différentes zones de conflit en Afrique et des répercussions négatives des crises mondiales en cours sur les efforts visant à faire avancer les processus de développement dans les pays africains, en particulier à la lumière de l'élection du Mozambique au Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2023-2024.

La réunion a également exploré les moyens de renforcer la coopération entre l'Égypte et le Mozambique dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l'idéologie extrémiste en Afrique, afin de contribuer à la sécurité et à la stabilité nécessaires au développement, en particulier dans les régions de l'Afrique de l'Est et de l'Afrique australe, au niveau de la sécurité et du partage d'informations. Le président mozambicain a salué le rôle des vénérables institutions religieuses égyptiennes dans la lutte contre l'idéologie extrémiste et dans la diffusion des approches modérées de l'islam modéré dans les pays du monde, y compris le Mozambique.

 

Le président Al-Sissi se rend à Paris pour assister au Sommet pour Un Nouveau Pacte Financier

Le 21 juin, le président Abdel Fattah Al-Sissi est arrivé dans la capitale française, Paris, pour participer au Sommet pour un nouveau pacte mondial de financement.

la participation de SE M. le Président à cet événement important vient à l'invitation du président français Emmanuel Macron, à la lumière des relations stratégiques étroites et croissantes entre l'Égypte et la France. Outre le rôle actif de l'Égypte au niveau des économies émergentes en général, qui contribue à renforcer les initiatives internationales, visant à soutenir les pays en développement et les moins avancés, ainsi qu’à faciliter leur accès aux liquidités nécessaires pour faire face aux répercussions économiques de nombreux défis mondiaux successifs, en particulier le changement climatique, la pandémie de Covid-19, la crise russo-ukrainienne résultant des crises énergétiques, alimentaires et de la chaîne d'approvisionnement.

 

 Dans ce contexte, le sommet cherchera à renforcer la coopération internationale, afin de formuler des mécanismes appropriés pour fournir le financement nécessaire, dans le but d’atteindre le développement durable souhaité dans ces pays.

 

SE M. le Président a l'intention de mettre l’accent, lors du sommet de Paris, sur les diverses questions d’intérêt pour les pays en développement, concernant l'importance de renforcer les efforts internationaux pour faciliter leur accès aux flux financiers requis, à la lumière des défis auxquels ces pays sont confrontés, en raison de l'escalade des crises mondiales. En plus de souligner la nécessité de soutenir efficacement ses efforts pour réaliser les objectifs de développement durable 2030, y compris l'engagement des pays développés à leurs engagements, dans le cadre de l'Accord de Paris sur le changement climatique, tout en mettant en relief, à cet égard, les axes de la présidence égyptienne du Sommet mondial sur le climat COP-27 tenu à Charm Al-Cheikh, et ses réalisations les plus importantes. En plus d'examiner l'expérience nationale égyptienne, en ce qui concerne la question du changement climatique et l'expansion de l'utilisation des énergies renouvelables.

 

De même, la visite de SE M. le Président en France comprendra des réunions avec certains hauts dirigeants et fonctionnaires, français et internationaux, pour examiner l'avancement des cadres de la coopération bilatérale, ainsi que les questions régionales et internationales d'intérêt commun.

Le 21 juin, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu, à sa résidence à la capitale française, Paris, M. Rodolphe Saadé, PDG du groupe français de Transport Maritime International "CMA CGM" et un certain nombre de hauts responsables du groupe.

 

La réunion a porté sur les moyens d'étendre et d'approfondir les activités de la société en Égypte au cours de la prochaine période, de poursuivre la coopération dans le domaine de la navigation, des ports et du transport maritime en Égypte, notamment en ce qui concerne l'exploitation et la gestion du terminal polyvalent "Tahya Misr", situé au Grand Port d'Alexandrie, et qui a été récemment inauguré en présence du M. le Président. Où SE a souhaité que la coopération entre l'Égypte et CMA CGM représentera une valeur ajoutée et un saut qualitatif dans le développement du Grand Port d'Alexandrie, renforçant ainsi son activité aux niveaux régional et mondial, grâce à l'application des normes internationales en ce qui concerne l'exploitation des ports et le profit de l'expérience étrangère, ce qui mène à élever le classement mondial des ports égyptiens dans les domaines des logistiques et du commerce.

