08 décembre 2022 06:53

La déclaration de Malabo

jeudi، 24 novembre 2016 - 02:14

La déclaration de Malabo sanctionnant les travaux du 4ème sommet afro-arabe à Malabo, tenu mercredi à Malabo (Guinée Equatoriale), s'est félicité des résultats du 27ème sommet de la ligue arabe tenu à Nouakchott (République Islamique de Mauritanie) pour l'importante dimension stratégique de la coopération arabo-africaine , dans le cadre de la coopération arabe avec les organisations régionales et internationales en vue de développer un partenariat efficace capable de réaliser les intérêts des deux parties et de contribuer au renforcement de leur coopération bilatérale.

La déclaration a exprimé ses vifs remerciements au Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et au président tchadien ; Idriss Déby, qui assurent la présidence commune du 4ème sommet, leur souhaitant plein succès dans la conduite de l'action arabo-africaine au cours des trois prochaines années.

La déclaration a exprimé la profonde gratitude à Son Altesse Cheikh Sabah Al Ahmed Al Jaber Al Sabah, Emir de l'Etat du Koweït et au Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn ; qui assuraient la présidence commune du 3ème sommet arabo-africaine pour les efforts consentis au cours de la période passée pour la promotion de l'action arabo-africaine et le développement du partenariat entre les deux espaces.

La déclaration a réaffirmé l'attachement aux principes et aux objectifs énoncés dans l'Acte constitutif de l'Union africaine, la charte de la Ligue Arabe et la déclaration officielle à l'occasion du 50ème anniversaire de l'Union Africaine en 2013, réitérant l'engagement de poursuivre les efforts communs pour être à la hauteur des aspirations ardentes de leurs peuples, pour renforcer les relations de fraternité à long terme entre l'Afrique et le monde arabe sur la base des intérêts communs et pour supprimer les obstacles à la redynamisation et la promotion de la coopération arabo-africaine.

La déclaration a loué les initiatives généreuses de l'Emir de l'Etat du Koweït, Son Altesse Cheikh Sabah Al Ahmed Al Jaber Al Sabah dans les domaines du développement et de l'investissement, qui ont contribué au renforcement du partenariat afro-arabe, comme un modèle et une voie à suivre.

La déclaration de Malabo a insisté sur la nécessité de renforcer la coopération, la coordination et l'échange d'information entre les initiatives et les organes afro-arabes connexes visant la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent et leur éradication.

La déclaration a renouvelé l'engagement à renforcer le partenariat afro-arabe, en vue d'atteindre les objectifs du développement durable avec ses trois dimensions économique, sociale et environnementale d'une manière intégrée et équilibrée, et d'éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et dimensions.

La déclaration de Malabo a salué l'adoption de l'agenda 2063 de l'Union Africaine et la feuille de route qui y est relative: " l'Afrique

que nous voulons" et le premier plan décennal de son exécution ainsi que les principaux programmes et plans stratégiques issus des conférences aux sommets arabes, y compris la déclaration arabe sur la mise en oeuvre du plan durable 2030, issu du sommet arabe tenu à Nouakchott en 2016, et conformément aux intérêts communs des deux parties. Elle a en outre insisté sur l'engagement pour l'exécution complète de ces initiatives et programmes arabo-africains.

Elle met en relief en outre l'importance de la coopération arabo-africaine dans le domaine de la migration, à la lumière de l'accroissement sans précédent des différents flux migratoires venant de pays africains pour des raisons multiples.

Elle insiste par ailleurs sur le rôle important qu'assument toutes les institutions et les banques arabo-africaines dans le domaine de l'appui aux efforts de développement en Afrique et dans les pays arabes, notamment le rôle déterminant joué par la Banque Arabe de Développement en Afrique et la Banque Africaine de Développement pour le renforcement du partenariat arabo-africain à travers le financement des activités communes.

Les deux parties sont tombées d'accord, dans le cadre de leur action pour l'approfondissement des relations amicales et de coopération fraternelle, sur un certain nombre de décisions.

