25 février 2024 05:00

Ahmed Shawki

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

Né le 6 octobre 1870 d’un père kurde et d’une mère grecque, il a ètè èlevè au palais royal où sa grand-mère travaillait comme femme de compagnie . Shawki étudia le droit en Egypte puis à Paris, et à son retour il devint le poète du Khedive Abbas II qui lui attribua le titre de Ahmed Bey Shawki.

Bien qu’il ait vécu dans les palais, Shawki ressentait les douleurs et les espoirs du peuple égyptien qui endurait les séquelles de l’impérialisme anglais et qui aspirait à la liberté et à l’indépendance. En 1915 lorsque la première guerre mondiale éclata, il fut exilé en Espagne. En 1919, la révolution était déclenchée en Egypte et Shawki, éprouva une vive nostalgie à l’égard de sa patrie.

En 1920, à son retour en Egypte, son talent poétique était à son apogée grâce aux lectures qu’il puisait du patrimoine arabe et occidental. Il disposa  ainsi  d’une grande richesse poétique qui s’est concrétisée dans les vers qu’il a exprimés aux diverses occasions, le poème patriotique, élogieux, élégiaque, la gloire de l’Islam et autres. Il reçut à juste raison le titre de prince des poètes.

Ahmed Shawki avait été le premier à composer des pièces de théâtre lyriques dont : « Antara », « Aly Bey le grand », « Mme Hoda », « L’assassinat de Cléopâtre », « le fou de Leila ». 

Ses poèmes lyriques les plus importants : 
Ahmed Shawki a réparti ses poèmes en recueils intitulés « Shawkeyates » comprenant des poèmes descriptifs, historiques, politiques, circonstanciels et religieux .

Les poèmes descriptifs : La Merveille de l’époque dans le ciel de l’Egypte-Genève et ses banlieues, La statue de la renaissance d’Egypte.

Poèmes historiques : Le Sphinx - Le Nil - L’intimité de l’existence - L’Egypte.

Poèmes politiques : Le projet du 28 février - l’indépendance de la Syrie - la nouvelle Andalousie.

Poèmes religieux : Nahg Al Borda, et Salou Kalbi. 
Il est décédé le 14/10/1932. 



Related Stories

Les plus visités

From To