Le 21 juin, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu, à sa résidence à la capitale française, Paris, M. Henri Poupart-Lafarge, président du groupe français Alstom.

 

La réunion a porté sur la coopération conjointe avec le groupe français "Alstom" dans le secteur des transports publics, où M. le Président a salué leur coopération constructive dans le cadre des relations bilatérales distinguées entre l'Égypte et la France, soulignant la volonté de l'Égypte d'augmenter les taux de localisation de l'industrie et de la technologie de pointe dans les activités communes avec les grandes entreprises internationales, tout en prêtant attention à la création de centres de formation d'experts égyptiens pour profiter de l'expertise étrangère dans le transfert de connaissances et la formation des cadres, louant ainsi les efforts d'Alstom à cet égard.

 

Pour sa part, le président du groupe français a affirmé son intention d'étendre ses activités en Égypte, surtout à la lumière des opportunités d'investissement prometteuses offertes par le secteur des transports publics égyptiens, en tant qu’un portail pour maximiser leurs investissements dans les régions arabe et africaine, outre l'optimisation du volume de grands projets mis en œuvre en Égypte, où le travail est caractérisé par l'efficacité et la rapidité.

 

La réunion a abordé aussi les aspects actuels de la coopération entre le ministère des Transports et Alstom, notamment en ce qui concerne l'Autorité nationale des tunnels et l'Autorité nationale des chemins de fer, ainsi que l'examen des futurs projets dont les détails sont à l'étude entre les deux parties.

 

De son côté, le PDG de CMA CGM s'est félicité du climat des affaires en Égypte, qui témoigne une évolution positive et rapide, soulignant l'aspiration du groupe à élargir la coopération avec la partie égyptienne dans la gestion des ports supplémentaires, y compris l'exploitation des zones logistiques et des terminaux, à la lumière de l'énorme volume de projets de développement mis en œuvre en Égypte, ce qui représente une grande opportunité en tant qu’un marché prometteur pour recevoir les grandes entreprises étrangères à investir dans divers domaines.

 

Le 22 juin, le Président Abdel-Fattah Al-Sissi a rencontré, à Paris, M. Charles Michel, président du Conseil européen, en marge du sommet "Pour un Nouveau Pacte Financier mondial".

 

M. le Président s'est félicité de poursuivre la communication avec le président du Conseil européen, exprimant son appréciation pour les relations égypto-européennes, son intérêt de les développer et d'approfondir le partenariat entre les deux parties, mettant en considération le fait de partager le voisinage régional méditerranéen, ainsi que l'importance d'une coordination conjointe pour relever les défis régionaux et internationaux.

Pour sa part, le président du Conseil européen s'est félicité d'avoir communiqué avec M. le Président et écouté la position de l'Égypte sur les questions soulevées, en tant qu’un partenaire stratégique important de l'Union européenne qui cherche à progresser la coopération avec l'Égypte à divers niveaux.

La réunion a porté sur le suivi de l'évolution des différents aspects des relations bilatérales, dans le cadre des "Priorités de la participation égypto-européenne jusqu'à 2027", ce qui représente une voie vitale pour approfondir le partenariat égypto-européenne, au cours des prochaines années, dans tous les domaines.

De même, on a abordé les questions les plus importantes d'intérêt commun, où le président du Conseil européen avait loué les efforts égyptiens appréciés par l'Union européenne sur diverses questions qui représentent des défis dans la région et affectent la sécurité et la stabilité dans les pays méditerranéens, notamment en termes d'accueil de millions de réfugiés sur les territoires égyptiens, de prévention de l'immigration illégale et de la lutte contre le terrorisme et l'idéologie extrémiste, ainsi que d'établissement de la paix au Moyen-Orient.

On a discuté aussi des développements de la crise russo-ukrainienne, ainsi que de l'évolution de la crise actuelle au Soudan frère, où les deux parties sont convenues de poursuivre la consultation et la coordination, au cours de la période à venir, afin d'intensifier les efforts pour aider le Soudan à surmonter cette crise, d'une manière qui tienne compte des intérêts du peuple soudanais à cet égard et des situations humanitaires détériorées dont il souffre.