Dans le domaine de la coopération politique, les deux parties sont convenues de tenir des réunions de haut niveau, de renforcer l'échange de données et le dialogue politique ainsi que la concertation à tous les niveaux pour coordonner les positions sur les questions régionales et mondiales d'intérêt commun et pour encourager les échanges de données et les meilleures pratiques entre l'Union Africaine et la ligue arabe sur d'importantes questions intéressant les deux régions et relatives à la résolution des conflits et à l'intervention dans les étapes qui suivent et d'apporter le soutien total à la cause palestinienne, exprimé plus haut dans la déclaration sur la Palestine issue du sommet de Malabo, dans les différents fora régionaux et internationaux, et ce conformément aux résolutions des Nations Unies, et d'engager des concertations régulières à tous les niveaux pour suivre de près la situation en Palestine.

Les deux parties ont également décidé de renforcer la coopération dans le domaine de la bonne gouvernance et des élections, d'engager des concertations régulières et d'appuyer la candidature des pays membres des deux ensembles aux organisations internationales, notamment aux Nations Unies.

Elles ont en outre renouvelé l'appel aux pays membres pour apporter l'appui politique, moral et matériel au gouvernement de reconciliation nationale en Libye en tant qu'unique gouvernement légitime, condamner toutes les formes de ségrégation raciale et d'occupation ainsi que les autres formes de violation des droits de l'homme et des peuples, exprimer leur total engagement de réformer le système des Nations Unies, condamner la prolifération des armes nucléaires et de destruction massive, le terrorisme sous toutes ses formes et ses manifestations, renforcer la participation des pays africains et arabes aux forces de maintien de la paix créées en vertu de résolutions des Nations Unies, la consolidation de la coopération commune en matière de maintien de la paix et coordonner les efforts arabes et africains à tous les niveaux en ce qui concerne les travaux du conseil de sécurité, notamment entre membres non permanents et le traitement de toutes les questions inscrites à l'ordre du jour du conseil de manière équilibrée, notamment, la cause palestinienne et les questions relatives à l'Afrique.


La décalaration a, dans ce cadre, exhorté tous les Etats du moyen orient à adhérer à la convention sur la non prolifération de l'armement nucléaire et la mise de toutes leurs installations nucléaires sous contrôle. Elle a loué les élections parlementaires et présidentielle qui se déroulent actuellement en Somalie, la solidarité avec l'Irak et les efforts consentis pour éliminer les organisations terroristes "Daech" en tête.

La déclaration a également appelé la communauté internationale à présenter l'appui à l'Irak pour faire face à sa confrontation décisive avec "Daech", dénoncé le rapt des citoyens qataris en Irak, le considérant comme un acte terroriste et une atteinte grossière au droit international et humanitaire et une action contrevenant aux lois et religions célestes, formulant le voeu de voir les contacts entre Qatar et l'Irak conduire à leur libération et leur retour sains et saufs dans leur pays.

Dans le domaine de la coopération économique, le document a souligné le renforcement et l'encouragement ainsi que la facilitation du commerce et de l'investissement entre les pays africains et arabes avec notamment la mise en place de partenariats durables entre les deux régions et le suivi de l'exécution des initiatives généreuses de l'Emir de l'Etat du Koweit visant à accorder des financements concessionnels aux pays africains d'un montant d'un milliard de dollars américains pour renforcer le développement en Afrique et un autre milliard de dollars pour l'investissement destiné axant sur les infrastructures.

La déclaration a, dans le domaine de l'industrie, insisté sur la nécessité de la coopération pour édifier une capacité industrielle afro arabe avec y compris les chaines des offres et des bénéficiaires, invitant le secteur privé africain et arabe à augmenter les investissements dans les deux zones et à exécuter un plan d'action commun à proposer pour accélérer le développement agricole et réaliser l'auto suffisance alimentaire dans le cadre du programme africain global de développement agricole et de la stratégie arabe de développement agricole durable et l'Agence de planification et de coordination du NEPAD ainsi que du programme d'urgence pour la sécurité alimentaire arabe et ce, en vue d'exécuter des projets vitaux à court, moyen et long termes.

