04 mars 2024 04:10

Allocution et discours

Discours du Président lors de sa participation au Sommet des chefs d'État et de gouvernement de la COP28

samedi، 02 décembre 2023 - 11:34


Mon frère SA le Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, Président des Émirats arabes unis, Vos Excellences chefs d'État et de gouvernement,

Mesdames et messieurs,

J'ai le plaisir de commencer mon discours en félicitant le pays frère des Emirats
arabes unis pour son accession à la présidence de la vingt-huitième Conférence
des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements
climatiques (COP28), en louant la bonne organisation et en affirmant ma pleine
confiance dans les capacités des Emirats arabes unis à contribuer efficacement
à la réalisation des objectifs de cette session.

Notre conférence aujourd'hui se tient à l'instar de celle de Charm Al-Cheikh l'année dernière, dans un contexte de graves défis politiques internationaux non moins importants que les répercussions du changement climatique, ce qui nous oblige en tant que directions politiques
responsables de nos peuples, à travailler sincèrement pour que notre conférence
parvienne à des résultats prometteurs et une mise en œuvre accélérée des
engagements précédents.

L'Egypte réalise, à la lumière de sa présidence de la dernière conférence de Charm Al-Cheikh, la nécessité de renforcer l'action collective et urgente pour relever le défi du changement climatique, d'une manière qui améliore notre capacité à assurer un
développement compatible à l'environnement, ce qui préserve la planète Terre
pour les générations futures et remédie au fait que les générations actuelles
affrontent un climat austère et des catastrophes qui dépassent la capacité des
pays, en particulier ceux en développement, de s'y adapter ou de contenir leurs
effets sur divers secteurs de développement.

 

Mesdames
et messieurs,

Notre responsabilité en tant que dirigeants réunis aujourd'hui est de confirmer le message clair en faveur duquel nous nous sommes engagés à Paris, il s'agit de répondre aux
recommandations scientifiques et d'adhérer à des responsabilités et des
engagements, selon les capacités de chaque pays et l'étendue de ses
responsabilités historiques et actuelles face aux défis climatiques. Il est
important d'affirmer les principes d'équité d'une transition juste et de
responsabilités partagées avec des charges variables, comme principes de base
dans le cadre multilatéral.

À Charm Al-Cheikh, nous avons tenu à lancer  de nombreuses voies qui contribuent à réaliser nos aspirations, notamment la création d'un fonds de financement pour les pays en développement pour faire face aux pertes et dommages climatiques, un programme d'action pour une transition juste, et un programme d'action pour réduire les émissions. Nous
avons également ouvert la voie vers la réalisation d'un objectif mondial
d'adaptation au changement climatique.

Dans ce contexte, permettez-moi d'exprimer ma gratitude à vous tous à la lumière des résultats dont nous avons été témoins au cours de cette année, qu'ils soient liés aux discussions sur une transition juste ou à l'activation d'un programme d'action visant à réduire les émissions dans les secteurs de l'énergie et des transports, ainsi que sur la formulation
de recommandations pour activer les dispositifs de financement pour les pays en
développement face aux pertes et dommages climatiques et pour activer le fonds
de financement correspondant.

Cependant, le succès de ces efforts dépend de la disponibilité d'un financement approprié, qu'il s'agisse de ses outils et mécanismes, ou de ses sources, de son ampleur et de la facilitation de son accès. Cela nous amène à la nécessité de formuler une vision commune qui inclut des recommandations sur le développement de tous les éléments du système.
Depuis les institutions et les politiques de financement, les institutions
d'évaluation ou le secteur privé.

 

Mesdames et messieurs,

Nous croyons qu'il est possible d'atteindre ces
objectifs si nous travaillons ensemble dans un esprit de coopération et de
participation. C'est pourquoi nous appelons la communauté internationale à
prendre des mesures plus ambitieuses lors de la conférence de Dubaï, en plus
d'élargir la portée de la participation communautaire, tout en évitant les
actions unilatérales qui ne prennent en compte que des intérêts étroits.
J'aimerais qu’on aboutisse lors de cette conférence à un cadre international
renforcé, pour développer la coopération et diriger le soutien financier et
technique nécessaire aux pays en développement.

En conclusion, je réaffirme l'engagement de
l'Egypte à relever le défi du changement climatique et je lance un appel
mondial à toutes les parties pour qu'elles apportent leur soutien total et
sincère aux Émirats arabes unis, afin de garantir que la conférence de Dubaï
produise des résultats historiques qui confirment à tous les peuples du monde
que nous sommes déterminés et capables, si Allah veut, de sauver et de protéger
la planète Terre, la maison de nos vies, et l’avenir de nos enfants et
petits-enfants, génération après l'autre.

Merci beaucoup.

Source : Presidency.eg

Related Stories

Les plus visités

From To