 

Le 22 juin, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré à Paris le président tunisien Kaïs Saïed, en marge du Sommet pour un Nouveau Pacte financier mondial.

SE M. le Président a salué les relations bilatérales et fraternelles entre l'Égypte et la Tunisie, en la soutenant lors de la circonstance délicate actuelle.

De plus, SE M. le Président a mis l’accent sur le souci de l'Égypte de poursuivre la promotion des cadres de la coopération bilatérale à tous les niveaux.

De sa part, le président tunisien a exprimé la fierté de son pays des liens étroits et des relations bilatérales avec l'Égypte, aux niveaux officiel et populaire, louant les réalisations égyptiennes, au cours des dernières années, au niveau intérieur en ce qui concerne la sécurité, la stabilité et le développement. Outre, son poids politique, aux niveaux régional et international, ainsi que son impact positif sur l'action africaine et arabe conjointe, et ses efforts pour parvenir à des règlements politiques aux crises existantes dans la région.

Lors de la réunion, les moyens de renforcer les cadres de la coopération bilatérale entre les deux pays frères ont été examinés. De même, les deux chefs ont échangé les vues sur certains dossiers régionaux et internationaux d'intérêt commun, y compris les efforts internationaux pour réformer le système financier mondial, à la lumière de la crise actuelle.

À cet égard, ils sont convenus de la nécessité d'offrir plus de justice et d'améliorer les mécanismes du système de financement mondial, afin de contenir les répercussions négatives résultant des crises complexes, en particulier sur les pays en développement.

 

Le 22 juin, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré, à Paris, le Président Emmanuel Macron, Président de la République française, lors d'un déjeuner de travail, organisé par le Président français en l'honneur de SE M. le Président à l'Élysée, célébrant sa visite en France, pour participer au Sommet pour un Nouveau Pacte Financier Mondial.

Le président français s'est félicité de la visite de SE M. le Président à Paris, exprimant la gratitude de son pays à l'Égypte, appréciant les liens étroits entre les deux États, ainsi que la profondeur des liens d'amitié, surtout à la lumière de l'élan des relations bilatérales dans divers domaines, notamment en ce qui concerne les relations économiques et commerciales.

Le Président français a également souligné la volonté de son pays de coordonner et de consulter intensivement l’Égypte, en tant que l’un de ses grands partenaires régionaux, appréciant son rôle dans l'établissement de la stabilité au Moyen-Orient, dans la région méditerranéenne et sur le continent africain, ainsi que ses efforts dans la lutte contre le terrorisme, l'idéologie extrémiste et l'immigration clandestine.

De sa part, SE M. le Président a salué le développement remarquable et croissant des relations bilatérales entre l'Égypte et la France à tous les niveaux, soulignant l'aspiration de l'Égypte à poursuivre le renforcement de la coordination politique et à échanger les vues avec la France sur les diverses questions régionales et internationales d'intérêt commun, notamment en ce qui concerne les questions de développement durable, ainsi que le soutien à la paix et à la sécurité dans la région.

En plus de continuer à travailler étroitement, afin d'améliorer la coopération bilatérale et d'optimiser les capacités et les opportunités disponibles dans les deux pays amis. Notamment dans les secteurs français ayant une expertise et des capacités distinguées, comme les secteurs des transports, et des énergies renouvelables dans le domaine de l'hydrogène vert. En plus d'encourager les entreprises françaises à bénéficier des opportunités d'investissement disponibles en Égypte.

Lors de la réunion, les moyens de développer les relations bilatérales ont été examinés.

Outre, les questions régionales et internationales d'intérêt commun, en particulier l'évolution de la crise russo-ukrainienne et ses répercussions négatives sur les marchés alimentaires et énergétiques au niveau mondial, ainsi que l'évolution de la situation au Soudan.