Elle a abordé en outre, la facilité du commerce, le transfert de technologies dans le domaine de l'agriculture, la dynamisation du nouveau mécanisme de coordination en vue d'exécuter le plan d'action sur le développement agricole et la sécurité alimentaire, la promotion des infrstructures dans les deux espaces en plus de la coopération au niveau du système de transport de marchandises qui englobe le transport maritime et l'appui aux infrastructures de transport. A cela s'ajoute l'encouragement des opportunités d'investissement dans l'économie numérique et des activités du commerce électronique entre les deux zones en plus du renforcement de la coopération dans les domaines de la technologie de l'information et de la communication avec une mention spéciale pour l'emploi des jeunes et des femmes dans les deux régions.

Le document final de Malabo a enfion englobé le renforcement du commerce régional et le développement des capacités dans le domaine de l'énergie afin de limiter le déficit enregistré et loué les résultats des mesures et plans de financement issus de la 22ème session de la conférence cadre des parties de l'ONU sur le changement climatique organisée récemment à Marrakech.


La décalaration a, dans ce cadre, exhorté tous les Etats du moyen orient à adhérer à la convention sur la non prolifération de l'armement nucléaire et la mise de toutes leurs installations nucléaires sous contrôle. Elle a loué les élections parlementaires et présidentielle qui se déroulent actuellement en Somalie, la solidarité avec l'Irak et les efforts consentis pour éliminer les organisations terroristes "Daech" en tête.

La déclaration a également appelé la communauté internationale à présenter l'appui à l'Irak pour faire face à sa confrontation décisive avec "Daech", dénoncé le rapt des citoyens qataris en Irak, le considérant comme un acte terroriste et une atteinte grossière au droit international et humanitaire et une action contrevenant aux lois et religions célestes, formulant le voeu de voir les contacts entre Qatar et l'Irak conduire à leur libération et leur retour sains et saufs dans leur pays.

Dans le domaine de la coopération économique, le document a souligné le renforcement et l'encouragement ainsi que la facilitation du commerce et de l'investissement entre les pays africains et arabes avec notamment la mise en place de partenariats durables entre les deux régions et le suivi de l'exécution des initiatives généreuses de l'Emir de l'Etat du Koweit visant à accorder des financements concessionnels aux pays africains d'un montant d'un milliard de dollars américains pour renforcer le développement en Afrique et un autre milliard de dollars pour l'investissement destiné axant sur les infrastructures.

La déclaration a, dans le domaine de l'industrie, insisté sur la nécessité de la coopération pour édifier une capacité industrielle afro arabe avec y compris les chaines des offres et des bénéficiaires, invitant le secteur privé africain et arabe à augmenter les investissements dans les deux zones et à exécuter un plan d'action commun à proposer pour accélérer le développement agricole et réaliser l'auto suffisance alimentaire dans le cadre du programme africain global de développement agricole et de la stratégie arabe de développement agricole durable et l'Agence de planification et de coordination du NEPAD ainsi que du programme d'urgence pour la sécurité alimentaire arabe et ce, en vue d'exécuter des projets vitaux à court, moyen et long termes.

Elle a abordé en outre, la facilité du commerce, le transfert de technologies dans le domaine de l'agriculture, la dynamisation du nouveau mécanisme de coordination en vue d'exécuter le plan d'action sur le développement agricole et la sécurité alimentaire, la promotion des infrstructures dans les deux espaces en plus de la coopération au niveau du système de transport de marchandises qui englobe le transport maritime et l'appui aux infrastructures de transport. A cela s'ajoute l'encouragement des opportunités d'investissement dans l'économie numérique et des activités du commerce électronique entre les deux zones en plus du renforcement de la coopération dans les domaines de la technologie de l'information et de la communication avec une mention spéciale pour l'emploi des jeunes et des femmes dans les deux régions.

Le document final de Malabo a enfion englobé le renforcement du commerce régional et le développement des capacités dans le domaine de l'énergie afin de limiter le déficit enregistré et loué les résultats des mesures et plans de financement issus de la 22ème session de la conférence cadre des parties de l'ONU sur le changement climatique organisée récemment à Marrakech.

Related Stories

Les plus visités

From To