De même, on a passé en revue les moyens de coordonner les efforts avec l'Égypte, en tant que partenaire essentiel de l'Union européenne, dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l'immigration clandestine, ainsi que les résultats attendus du Sommet pour un Nouveau pacte financier mondial .Tout en affirmant la volonté des deux pays de coopérer et de se coordonner, afin de renforcer les initiatives internationales visant à soutenir les pays en développement, et de faciliter leur accès aux financements nécessaires pour faire face aux répercussions économiques négatives résultant de l'escalade de nombreux défis au niveau mondial.

 

Le 23 juin, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré, à Paris, M. Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.

 

M. le Président a exprimé son aspiration à approfondir et développer la coopération conjointe avec la France dans les domaines économique et de développement, notamment en augmentant les investissements français en Égypte pour exploiter les opportunités prometteuses offertes par les grands projets.

 

Pour sa part, le ministre français de l'Économie et des Finances a affirmé la volonté de son pays de maximiser la coopération avec le gouvernement égyptien dans les différents domaines, ce qui sera dans l'intérêt du processus de développement en cours en Égypte, soulignant le soutien de la France aux projets des entreprises françaises en Égypte, en fournissant les mécanismes de financement nécessaires pour les plans des deux pays, en ce qui concerne les programmes de coopération financière et technique.

 

La réunion a également porté sur les travaux du "Sommet pour un Nouveau Pacte Financier mondial" et sur la nécessité des réformes significatives dans le système financier mondial, afin de lui donner plus de justice et de renforcer la capacité des pays en développement à affronter les défis interdépendants, surtout en matière du changement climatique.

 

 Le 23 juin, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré, à Paris, le président sud-africain Cyril Ramaphosa, en marge du Sommet pour un Nouveau Pacte Financier mondial.

 

M. le Président avait affirmé la volonté de l'Égypte de développer ses relations avec l'Afrique du Sud dans divers domaines, surtout à la lumière des relations distinguées entre les deux pays, soulignant l'importance d'optimiser les capacités des deux États, dans le but d'activer les cadres de coopération bilatéraux dans divers secteurs, notamment en termes d'échanges commerciaux, d'une manière qui réalise des intérêts communs et contribue à promouvoir le processus de développement sur le continent africain.

 

Pour sa part, le président Ramaphosa avait loué les relations étroites entre les deux pays frères, soulignant le souci de son pays d'activer et de développer la coopération bilatérale avec l'Égypte, exprimant son appréciation pour le rôle actif de l'Égypte sur la scène africaine et les efforts égyptiens à cet égard, ce qui permet de réaliser les aspirations des peuples du continent à la stabilité et au développement.

 

La réunion a porté sur l'examen de divers dossiers régionaux d'intérêt commun, ainsi que sur les moyens de renforcer les efforts pour le règlement des conflits et des crises sur l'ensemble du continent africain, en particulier la crise au Soudan, outre, les perspectives visant à maintenir la coopération économique, développementale et l'augmentation des échanges commerciaux entre les pays africains.

 

Au cours de la réunion, on a abordé aussi les résultats de la récente visite d'un certain nombre de chefs d'État et de gouvernement africains, dont l'Égypte et l'Afrique du Sud, en Russie et en Ukraine, dans le cadre de l'initiative africaine de médiation dans la crise russo-ukrainienne, où les deux dirigeants sont convenus de l'importance de contenir cette crise et de surmonter ses graves répercussions humanitaires et économiques qui ont affecté le monde entier, jusqu'à l'aboutissement à son règlement pacifique, pour rétablir la stabilité et la sécurité internationales.

 

Le 23 juin,, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré, à Paris, le président kenyan William Ruto, en marge du Sommet pour un Nouveau Pacte Financier mondial.

 

M. le Président avait exprimé sa joie d'avoir rencontré à nouveau son frère, le Président kenyan Ruto, après leur dernière rencontre à Lusaka, en marge du sommet du COMESA ce mois-ci. Il a ,de même, salué les relations étroites, la coopération conjointe et l'unité de visions qui lient les deux pays frères, en exprimant le souci de l'Égypte de renforcer ces relations et de consolider la coopération stratégique avec le Kenya dans divers domaines.

 

Pour sa part, le président Ruto a exprimé la profonde appréciation de son pays pour ses relations historiques prolongées avec l'Égypte, soulignant la volonté du Kenya de développer la coopération bilatérale entre les deux pays et d'augmenter le volume des échanges commerciaux, louant, ainsi, le rôle central et régional de l'Égypte dans le maintien de la paix, de sécurité et de stabilité.

La réunion a porté aussi sur la discussion des derniers développements régionaux d'intérêt mutuel, en particulier l'évolution de la situation au Soudan, où les deux chefs sont convenus d'intensifier la consultation et la coordination, au cours de la période à venir, dans le but de trouver une solution à la crise au Soudan, qui réalise le calme et le cessez-le-feu, d'une manière qui épargne au peuple soudanais frère les répercussions humanitaires des combats, et soutient la voie du dialogue pacifique et l'avancement du processus politique.

 

Le 23 juin, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a participé, aujourd'hui, à la séance de clôture du Sommet pour un Nouveau Pacte Financier mondial, tenu à Paris.

 

Le 23 juin, le Président Abdel-Fattah A-Sissi a tenu une réunion amicale avec Son Altesse l'émir Mohammed ben Salmane, prince héritier et Premier ministre du Royaume d'Arabie saoudite, dans la capitale française, Paris, où les deux dirigeants ont mis l'accent sur la force et la solidité des relations égypto-saoudiennes et la fierté des liens d'intimité et de rapprochement qui unissent les deux peuples frères, ainsi, ils ont examiné les moyens de renforcer les mécanismes de coopération conjointe et de les pousser vers des horizons plus larges.

Les deux chefs ont également discuté de nombreux dossiers arabes, régionaux et internationaux, et sont convenus de poursuivre leurs efforts intensifs pour soutenir l'action arabe commune et contribuer au règlement des crises, en consolidant les piliers de la stabilité, de sécurité et du développement dans la région, d'une manière qui réalise les intérêts de ses peuples et préserve leurs capacités.

Appels téléphoniques

 

Le 2 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a téléphoné à l'émir de l'État du Qatar, Son Altesse le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani.

 

L'appel a porté sur les moyens de renforcer, de soutenir et de développer les relations bilatérales dans divers domaines, ainsi que sur l'examen des derniers développements régionaux et internationaux, en particulier au Soudan.

 

Les deux dirigeants ont souligné l'importance d'un travail intensif pour contenir la situation humanitaire au Soudan, faciliter l'acheminement de l'aide d'urgence et épargner aux civils les répercussions des combats. Dans ce contexte, les deux dirigeants sont convenus de lancer une initiative conjointe pour soutenir le peuple soudanais et lui apporter une aide afin d'atténuer les effets et les répercussions de la crise actuelle sur le peuple soudanais, en particulier les réfugiés, en leur fournissant des services humanitaires et d'aide, à condition que les autorités concernées des deux pays élaborent des cadres et des mécanismes pour la mise en œuvre de cette initiative.

 

Le 6 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu un appel téléphonique du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

 

L'appel a porté sur l'incident de tir qui a eu lieu à la frontière égypto-israélienne le samedi 3 juin 2023 et qui a entraîné la mort de membres du personnel de sécurité à la frontière.

Le Président Al-Sissi et le Premier ministre Netanyahou ont souligné l'importance d'une coordination totale pour découvrir toutes les circonstances de l'incident et l'intention des deux parties de poursuivre le travail et la coordination dans le contexte des relations bilatérales pour s'efforcer de parvenir à une paix juste et globale et de maintenir la stabilité dans la région.

 

Le 26 juin 2023, le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu et téléphoné pour féliciter à l'occasion de l'Aïd Al-Adha:

 

L’ émir de l'État du Qata : Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani

 

Sultan d'Oman: Sultan Haitham bin Tariq Al Said

 

Le prince héritier de l'État du Koweït: Cheikh Mishaal Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah

 

Le Président palestinien Mahmoud Abbas

 

Roi du Royaume hachémite de Jordanie:  Roi Abdallah II bin Al-Hussein

 

 Président des Émirats arabes unis: Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan

 

Président du Conseil présidentiel libyen: M. Mohamed Al-Manfi

 

Président de la République tunisienne: le président Kais Said

 



Related Stories

Les plus visités

From To